LES DÉCHETS GRENOBLOIS TRANSPORTÉS EN ESPAGNE et ITALIE

 

« Le bilan carbone de tout ça est discutable » conclue avec délicatesse Lionel Coiffard le Vice-Président (Verts) aux déchets (DL du 2/3/21) qui succède à un autre Vice-Président Vert, Georges Oudjaoudi. Ainsi le bilan de 7 ans de gestion directe des déchets par les amis de Piolle aboutit à un fiasco complet.

8000 TONNES TRANSPORTÉES PAR CAMION EN ITALIE !

Résumons : les milliers de tonnes de cartons collectés sur la Métropole sont chargés sur des camions  (pas par le ferroviaire) et conduits pour être traités en Espagne. Quant aux déchets de bois (meubles, encadrement de fenêtres, etc) Lionel Coiffard reconnaît que ce n’est pas mieux : les 8000 tonnes annuelles sont transportées de la même manière en… Italie.

En effet "le bilan carbone"  est discutable. Plus que ça même.

PENDANT 2 MOIS LES DÉCHETS TRIÉS ÉTAIENT BRÛLES

Non seulement les braves grenoblois qui font l’effort de trier leurs déchets et de les apporter aux déchetteries en parvenant à s’adapter à leurs horaires apprennent avec délectation que leur civisme est totalement peine perdue au plan environnemental, mais pendant deux mois ils ont aussi trié leurs déchets ménagers pour rien.

 

8 Millions de CHIFFRE D'AFFAIRE, 1,3 MILLION de RÉSULTAT

Les Grenoblois disciplinés qui triaient leurs déchets le faisaient pour rien. Athanor étant en panne ils étaient brûlés pour l’essentiel… « la Métro a fait réaliser en 2020 un état des lieux (Athanor) par l’APAVE (qui a pointé 172 non conformités importantes)". Pour  un chiffre d’affaires de 8 M€ la société privée gestionnaire d’Athanor empochait 1,3 M€ de résultats sous le regard bienveillant des élus Verts.

"LA MAUVAISE QUALITÉ DU TRI PAR LES HABITANTS"

A Eve Moulinier, (DL du 2/3/21) Daniel Coiffard, selon la méthode de l’enfumage bien connu des Verts,  évoque comme positif  le tri de « la moitié des déchets alimentaires d’une famille. » Alors qu’une note interne pointe «l’important problème qu’il faudrait arriver à résoudre c’est la mauvaise qualité du tri par les habitants qui entraine un refus de tri d’environ la moitié de ce qui arrive et donc repart à l’incinérateur. »

C.FERRARI : "NOUS SOMMES TRÈS MAUVAIS"

Rejoignant Christophe Ferrari (PS repenti) qui affirmait, lucide, en 2017 que, sur ce dossier, « nous sommes très mauvais ». Elle était  la dernière de France pour le tri et le recyclage, étrangement ce classement n’est plus évoqué dans l'interview du DL. 

TAXE DE RAMASSAGE DES ORDURES + 19 %

Au lieu de simplifier, d’améliorer le service à la population, les Verts s’en prennent aux citoyens et poursuivent dans l’écologie punitive. Ils attaquent au portefeuille. Alors qu’ils avaient déjà augmenté la taxe de ramassage des ordures de  +19% en 2016.

UNE  PART VARIABLE JUSQU’À 40 % DU TOTAL 

En ajoutant une part variable de la taxe qui montera jusqu'à 40 % de son total. Elle représente déjà entre 100 et 250 € par foyer. "Moins vous produirez de déchets à ramasser par les camions, moins vous paierez. À l’inverse, si vous continuez à en produire autant, il y aura un malus."  rapporte le DL.

PUNIR CEUX QUI SE TROMPENT DE POUBELLES

Les poubelles ont toutes été pucées et les camions équipés de digicode et il va s’agir de punir ceux qui se tromperaient en mettant des déchets alimentaires (poubelles marrons) dans une poubelle verte.

250 POLICIERS POUR VERBALISER LES MAUVAIS TRIEURS

Ces annonces avaient déjà été faites dans le DL (10/11/17) par Christophe Ferrari qui avait promis leur mise en place pour… 2019. Avec son efficacité habituelle, nous en sommes à l’expérimentation en 2021. Mais Lionel Coiffard n’a rien dit à Eve Moulinier de ce qui est prévu pour accompagner ces usines à gaz punitives, annoncé en 2017 : les … 250 policiers nécessaires pour verbaliser les mauvais trieurs. Car ça ne marche pas sans surveillance et sanctions.

SURVEILLER NOS POUBELLES AVEC DES PUCES

Les mêmes qui sont vent debout contre tout contrôle social, hostile aux puces et au traçage des individus et des comportements  -et à la 5G!- n’hésitent pas mettre des puces et à fouiller nos poubelles avec force police. On attend avec gourmandise la réaction des grenoblois de voir cette « police de l’environnement » traverser les halls d’immeubles occupés par la délinquance et les dealers venir frapper à la porte d’un grenoblois pour mauvais tri…  Eux qui appellent en vain la police pour se protéger de la délinquance. 

A.CARIGNON : "QUELLES MESURES POUR SIMPLIFIER, RATIONALISER ?"

Un coût faramineux, une usine à gaz pour récupérer des déchets dont une part importante est chargée dans des camions pour l’Espagne ou l’Italie. Dans un mail adressé à Lionel Coiffard le 1er février, Alain Carignon lui demandait:

« -Le bilan environnemental et la perte financière engendrés par l’absence de recyclage durant la période considérée

- L’état des rapports et des contrôles établis par le Vice-Président en charge du secteur et la société concessionnaire entre 2014 et 2018 (copie des alertes, demandes effectuées, réponses…)

- L’état des actions engagées par vous et lui contre le délégataire défaillant,

- Les mesures prévues afin de simplifier et rationaliser la collecte et le tri des déchets afin que l’agglomération rattrape ses retards par rapport aux autres Métropoles. »

LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT EN FAIT LE FRAIS

Il n’a, évidemment,  reçu aucune réponse à la date du 2 mars.  Ainsi va la démocratie selon les élus Verts : comme de leur politique dominée par l'incompétence et l'arrogance;  De dérives en dérives,

dont tous les citoyens et la protection de notre environnement font les frais.

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *