BERRIAT: PIOLLE IMPOSE les AUTOROUTES à VÉLOS

« Grenoble nous a indiqué qu’elle souhaitait que ça passe par le cours Berriat». Au détour d’une réponse donnée par Sylvain Laval, le Président (PS) du Syndicat des Mobilités  (Smmag) publiée par le DL (24/1/21), on apprend que Piolle II a décidé de créer une autoroute à vélos cours Berriat jusqu’à Fontaine. 

Selon le DL, Piolle regrette, à ce jour, «l’absence de réponse ». Quoi ? l’exécution de l’ordre n’est pas automatique comme au temps ou Yann Mongaburu (Verts/Ades), son obligé, Présidait le Smmag ? Le temps ou les usagers ébahis voyaient tout  coup se créer du jour au lendemain des voies cyclables sur les quais engendrant des embouteillages sans fin. Sans que personne n’ait jamais été consulté. 

L.LHEUREUX : "PAS DE PROJET DE FERMETURE du COURS" (mars 2019) 

Avez-vous entendu parler d’une once de concertation concernant cette nouvelle décision du grand Timonier ? 

En 2019 -une éternité- devant l’assemblée de l’Union de Quartier Lucille Lheureux (Verts/FI) cachait la vérité sur la prolongation de la voie cyclable du cours Berriat «  « à partir de l’Estacade Il n’y a pas de projet concret de fermeture du cours, ce n’est pas vrai. » répondait-elle à Bruno de Lescure (DL du 22/3/19).  Précisant «  « Aujourd’hui le tronçon  de travaux, s’arrête bien à l’Estacade ».

 

Pas besoin d’être un très grand devin pour comprendre ce que Lucille Lheureux ne voulait pas dire. Cela n’avait pas échappé à Bruno de Lescure, le Président de l'Union de Quartier :  "si j’ai bien compris maintenant, c’est après les municipales ? On vous demande l’état des études, vous ne nous les transmettez pas. C’est trop de dire “dormez tranquille, on verra plus tard”. La question, c’est de savoir ce qu’on fait ensemble, dans l’espace public. Mais faudrait-il encore que la Ville ou la Métro veuille bien discuter, et pour le moment, ce n’est pas le cas ! ". 

ELLE PASSE LES ÉLECTIONS EN TENUE de CAMOUFLAGE

Rien n’a changé sous le soleil municipal. La « co-construction » -engagement N°1 de Piolle- est à l’œuvre !

Nous écrivions nous mêmes en 2019 « Comme elle refuse d’annoncer la suite puisqu’on voit mal une autoroute à vélos s’arrêter au milieu du cours Berriat ! Le dos au mur la municipalité se refuse même à assumer ses choix . Elle n’aurait pas encore tranché sur la suite…. »

Bien entendu elle avait tranché. Mais fidèle à ses camouflages elle a attendu de passer les élections et revient à la charge brutalement. A-t-elle tiré les conséquences de ce qui se passe ailleurs dans la ville ? Mené une étude d’impact sur tous les effets en particulier économiques et commerciaux ? Que Nenni.

 

DES FLUX SASSENAGE/FONTAINE/VERCORS IMPORTANTS

 La seule boussole est celle tenue dans la main de fer d’Eric Piolle qui a la tête et les pieds ailleurs qu’à Grenoble mais demande que ses dogmes soient appliqués sans aucune nuance, ni prise en compte du réel afin d’appréhender les inter actions qu’induisent ces changements de plan de circulation.

PAUPÉRISATION ET INSÉCURITÉ POUR CHORIER-BERRIAT 

Les effets des fermetures de circulation avenue Agutte Sembat devraient pourtant être pris en compte cours Berriat. Les flux vers Fontaine/Sassenage et le Vercors sont importants et ne peuvent pas tous être réglés par les transports en communs.  Le quartier Chorier-Berriat connaît une paupérisation et une insécurité considérables, une délinquance violente et  enfermer ce quartier à son tour ne va pas rassurer les habitants de la classe moyenne qui y demeurent encore. Tous ne sont pas à l’abri dans une villa avec jardin…

 

LE PLAN de CIRCULATION N’A PAS FAIT BAISSER LA POLLUTION 

L’absence de vue globale qui embrasse l’ensemble de la vie de la ville et des quartiers est la marque des décisions municipales. La pratique du vélo doit être encouragée. Elle est positive d’abord pour la santé de ceux qui s’y adonnent. Mais elle n’a pas eu de conséquences sur la baisse de la pollution comme l’a constaté Atmo, l’organisme de contrôle de la pollution. Par contre on ne connaît pas exactement ses conséquences  sur l’augmentation de la pollution dans les quartiers ou la circulation est reportée ni sur le fait que Grenoble est devenue la 4 ème ville la plus embouteillée de France.

E.PIOLLE N'A PLUS GRENOBLE COMME PRÉOCCUPATION 

Les décisions concernant le cours Berriat devraient être prises en connaissance d’effets de tous ces facteurs, économiques, sociaux, environnementaux, sécuritaires. Seul un débat permettrait de les appréhender. Elles ne devraient pas résulter des foucades d’un homme seul qui prend ses décisions seulement pour leur impact de com' sur sa campagne présidentielle (!) 

 

 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *