P.LARROUTUROU, LE FAUSSAIRE, COUSIN de PIOLLE : LE RETOUR

Le festival Game o’vert propose dix jours de conférences (en ligne) et d’ateliers (en présentiel) pour aller plus loin dans la connaissance environnementale à compter du 17 mars. 

Porté par l’association Together for Earth Grenoble (T4E) on apprend par le DL (15/3/21) que ..."l’un des invités vedettes est Pierre Larrouturou". 

On espère que les deux organisateurs Victor Sanchez et Emilien Chevalier, élèves ingénieurs pêchent par ignorance et pas connivence en invitant cette "vedette"

Pierre Larrouturou est en effet bien connu des grenoblois. Eric Piolle avait été candidat aux législatives -avec son épouse- sous ses couleurs dès 1998. "Le Vert à moitié vide", le livre de Vincent Peyret qui vient de paraitre révèle la vérité sur l'histoire Piolle/Larrouturou

Comme Piolle a  fait démarrer son CV politique à son élection au Conseil Régional gommant ses candidatures aux législatives depuis 1998 (!), il a géré sa relation Pierre Larrouturou comme une série aussi. V.Peyret écrit :  

LES DEUX COUSINS S'ENTENDENT COMME LARRONS EN FOIRE

« Celui que Piolle est censé avoir rencontré grâce à sa seule curiosité intellectuelle, comme nous le raconte cet article de Rue89 (14/01/2016) : même s’ils ont  vu tous les deux le jour et grandi en Aquitaine, c’est pourtant à Grenoble qu’Eric Piolle et Pierre Larrouturou se sont rencontrés il y a plus de 20 ans. » (…) une belle légende entretenue depuis 6 ans : à chaque fois que les deux politicards se croisent, Piolle parle de son « ami » Larrouturou (…) Et pourtant Piolle et Larrouturou ne sont pas seulement amis : ils sont également cousins germains. Sur Internet on peut voir les deux familles associées pour faire part de la mort de Xavier Piolle, père d’Eric. On peut aussi voir les deux hommes réunis sur une photo illustrant un article de « la République des Pyrennés » relatant l’inauguration de la rue Xavier Piolle à Arette

DES ACTIONS ET UN POSTE EN ÉCHANGE DU FAVORITISME ? 

« Le rapport avec Raise Partner ? ( …) Bernard Larrouturou, frère de Pierre Larrouturou et cousin d’Eric Piolle était à la fin des années 1990 Président de l’INRIA, institut qui a essaimé Raise Partner (…) Si le fondateur de Raise Partner, François Oustry a sollicité Piolle pour cofonder la boite, c’est pour se mettre dans la poche son cousin, Pierre Larrouturou. Cela a permis à l’INRIA de mettre plein de moyens dans la création de Raise Partner en fournissant des chercheurs à disposition. C’est ça le véritable pêché originel dans la création de Raise Partner. En échange du favoritisme de son cousin Bernard Larrouturou, Piolle a obtenu ses actions dans l’entreprise et un emploi pour sa femme Véronique Piolle qui a été la première à obtenir un CDI dans Raise Partner en 2001 ». 

P.LARROUTUROU : 300 000 € DE TROU à "NOUVELLE DONNE"

De son côté Pierre Larrouturou, chantre de la semaine de 4 jours -spécialiste donc du temps de travail- a répondu à "Nouvelle Donne" qui l’a vidé de la présidence pour un trou de 300 000 € qu’il ne pouvait justifier parce qu’il avait.. 140 000 mails de retard. « Son appartenance au mouvement n’était plus compatible avec les valeurs et l’éthique de notre charte « avait sobrement commenté la nouvelle direction. Depuis, récupéré par le PS, il est Député Européen et à notre connaissance n’a pas fait savoir qu’il remboursait « Nouvelle Donne ». Les Tartuffes s’assemblent.

LA VEDETTE DU FESTIVAL GAME O'VERT...

Mais que ce personnage devienne une « vedette » du Festival Game 0’Vert et de  l’association Together for Earth Grenoble (T4E) pose question sur la crédibilité de l’un et l’autre. En effet Pierre Larrouturou ne bénéfice d’aucune reconnaissance scientifique quelconque, il n’a rien publié nulle part dans les revues internationales qui permettent de juger de la qualité des travaux. Ses propos de bateleur- prestidigitateur sur  les capitaux qui passaient d’une main à l’autre, d’un pays à l’autre, la dette  disparaissant comme un lapin dans le chapeau, n’ont jamais été repris par personne nulle part.  Il a prouvé qu’il n’avait aucune compétence sur l’organisation du travail, la sienne et celle des autres,  aucun pays n’ayant non plus discuté -et à fortiori- adopté l’une de ses idées farfelues. 

PAS DE CURIOSITÉ NI D'INNOVATION

Il n’y a qu’en France qu’une personne de ce type  -véritable escroquerie intellectuelle-  peut ainsi pérorer et paraître dans des colloques  sans avoir a prouver quoi que ce soit. A lire les objectifs de Victor Sanchez et Emilien Chevalier on les voit bien imprégnés de la culture dominante. Il est tout de même étonnant que des organisations étudiantes ne soient pas plus curieuses et innovantes. Le réchauffement de la planète d’une part, les pollutions aux particules les plus dangereuses pour la santé d’autre part, plus largement tout ce qui relève de l’écologie sont une priorité reconnue.

LES VERTS NE DÉTIENNENT PAS LA RÉPONSE UNIQUE

Mais les solutions pour y faire face nécessitent débat. L’éolien, le moteur électrique, le nucléaire, les déplacements, les modes de consommation... n’appellent pas une réponse unique que les Verts détiendraient. La nébuleuse politique d’intérêts (Piolle, Larrouturou et tant d’autres) qui les porte doit elle-même être mise à la question et pas gobée comme un bloc intouchable.

PAS DE CONFRONTATION SUR LES SOLUTIONS

Sous peine que la génération actuelle se réveille avec, elle-même,  des comptes à rendre sur les choix qu’elle aura imposé à la société. Le Festival aurait gagné en vraies confrontation d’idées permettant de se faire une opinion s’il avait invité par exemple le PDG de Peugeot, Carlos Tavarès. Il va électrifier 80% de sa gamme à horizon 2022 comme « on » le lui demande. Pour lui le bilan écologique est négatif : « Quelles solutions pour la fabrication de batteries, le recyclage des batteries, l'exploitation mais également l'approvisionnement en terres rares, la nature de la production d'électricité...» a t-il demandé. Il a donc averti publiquement qu’il s’amnistiait par anticipation si dans une décennie l’opinion se retournait en ayant ouvert les yeux sur le bilan écolo catastrophique de la folie électrique.  On reverra donc Victor Sanchez et Emilien Chevalier dans 10 ans.

MIEUX VAUT AVOIR TORT 

Mais entre un faussaire, Député Européen chez le PS qui n’envisage pas de rembourser « Nouvelle Donne » et un méchant capitaliste qui fabrique des automobiles, il n’y a probablement pas photo pour les organisateurs. Il vaut mieux avoir tort avec ... Larrouturou (pardon à Sartre) que raison avec Tavarès. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *