S.LAVAL (PS) à PIOLLE : “DES AFFIRMATIONS IRRESPONSABLES”

Les "affirmations irresponsables" d'Eric Piolle pour Sylvain Laval (PS) nouveau Président du Smmag, le syndicat des Mobilités : il a succédé à Y.Mongaburu

«  Ces affirmations sont irresponsables «  résume Sylvain Laval ,le nouveau Président (PS) du Smmag, le syndicat des moblités . Il  remet le Grand Timonier à sa place à propos des gratuités dans les transports : «  La gratuité des transports en commun, engagement de campagne d’Eric Piolle remis sur la table par le maire de Grenoble ? Déjà dans le mandat précédent (…) suivi d’aucune mesure concrète par mon prédécesseur à la tête du Smmag» , lequel prédécesseur, Yann Mongaburu ne s’interdit pas de donner la leçon. « Quelles mesures envisagent-ils pour les financer ? Une hausse des impôts sur les particuliers ? Sur les entreprises ? » ajoute S.Laval sur Place Gre’Net.

SUR LE FOND C.FERRARI et S.LAVAL L'EMPORTENT AISEMENT

Ils s’en moquent évidemment puisqu’il s’agit surtout de tromper le gogo toujours pour les « gratuités » sans vouloir savoir qui paie. Et puis ça vous donne un air écolo avancé pour pas cher puisqu’ils ne le font pas.

La guerre de cour de récréation engagée entre Christophe Ferrari et Eric Piolle tourne à l’avantage du premier dés qu’on débat du fond. Le Maire de Grenoble n’a pas intégré le changement de donne. Pendant 6 ans lui et Yann Mongaburu ont pu raconter n’importe quoi , couverts par les élus PS. Après avoir voulu leur ravir la Présidence de la Métro ceux-ci répondent.

C.FERRARI SOMME E.PIOLLE DE PASSER à l'ACTION à GRENOBLE

Maintenant  Christophe Ferrari frappe fort en rappelant à Eric Piolle qu’il peut très bien mettre en place la ZFE à Grenoble s’il l’a jugeait si urgente…  Il en a le droit. Il peut très bien comme le font Eybens et La Tronche doubler la prime air bois pour aider à la conversion des chauffages, s’il juge que ça ne va pas assez vite. Qu’attend-il ?

PIOLLE JETTE Y.MONGABURU COMME IL VOULAIT JETER FERRARI

Maintenant Sylvain Laval le tacle sévèrement sur Chronovélo dont  Piolle exige «  le renforcement » :  «seule la moitié envisagée dans le mandat précédent a été réalisée à ce jour » lui répond-il . Mais que faisaient donc Eric Piolle et Yann Mongaburu excepté des discours? Le second a été battu  à la présidence de la Métro, a perdu la Présidence du Smmag  pour avoir suivi les conseils avisés de son mentor, le grand stratège politique Piolle qui en a fait son drapeau anti-Ferrari puis l’a jeté de la même façon brutale dont  il voulait se servir de lui pour jeter Ferrari, après avoir bien servi.  Avoir accepté une vice-présidence –«  au défi climatique » ! - vide de contenu mais au titre prétentieux et démesuré, aux indemnités assurées,  démontre bien que Yann Mongaburu asservi au chef est un adepte de la gonflette et méritait sa disqualification.

 

LA LEGERETE FRAPPE à TOUTES LES ETAPES

La légèreté Piollesque frappe à toutes les étapes. Habitué à l’impunité, débordant de prétention il ne se fatigue pas à travailler. Il pense pouvoir lancer ses approximations  sans que personne ne vérifie rien.

D’autant qu’il est occupé à autre chose. Son site de campagne Présidentielle nous apprend que ce week end « il sera en Essonne pour échanger avec les militant.es  à Savigny-le-Temple et les accompagner sur le terrain de leurs luttes : au plateau de Saclay contre le chantier de la "ligne 18" et à Brettigny contre le projet de data center Amazon. Le dimanche, il sera à Gonesse auprès des collectifs qui se mobilisent contre la reprise du chantier de la gare "triangle de Gonesse »  

E.PIOLLE CONTRE LA " BETONISATION" à SACLAY

Un programme d’Etat, digne d’un candidat à l’Elysée de premier plan de Savigny à Gonesse.  Sur les images des vidéos complaisamment diffusées on aperçoit sous la neige de très petits groupes d’agitateurs opposés à tout ce qui bouge près de chez eux.  On entend un Eric Piolle qui n’hésite pas à dénoncer … «  la bétonisation » du plateau de Saclay , le grand centre de recherche Français. Il est en effet le mieux placé compte tenu de ce qu’il fait de Grenoble en matière densification folle. Par exemple il veut encore ajouter 18 000 M2 de surfaces construites en bordure de A 480 malgré les recommandations d’Atmo sur les axes pollués. Au passage le mot de «bétonisation » popularisé par «  Grenoble, le  Changement » ne lui fait pas peur à Saclay. 

LA PENSEE DU GRAND TIMONIER VOLE HAUT

Mais il faut prendre le temps d'écouter son salmigondis pour être effaré par le vide . En effet Piolle constate le " tiraillement entre la préservation de la terre agricole et les projets de développement ". Ouh là là! ça vole haut cette découverte . Heureusement qu'Il est arrivé. A Saclay il veut " retrouver une logique d'une agriculture liée au territoire, l'entretien de la biodiversité et aussi la préservation des gens qui y vivent".

A Grenoble n'a t il pas commencé avec une ferme urbaine de 3000 M2 qui qui permettra de nourrir un habitant sur 4000 , un grand pas vers l'autonomie alimentaire...

LA POLITIQUE POLITICIENNE AVEC Olivier FAURE ( PS)

On le voit également trinquer tout sourire avec Olivier Faure, le patron du PS, soutien et successeur d’Hollande . Voilà qu’il est prêt à conquérir l’Elysée avec ceux pour lesquels il n’a localement que mépris. Lui qui a expliqué en long en large et en travers qu’il n’y avait rien à faire avec le PS d’Hollande.

Au fait qu’en pensent Elisa Martin, Antoine Back, Alan Confesson les Mélenchonistes ? Toujours sous la table ?

A LACQ IL A EXECUTE 7000 EMPLOIS EN QUELQUES MINUTES

Ses Tartarinades sont de plus en plus visibles chaque fois qu’il se déplace. A Lacq les élus de gauche et Verts l’avaient durement remis en place quand il traitait après quelques minutes d’une rencontre avec un groupuscule du sort d’une zone de 7000 emplois. Maintenant il est aussi clairement recadré à Grenoble. Une cruelle épreuve de vérité pour lui.

E.PIOLLE COMPTE 9 VICE-PRESIDENTS à la METRO

Sauf que MM Ferrari, Laval, Mongaburu, Madame Deslattes et quelques autres sont membres du même exécutif de notre Métropole. Le groupe d’Eric Piolle compte même 9 Vice-Présidents! Comment un tel attelage dont une partie de ceux qui sont censés le tirer sabotent quotidiennement la marche peut-il tenir encore 5 ans ? L’image qu’il renvoie est un élément de la perte d’attractivité du territoire. Il ne peut y avoir ni cap, ni chef , ni message.

Quelques mois après les municipales les électeurs qui ont reconduit ou élu la gauche et les Verts aux municipales peuvent constater ce qu’ils en font et ou ça mène de leur faire confiance sous prétexte de leur étiquette. En attendant nous souffrons tous.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *