LA RISÉE DU “CANARD”

« Avant la présidentielle, je lui aurais conseillé de conquérir d’abord sa région « tacle Erwan Lecoeur, mais il ne manque pas de confiance en lui-même » (Paris Match 4-10/6/21)  Erwan Lecoeur était le communicant d’Eric Piolle d’abord embauché à la Région pour préparer la campagne de 2014 conçue «comme une série télé » puis directeur de la com » de Piolle à la Mairie jusqu’à leur séparation alors que la Chambre Régionale des Comptes allait révéler que la service de com‘ de la ville avait passé outre l’avis hostile du service des marchés pour accorder des marchés sans appels d’offres lors de la fête des tuiles. Alors qu’elle allait révéler aussi une tentative d’effacement des dates pour falsifier les documents de ces marchés. 

E.LECOEUR : LES LANGUES SE DELIENT

Que l’un des piliers du Piollisme ironise sur  Piolle et « sa confiance en lui-même » montre que les langues se délient. Certes il faut être loin de lui pour parler puisque localement tout le monde est tenu, verrouillé ou sous le robinet municipal des publicités. 

A GAUCHE et CHEZ LES VERTS : UN BILAN ACCABLANT

Mais après Frédéric Martel (France Culture) et son bilan accablant sur l’homme et sa politique, le « le Vide à moité vert», le livre du « Postillon », dont la première livraison de 1000 exemplaires a été immédiatement épuisée, qui brasse 7 ans de mandat (et de mensonges),  les propos d’Erwan Lecoeur ne vont pas réchauffer le cœur, celui,  d’Eric Piolle.  On attend qu’un autre vidé de Piolle, son chef de cabinet, compagnon de la première heure, Gaël Roustan livre aussi son sentiment.

"E.PIOLLE QUE LE MONDE ENTIER NOUS ENVIE"

D’autant que cette semaine « le Canard » remet ça. Amusant que l’hebdomadaire satirique reprenne -sans le savoir- pratiquement à l’identique l’une de nos formules favorites sur « Eric Piolle que le monde entier nous envie ». Les mêmes qui vont sourire sur l’hebdo,  jugent trop militant « Grenoble, le Changement ».

"LE MAIRE DE GRENOBLE NE FAIT PAS DANS LA MODESTIE"

 « Le Maire de Grenoble ne fait pas dans la modestie (…) boulimique, pressé il écoute ses podcasts en accéléré (…) Ce que j’entreprends à Grenoble, c’est une façon de voir la société que j’incarne et qui marche » … 

"FORT OCCUPÉ A PARLER DE LUI..."

Et le journaliste de le ridiculiser : « Bien sûr tant de talents lui attirent des inimitiés : « tout ce que j’entreprends, je le réussis ; d’ailleurs mes frères et sœurs sont jaloux » ;

Ajoutant : « le parcours présidentiel éclair de Macron lui a ouvert des horizons : pourquoi pas lui ?. Fort occupé à parler de lui, Piolle a tout de même trouvé le temps de faire une déclaration sur l’affaire de l’IEP de Grenoble (…) On l’a connu plus flottant quand il tergiversait alors qu’une association locale souhaitait imposer le Burkini dans une piscine ».

"ET PAS RAMENARD AVEC ÇA" 

Il est « face à cette intense supplique populaire pour qu’il entre dans l’arène « il « ne peut pas se dérober » ( !). On croirait la III Ème République. Le Palmipède de conclure en beauté en le citant : « l’éthique c’est d’être à la hauteur des événements qui vous font face ». Et pas ramenard avec ça. « 

E.PIOLLE VA RENTRER NU à GRENOBLE

Encore quelques portraits de ce genre et Eric Piolle sera tout nu pour rentrer à Grenoble à l’issue de  sa marche de l’Empereur triomphale à travers la France.  La prétention et la suffisance de celui qui ne passe plus les portes sont de plus en plus avouées par des observateurs de plus en plus nombreux.  Elles ne sont en effet justifiées par rien de notable, dans sa pensée ou ses réalisations. Il répète avec application les modes de l’instant sans aucun recul ni aucune culture profonde des événements.

E.PIOLLE NE MOURRA PAS ÉTOUFFÉ PAR L'HUMILITÉ

Au  Conseil Municipal de lundi dernier il ânonnait les textes écrits par son cabinet, tenu par Enzo Lesourt qui ne fait pas dans la dentelle. Bien loin de son "incarnation de la société et de ce qui marche" ! Rien que ça.  Une certitude au moins, Piolle ne mourra pas étouffé par l’humilité,  lui qui parle sans cesse de collectif.

IL SOUTIENT LULA CONDAMNÉ POUR CORRUPTION

Par tweet, il vient d’apporter son soutien à Lula, l’ex président du Brésil condamné pour corruption pour avoir détourné… 12,7 milliards d’€ et accepté un appartement d’un million d’€ d’une entreprise. Le scandale a amené  Bolsonaro au pouvoir. Sur BFMTV Il s’est réjoui  « du début de la fin de l’impunité sur les paradis fiscaux » lui qui est actionnaire d’une société à Singapour qui a perçu 2 millions d’€ d’aides publiques à Grenoble avant le transfert du siège... 

L'ISSUE SUR L'IMPOSTURE NE FAIT PAS DOUTES 

Bref que l’on se tourne vers la forme ou sur fond, la réponse est la même. Le seul calendrier que tout le monde ignore est de savoir quand il sera mis fin à l’imposture. Mais l’issue ne fait pas de doutes.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *