ALMA : LES DEALERS AURONT DES BRUMISATEURS

place Edmond Arnaud à l'Alma, à gauche installation du pupitre pour Eric Piolle et à droite au même moment les dealers poursuivent leur "travail"....

Les pauvres malheureux qui dealent à l'Alma souffrent de la chaleur l'été. Eric Piolle s'est saisi de la situation. Au dernier Conseil Municipal il a décidé de consacrer -pour commencer- 10 000 € à "une étude d'une installation de brumisation ou microgouttelettes place Edmond Arnaud". 

DES HABITANTS de L'ALMA ONT LANCÉ UNE PÉTITION

Les habitants qui ont appris la nouvelle grâce à l'intervention d'Alain Carignon au Conseil Municipal n'y ont pas cru. En effet -fait rare dans ce quartier ou la peur et l'Omerta dominent- certains d'entre eux ont lancé une pétition -qu'on peut signer- pour décrire leur situation. 

Il rappellent que "nous, habitants de l’Alma, supportons une vie collective que peu de grenoblois accepteraient. Nous sommes assignés à résidence dans un climat oppressant du fait d’une délinquance installée."

Quartier de l'Alma, à droite la rénovation, l'urbanisme Carignon...

"FATIGUÉS DE NOUS TAIRE, DE SUBIR ...".

"Fatigués de nous taire,  de subir, dans l’incapacité de dénoncer puisque nous serions immédiatement menacés, nous sommes quelques-uns à lancer une pétition pour demander aux responsables de la ville de Grenoble d’assurer ce qui figure dans leurs objectifs affichés : « la tranquillité des habitants ».

LE RÈGNE DU TRAFIC DE DROGUE QUI S'INSTALLE COMME CHEZ LUI

"En particulier la nuit parce qu’elle est le règne du trafic de drogue qui s’installe comme chez lui. Il y a dans notre quartier aussi des bébés, des personnes âgées et handicapées, des femmes seules, qui ont besoin de sérénité et de repos, mais ne peuvent pas parler par peur des représailles.

POURQUOI LE MAIRE NE S'Y MET-IL PAS ? 

"Cette action est anonyme pour ne pas mettre en danger les habitants du quartier dans leur intégrité physique ou leurs biens matériels.

"Alors que tout se déroule sous nos yeux, nous ne comprenons pas pourquoi les services fiscaux, municipaux, les policiers nationaux et municipaux, sous l’autorité du Maire, ne s’y mettent pas vraiment ?

...à gauche la démolition-reconstruction, l'urbanisme Dubedout et des Verts

LES POLICIERS MUNICIPAUX ONT ORDRE de ne PAS VENIR

"D’autant que même des enfants sont concernés, ceux qui font le guet et qui sont donc eux-mêmes en danger.

"Le fait que les policiers municipaux aient récemment publiquement révélé qu’ils avaient ordre de ne pas venir dans notre quartier accentue ce sentiment d’abandon.

LES ÉLUS METTENT à L'ÉCART UN PARTIE de GRENOBLE

"Comment des élus peuvent-ils décréter qu’une partie de Grenoble doit être mise à l’écart du bien commun assuré à tous les grenoblois ? Nous leur demandons de mettre les moyens adéquats afin de mettre fin à cette injustice.

NOUS DEMANDONS DES CAMÉRAS DANS LES POINTS CHAUDS

"Nous demandons des effectifs moyens supplémentaires dissuasives, comme une caméra dans les points chauds et des forces prêtes à intervenir rapidement dans le quartier, car l'emplacement est immédiatement sous l'égide des trafiquants après le départ des policiers."

UN SOUTIEN DE PIOLLE AVAIT ALERTÉ EN VAIN 

Cette alerte est dans la droite ligne des dénonciations de Claude Jacquier (Verts/Ades)  le directeur de l'ODTI installé dans le quartier : ce soutien de la municipalité Piolle, compagnon de route de Raymond Avrillier a été contraint de constater l'évolution catastrophique du quartier et à posé des questions sur les différentes connivences qui permettent à cette situation de perdurer.

Au Conseil Municipal de lundi, Alain Carignon a dénoncé cette étude comme un "mépris" des habitants

E.PIOLLE AVAIT PRIS LE CAFÉ AVEC LES DEALERS

Au contraire Eric Piolle a aggravé l'abandon et le repli sur soi du quartier. Les habitants avaient été révulsés de le voir prendre le café avec les dealers sur la place Edmond Arnaud à l'issue d'un déjeuner. Ils avaient envoyé les photos prises à leurs fenêtres au "Dauphiné" qui avait publié un article qui a fait mal. 

10 000 € POUR "ÉTUDIER" LA POSE DE BRUMISATEURS...

Maintenant il consacre 10 000 € d'argent public à l'étude de l'installation de brumisateurs. Alain Carignon lui a fait remarquer au Conseil Municipal que les habitants avaient d'autres urgences. Même en matière de chaleur  l'isolation des appartements serait plus pertinente .

LES BRUMISATEURS de MALHERBE NE FONCTIONNAIENT PAS...

Rappelant au passage que les brumisateurs de Malherbe ne fonctionnaient pas depuis 2 ans. A cela l'Adjoint à la Fraîcheur (!) Gilles Namur (Verts/Fi) a répondu que leur fonctionnement avait été suspendu à la demande du Préfet -qui a bon dos- pendant la pandémie. 

... ALORS QUE LES PISCINES MUNICIPALES ÉTAIENT FERMÉES

Sauf que c'est encore un gros mensonge municipal. Lors de la fermeture des piscines municipales pour cause d'insécurité en juin/Juillet 2019, les brumisateurs de Malherbe ne fonctionnaient pas.  

On se souvient que "Convivialité Malherbe" animé par le dynamique Mimoun M'Rad avait installé une piscine gonflable pour les enfants. Eric Piolle avait même envoyé sa police pour la saisir car il montre assez facilement sa force avec les faibles...

G.NAMUR (Verts/FI) REJOINT LA LISTE DES GROS MENTEURS

En les cumulant, Gilles Namur -déjà affublé d'une fonction gadget- figure dans le peloton des plus gros menteurs de la municipalité Piolle qui sont légion.

Ainsi va la municipalité et les quartiers. Du haut de leur superbe, les élus bobos-gauchos savent ce qui est bon pour le peuple. 10 000 € pour étudier la pose de brumisateurs place Edmond Arnaud. Combien pour les poser ? Quelle durée de fonctionnement ?

LES DEALERS SOUS LES BRUMISATEURS ALLONGÉS SUR LES CANAPÉS

On imagine déjà très bien les canapés habituels avec les dealers allongés installés sous les brumisateurs en train d'attendre le client. Tous les quartiers vont demander l'extension de cette mesure....

Pourquoi les dealers de l'Alma seraient-ils les seuls favorisés ?

 

 

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *