NOTRE-DAME : E.PIOLLE VEUT PASSER EN FORCE

A peine annoncée, la décision de fermeture de la place Notre-Dame, de la place Sainte Claire, de la rue Bayard et de l'accès au marché Sainte Claire est appliquée.

Eric Piolle a décidé de profiter des travaux de réfection des voies de Tram qui commencent sous l'égide du Syndicat des Mobilités (Smmag) pour engager cette fermeture totale de l'entrée de ville. 

Comme l'ont souligné avec rage les Unions de Quartiers, les Unions Commerciales personne n'a été consulté. Aucune étude d'impact n'a été réalisée. 

Dans une lettre adressée à Eric Piolle, Alain Carignon, au nom du groupe d'opposition a demandé hier "de mettre ces questions et les études y afférant à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal afin que les élus écartés jusque-là comme tous les grenoblois soient enfin informés de ce que vous décidez  entre deux déplacements pour votre campagne."   

Rappelant : "nous avons appris par la presse que vous aviez demandé le prolongement de l’autoroute à vélo cours Berriat jusqu’à Fontaine et décidé aussi de fermer les places Sainte Claire, Notre Dame et la rue Bayard à la circulation."

"Vous n’avez fourni aucun bilan des conséquences  sur la pollution, l’emploi, le commerce et l’économie des mesures prises avenue Agutte Sembat et vous voulez poursuivre ailleurs sans étude d’impact, à l’aveugle, sur la seule base de ce qui relève visiblement de votre promotion nationale plus que de l’intérêt des Grenoblois."

En effet. En continuant à décider seul de l'avenir de Grenoble par dessus la jambe, Eric Piolle affiche un mépris de plus en plus choquant. 

 

 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *