E.PIOLLE et L’ISLAMISME RADICAL : TOLÉRANCE ou IRRESPONSABILITÉ ?

Eric Piolle a subventionné l'association à ... Garges les Gonesses...

Le dramatique attentat de Nice (1) qui endeuille la France et la communauté catholique, après la décapitation de Samuel Paty, démontre que la guerre que mène l'islamisme radical contre notre République, ses valeurs d'égalité homme/femme, d'émancipation par rapport aux origines et aux religions, de liberté d'expression ne s'arrête pas. 

IRRESPONSABILITÉ COUPABLE ou TOLÉRANCE INDIGNE ? 

Grenoble, avec sa municipalité Rouge/Verts et Eric Piolle à sa tête est représentative de l'irresponsabilité coupable ou de la tolérance indigne qui accompagne ce nouveau fascisme. 

L'EXALTATION DES MINORITÉS

Depuis qu'elle est en place, sous couvert de justice,  la municipalité ne fait qu'exalter les minorités, les différences, considère à priori celles-ci comme discriminées dans un pays -pourtant- qui accorde à chacun l'éducation et la santé gratuits, quelle que soit son origine. 

E.PLENEL et E.PIOLLE CONTRE L'ÉTAT D'URGENCE...

Après les attentats du Bataclan, Grenoble a été la seule ville de France à accueillir Médiapart et Edwy Plenel venus combattre... l'état d'urgence. Un véritable discours de la honte d'Eric Piolle alors qu'un Isérois était une victime du Bataclan.

... ACCUSANT L'ÉTAT FRANCAIS D'ÊTRE RACISTE

Edwy Plenel qui veut détruire l'Etat accusé par lui d'être "un Etat Raciste" a écrit "pour les musulmans" un livre qui a pour conséquence  d'amalgamer la lutte contre le terrorisme avec une détestation des musulmans. 

FAIRE PROSPÉRER L'ISLAMISME POLITIQUE

Dans cette esprit la municipalité  victimise systématiquement, créant un terreau justifiant toutes les révoltes, toutes les vengeances. Dans ce climat, l'islamisme politique prospère évidemment et quand interviennent des manifestations de la liberté d'expression telle que les caricatures de Mahomet, les tenants de cet islam-là n'ont qu'à allumer la mèche.  

Au fur et à mesure qu'on avance dans la connaissance de ses positions, Eric Piolle se trouve le dos au mur. 

E.PIOLLE A SUBVENTIONNÉ LE CCIF 

Dans le "Dauphiné" (29/10/20) Naëm Bestandji, chercheur,  militant laïque et féministe décortique l'affaire de la subvention de la municipalité au CCIF :  "De 2016 à 2018, la Ville de Grenoble a voté une subvention à “l’association de défense des droits de l’homme et collectif contre l’islamophobie en France”.

N.BESTANDJI : "L'IDÉOLOGIE DES FRÈRES MUSULMANS"

Ajoutant : « Le CCIF se présente comme apolitique et areligieux, mais ça, c’est pour la vitrine de gens qui adhèrent en fait à l’idéologie des Frères musulmans. Ils se présentent comme les meilleurs défenseurs de la laïcité mais n’ont jamais hésité à tenir des discours politiques dans des lieux de culte, en infraction avec l’article 26 de la loi de 1905. Pour eux, les musulmans qui ne correspondent pas à leur vision de l’Islam seraient des traîtres à leur communauté. Ils n’ont en fait jamais défendu les musulmans, juste les islamistes. Ils ont par exemple toujours défendu les femmes qui se battent pour porter le voile mais jamais celles, musulmanes, qui luttent pour ne pas le mettre. Le CCIF fait croire que l’islamophobie serait un délit, or juridiquement, c’est un mensonge. Ce sont les actes et les propos anti-musulmans qui le sont. »

E.PIOLLE SUBVENTIONNE à... GARGES-LES-GONESSES

Naëm Bestandji précise que l'association subventionnée par Eric Piolle a son siège à... Garges-lès-Gonesses chez un particulier ! La subvention a été accordée sous l'égide de la “ville solidaire et citoyenne” (!) portée par Maryvonne Boileau (Verts/Ades) du clan Avrillier. Toujours les mêmes méthodes par les mêmes. Quelle association grenobloise ayant son siège chez un particulier de la Région parisienne pourrait prétendre à une subvention ? 

N.BESTANDJI : "PIOLLE FINANCE L'ISLAMISME POLITIQUE..."

Naëm Bestandji ne dit pas autre chose que ce que nous disons : « Le CCIF utilise l’ensemble des musulmans comme bouclier idéologique victimaire. Quand Monsieur Piolle dit qu’il faut lutter contre l’islamisme politique, on enfonce une porte ouverte mais, sur le terrain, il le finance. Le maire de Grenoble est complètement ignorant sur le sujet. Comme une partie de la gauche, il a une vision exotique des musulmans, héritée de l’époque coloniale. Eux qui se présentent comme les parangons de la tolérance tiennent en fait le même discours que l’extrême-droite, qui revient à considérer que tous les musulmans sont pareils, non pas dans leur modération ou leur républicanisme mais dans leur extrémisme, c’est ahurissant. »

... "AVEC L'ARGENT DU CONTRIBUABLE" 

Sur sa page Facebook il ajoute que "par ces subventions et cette mise à disposition à temps partiel d'un local, la ville de Grenoble a donc financé une association islamiste. Cela contribue à développer l'islamisme politique sur la ville, avec l'argent du contribuable."

Des tentatives de disqualification du chercheur sont entreprises : on connait la méthode....

"UN CRÉNEAU DANS LES MAISONS des HABITANTS"

Car il rappelle que "pour ses permanences, la mairie lui accorde même un créneau dans une des Maisons des Habitants de la ville. Cette association islamiste a donné plusieurs conférences/réunions dans divers lieux de la ville, notamment au centre culturel musulman de Grenoble (branche locale des Frères musulmans). Le CCIF est aussi en lien avec Alliance citoyenne, l'association qui mène des actions politico-sexistes dans les piscines publiques et des salles de sport. Comme je ne cesse de le dire, les corps des femmes, à travers le sexisme du voile, est le cheval de Troie de l'islamisme."

CEUX QUI RELATENT CES FAITS SONT DISQUALIFIÉS

Au passage Naëm Bestandji est aussi l'objet de tentatives de disqualification classiques que nous connaissons bien, accusé  de s'exprimer à partir de "comptes anonymes de l’ultra droite". Notre collectif qui relate des faits en toute transparence et sous la signatures de citoyens qui oeuvrent à visage découvert sait de quoi il s'agit. 

E.CARROZ (Verts/FI) PRÉPOSÉ a la PROPAGANDE...

Emmanuel Carroz, l'Adjoint ( Verts/FI) habituellement préposé à cette propagande a du mal à lui répondre dans le même "Dauphiné". C'est tout juste si ce n'est pas la préfecture qui a accordé la subvention au CCIF ! La mauvaise foi et le mensonge sont la monnaie courante de ces élus.

... JUGE QU'IL Y A "TRUMPISATION du DÉBAT" (!)

D'ailleurs sur le fond, interrogé par Jean-Benoit Vigny sur "le discours  qui taxe une partie de la gauche d’une trop grande proximité avec l’islamisme politique ?" Emmanuel Carroz juge notamment que dans la lutte contre le terrorisme « Il y a une “trumpisation” du débat ». La modération doit venir des victimes ! 

SOUTENIR TOUT CE QUI SÉPARE de la RÉPUBLIQUE

Contrairement à ce qu'il affirme la majorité municipale n'est pas "mobilisée" pour "continuer à faire vivre ces valeurs" (de la République NDLR). Puisque Emmanuel Carroz, en disciple laborieux,  ne fait que soutenir tous les séparatismes, toutes les communautés, toutes les groupes par origine, bref tout ce qui refuse de faire République commune. 

LA MÉCONNAISSANCE ADDITIONNÉE AU CYNISME POLITIQUE

En réalité Eric Piolle cumule l'irresponsabilité et la tolérance à l'égard de ces phénomènes politiques graves. Sa méconnaissance -N.Bestandji lui reproche à juste titre de demeurer à l'époque coloniale- additionnée à son cynisme politique produit ce détonateur sous nos yeux. 

UNE POLITIQUE à la LIBANAISE

Grenoble n'a pas encore été endeuillée de cette façon, mais toutes les observations montrent que le terreau prospère avec tous les effets cumulatifs de la politique municipale. 

Ghettoïser des quartiers entiers, paupériser la ville, bétonner à mort en supprimant tous les espaces de respiration, refuser en parallèle toute action de sécurisation pour protéger la majorité de la population modeste, c'est conduire une politique à la Libanaise, de fragmentation et d'abandon. 

UN AUTRE DESTIN POUR GRENOBLE

Au Liban, sur une durée longue, elle a produit Beyrouth aux mains de forces étrangères, en proie à la misère et aux bandes, à la main mise des tribus religieuses qui imposent leur loi. Ce n'est pas le destin que nous souhaitons à Grenoble. 

(1) Notons qu'à Nice c'est la police municipale qui a abattu le terroriste après qu'une habitante ait appelé de l'une des bornes de sécurité installées par la municipalité....

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *