GRAND CHATELET : LES TILLEULS ABATTUS

Malgré les congés scolaires, forte émotion du côté des parents d’élèves et des habitants riverains de l’école du Grand Chatelet. La municipalité abat des Tilleuls afin de placer des préfabriqués pour accueillir le trop plein d’élèves du à la bétonisation insensée du quartier.

LA CHASSE AUX ESPACES BOISES 

Dans le secteur elle a supprimé tous les espaces boisés qui demeuraient encore et le nombre de M2 d’espaces verts par habitant a encore été réduit. Mais il n’est pas impossible que le label … "d’écoquartier" lui soit aussi décerné comme à Villeneuve!

DEPUIS 2017 LES PARENTS PROTESTENT 

En 2017 les parents d’élèves protestaient déjà contre le mauvais entretien de l’école où se trouvent les moisissures et traces d’humidité, pointant également de gros problèmes structurels au ni­veau du bâtiment. Les 400 élèves  n’avaient que six WC et six urinoirs, tous au même éta­ge. Il a de gros problèmes d’évacuation et une odeur insupportable quelle que soit la température.

UNE COUR DANGEREUSE

«  En tombant, une petite fille a posé la main sur un bout de métal qui dépassait du sol, elle a eu 15 points de suture. Et elle a écrit une lettre au maire pour lui dire qu’elle ne peut pas courir dans sa cour car c’est trop dangereux » racontait le DL ( (Dl du 23/6/17)

ILS SE SUCCEDENT LES UNS AUX AUTRES ET REFILENT LA PATATE

Le mirobolant Fabien Malbet ( Verts/FI), désormais accro aux tweets depuis qu’il a été vidé de son poste d’Adjoint aux écoles et vidé de la liste,  répondait alors « Nous avons hérité d’écoles en très mauvais état et nous ne pouvons pas faire en trois ans ce qui n’a pas été fait pendant dix ans » alors que 10 ans avant, l’Adjoint au scolaire de Destot était un Adjoint (Verts/Ades),  Jean-Marc Cantèle!

C.GARNIER (Verts/Ades) SANS ETAT D'ÂME POUR ABATTRE LES ARBRES

Maintenant c’est toujours une Adjointe ( Verts/Ades) ,Christine Garnier, qui occupe d'ailleurs tous les postes depuis 20 ans,  qui abat les arbres et réduit encore la cour en accroissant le nombre d’élèves. De la folie .  La non prise en compte des besoins scolaires induits par la bétonisation est une constante de la municipalité ( De Bonne, Hoche, Jean Macé, Presqu’ile, Berriat, Esplanade, Abbaye-chatelet…)

E.PIOLLE GOUVERNE GRENOBLE DEPUIS LES TRAINS

Eric Piolle, lui,  se promène  dans le Pas de Calais pour soutenir une association qui lutte contre l’abattage d’arbres et ensuite à Paris devant l’Elysée pour une de ses multiples opérations de com’ qui ne le font pourtant aucunement décoller, même dans l’électorat écolo. Il a beau en appeler aux Amish du parti et à l’extrême gauche en tapant sur la police, il semble que les électeurs préfèrent les originaux au pales copies.Pendant ce temps, il prend ses décisions sur Grenoble dans le train.

Ce nouveau scandale de l'école du Grand Chatelet  s’ajoute à la place Victor Hugo et aux ilots de chaleur qui se multiplient dans la ville.

E.PIOLLE A VANTE SES COURS DE RECREATION RAFRAICHIES

Il est certain que François Carrel , le correspondant de «  Libération » ne fera pas deux pages sur cette cour,  comme il l’avait fait de la cour de l’école Clémenceau sans même demander leur avis aux parents d’élèves furieux. On ne lira rien nulle part dans les journaux qui ont vanté la nouvelle politique municipale sur les cours de récréations rafraichies, dégenrées etc... Avec une preuve évidente: un Adjoint à la Fraîcheur (!)  Gilles Namur (Verts/FI).

Jusqu’à quand les médias vont ils reproduire la com’ et les  discours d’Eric Piolle complétement déconnectés de ce qu’il fait ? A partir de quelle date un journaliste va t-il regarder ce qui se passe dans Grenoble ?

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *