PIOLLE : VOLÉE DE BOIS VERT DANS LE NORD-PAS de CALAIS

Une nouvelle conduite de Grenoble pour Eric Piolle dans le Pas de Calais. Venu se joindre à la caravane des Insoumis et des Verts s’opposant à un projet touristique créateur d’emplois, la presse locale lui a envoyé une volée de bois …vert.

"VOUS N'AVEZ PAS ASSEZ DE TRAVAIL DANS VOTRE VILLE ?"

Sur la page Facebook du journal «Le Reveil» les lecteurs ont montré qu’ils n’étaient pas endormis par le Grand Timonier. Malheureusement à travers Lui c’est encore l’image de Grenoble qui trinque dur. « avec sa tête de vainqueur, il devrait s’occuper de la délinquance dans sa ville » ou « vous n’avez pas assez de travail dans votre ville ? » encore « depuis qu’il est à la tête de Grenoble, cette ville est crasseuse au possible »  et des « Grenoble-Chicago » en veux-tu, en voilà.

E.PIOLLE N'A PAS EMPÊCHÉ LE CENTRE COMMERCIAL NEYRPIC

Le collectif qui promeut la marque positive « Grenoble-Alpes » va encore avoir du travail… 

Mais comme l’information circule  « le Réveil de Berck » a traité de l’opération Neyrpic, ces 25 000 M2 de surfaces commerciales en construction à ST Martin d’Hères. Pour les journalistes, celui qui n’empêche pas un centre de cette importance dans sa Métropole n’est pas qualifié pour s’y opposer ailleurs.

"ON APPELLE GRENOBLE LE CHICAGO FRANCAIS"

« Dans le Montreuillois les critiques les plus acerbes ont fusé contre l’élu Grenoblois, lui demandant se « s’occuper de son territoire «  ou lui rappelant aussi que « Grenoble est connue pour son insécurité et son fort taux d’homicides, on l’appelle le Chicago Français » écrit le Réveil.

 NEYRPIC : UN COUP DE MASSUE POUR LES COMMERÇANTS


Décrivant le projet Neyrpic le journal rappelle que c’est « un véritable coup de massue pour les commerçants de Grenoble et des environs » Le Réveil cite l’opposition Grenobloise : « vous êtes contre les centres commerciaux mais quand il s’agit d’intervenir pour les empêcher vous disparaissez du combat. Sous la majorité à laquelle vous participiez, Neyrpic a été décidé. Vous auriez pu l’empêcher en faisant valoir que ce projet rompait le contrat majoritaire unissant les partis de gauche et les Verts, s’engageant à interdire les centres commerciaux de ce type »

"E.PIOLLE A PERMIS QUE LE PROJET SE RÉALISE"

On est heureux de lire dans le Pas de Calais une vérité rappelée par l'opposition qu’on n’a pas lu à Grenoble : « avec beaucoup de duplicité Eric Piolle a permis que le projet se réalise en accord avec les élus communistes de sa majorité à la Métropole ; S’assurant que le projet disposerait de suffisamment de voix, il a pu voter contre ».

5000 M2 DE SURFACE COMMERCIALE DE PLUS à GRAND PLACE

Mais le journal cite aussi une autre décision directement imputable à Piolle et qui « qui suscite le remous : l’extension » du centre commercial de Grand Place de 5000 M2 permettant aux voitures de se garer »

UN NOUVEAU WATERLOO POUR PIOLLE

Le Nord Pas de Calais est un nouveau Waterloo pour Piolle. Entre l’aller et le retour, deux jours d’absence de Grenoble pour 200 personnes présentes venues manifester contre le projet Tropicalia, 200 personnes à partager avec les Insoumis, largement présents, Yannick Jadot et Julien Bayou pour les Verts. Ça ne devrait pas l’aider à décoller des 2 % de voix que lui accordent les sondages. Soit la marge d’erreur ce qui signifie qu’il pourrait être théoriquement à moins 2 %. Et trouver du pétrole bientôt? 

A LACQ IL A ÉTÉ PRIS à PARTIE PAR LES ÉLUS de GAUCHE

A Lacq il avait été pris à partie par les élus de gauche et écologistes qui avaient fustigé sa légèreté quand il est venu soutenir une association mettant en danger 7000 emplois.  En Bretagne et en Essonne il ne semble pas avoir non plus soulevé les foules en délire.

IL GOUVERNE GRENOBLE DANS LE TRAIN ...

Pendant ce temps Grenoble souffre de ses décisions prises au téléphone dans le train -avec des coupures- ou bien entre deux déplacements à la va-vite. Les annonces sur la fermeture de Grenoble côté place Notre Dame, l’autoroute à Vélos cours Berriat avec la calamiteuse gestion des SDF et Migrants réfugiés dans les HLM vides de l’Abbaye font monter la tension à Grenoble autant que dans le Pas de Calais. Plus il poursuit sa folle fuite en avant, plus il aperçoit le mur.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *