PRÈS DE 1 500 GRENOBLOIS SUR LE LIVE de L’OPPOSITION

Le live de l’opposition sur la page Facebook d’Alain Carignon a attiré près de 1 500 Grenoblois qui l’ont suivi ,des dizaines d’entre eux intervenant afin de soulever les problématiques grenobloises.

Successivement, Nicolas Pinel, Brigitte Boer, Dominique Spini , conseillers d’opposition sont intervenus , Chérif Boutafa étant également présent pour ce dialogue auquel ont participé des acteurs de la société civile grenobloise : commerçants du cours Berriat – Olivier Curto , Président des commerçants de la place Notre Dame intervenant par une vidéo- Minoun M’Rad , Président de Convivialité Malherbe, et des citoyens Grenoblois désireux de faire connaître leur ras-le-bol.

Y.Routy ( cours Berriat) : " une catastrophe"

" TOUT LE MONDE VA DEPOSER LE BILAN"

Yelles Routy qui tient un commerce d’informatique crs Berriat est particulièrement ulcéré d’avoir appris par la presse que le cours Berriat serait transformé en autoroute à vélos jusqu’à Fontaine. Il est venu samedi  à la mairie pour témoigner : «  je suis totalement choqué. Pour tous les commerçants du haut du cours Berriat c’est déjà un désastre, des familles se sont retrouvées au chômage, alors que des magasins comme Natacha existaient depuis 40 ans. Les conséquences sont dramatiques et il veut continuer. On n’a jamais été consultés et M.Piolle n’est jamais venu. Si ces travaux se font, tout le monde va déposer le bilan. Déjà la circulation est aussi une catastrophe.

" C'EST TRES GRAVE CE QUI SE PASSE à GRENOBLE"

Ajoutant : «  Nous avons des problèmes de propreté, notre secteur était une déchetterie, il y avait des rats alors qu’il y a des enfants des écoles, il y a un laisser aller total. C’est très grave ce qui se passe à Grenoble . Le centre ville est devenue inacessible, des grandes enseignes nationales ne veulent plus venir. Je ne comprends pas qu’il ne tienne pas compte de son expérience. Le double sens cours Berriat est vital (…) On a l’impression d’être abandonnés et ils veulent nous enlever ce qu’on a « 

" aucun humanisme, aucune solidarité de la part d'E.Piolle"

" CETTE MUNICIPALITE S'EN FOUT COMPLETEMENT"

 Pour Mimoun M’Rad ( Convivialité Malherbe ), rien n’est fait «avec tout ce qu’on fait pour la jeunesse ,aucun soutien, aucune subvention de la Mairie, aucun moyen avec cette municipalité , qui s’en fout complètement, on ne voit personne , aucun humanisme, aucune solidarité de la part d’Eric Piolle «   .

 LES TEMOIGNAGES MULTIPLIES 

Les questions et les témoignages se sont multipliés sur la Bastille, le sexisme dans les quartiers, Grenoble «  capitale verte » ( !) , l’insécurité, l’insalubrité, l’attribution des logements, la culture, le livre du «  Postillon » , les artisans à Grenoble, le palais du Dauphiné, Villeneuve, la place Victor Hugo, la circulation et les bouchons, la baisse de la valeur des biens, l’absence de déchetteries suffisantes, la suppression du parking de l’esplanade, l'expulsion du Team Mhiyaoui  … les grenoblois ont besoin de se faire entendre.

RENDEZ-VOUS LE 27 MARS AVEC L'OPPOSITION

Le succès de participation et le besoin d'expression des grenoblois est tel que le groupe d'opposition a décidé de réitérer ce dialogue en direct, sans filtre, en prise avec cette réalité que E.Piolle et ses soutiens veulent gommer. 

Samedi 27 mars, avant le prochain Conseil Municipal, le groupe d'opposition invitera les grenoblois à nouveau à intervenir dans le débat public afin qu'il ne soit plus confisqué par un seul homme. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *