RUE CHENOISE : “NOUS AVONS DROIT à la SÉCURITÉ”

rue chenoise: merci Piolle....

De grandes banderoles le long des façades de la rue Chenoise: " les clients boivent, les habitants trinquent, " droit au sommeil, droit à la sécurité , résidents excédés..." 

Le résultat des aménagements de la rue ne se sont pas fait attendre.Comme toujours avec la municipalité, quel que soit le quartier, la réflexion ne dépasse jamais le nez collé contre la vitre. 

LA MUNICIPALITÉ NE S'OCCUPE JAMAIS COMMENT CA FONCTIONNE

On s'occupe du sol ou des façades mais jamais de comment ça fonctionne, quelles sont les conséquences dans la vraie vie et souvent elle oublie comment ce qu'elle installe s'entretient. 

"l'ambiance" grenobloise, rue Millet découverte du cambriolage au petit matin...

Ainsi la rue Chenoise - dans le cadre de la lutte contre les ilots de chaleur ? Avec l'appui de l'Adjoint à la fraîcheur?- a été entièrement minéralisée avec tous les effets qu'on imagine. Mais aussi du point de vue du bruit. Pas de végétaux pour limiter, absorber les sons , casser ces échos. 

N'INTEGRE PAS LES CONSEQUENCES de la PIETONISATION 

Evidemment les commerçants ne sont pas responsables de ce qui se passe hors de chez eux, après leur fermeture et la municipalité qui piétonnise a tout va n'intègre aucunement les conséquences. 

rue Charles Rivail autre bain culturel grenoblois

Ces choix impliqueraient un accompagnement sécuritaire, des équipes d'intervention, une surveillance des attroupements avinés par les caméras avec un PC opérationnel pour intervenir. On sait qu'il n'en est rien et qu'Eric Piolle n'en veut pas malgré les financements proposés par Laurent Wauquiez.

D'autant que ces excès entrainent canettes, papiers abandonnés sur la chaussée avec un nettoyage insuffisant et l'absence de toilettes aggrave la saleté et les odeurs. 

Nathalie Béranger et Cherif Boutafa élus municipaux avec des habitants de la rue Chenoise

Nathalie Beranger, Cherif Boutafa et Nicolas Pinel, trois élus du groupe d'opposition à la Mairie se sont rendus sur les lieux pour rencontrer les habitants et les commerçants pour faire ces constats. 

ACTIS PRESIDE PAR E.PIOLLE ABANDONNE SES LOCATAIRES

Au 9 de la rue Chenoise l'immeuble d'Actis est à l'abandon. 

La porte d'entrée de l'immeuble en bois ne permet pas de canaliser le bruit qui s'engouffre dans le couloir et forme une caisse de resonnance. Il manque un sas qui limiterait les exces de bruits. Evidemment les fenêtres ne pas isolées , sans double vitrages. le ciment de reparation est poreux, les facades sont en mauvais etat et par endroit décrépies. Les locataires installent des portes en carton et le chauffage est défectueux chez certains. Les égouts de la cour intérieure servent de déversoir. 

L'étude de GEM démontre que... 42 % des Grenoblois pensent quitter la ville

Nous sommes dans Grenoble centre dont le Maire s'appelle Eric Piolle qui  est aussi Président d'Actis. Précisons que le menteur Alan Confesson (Verts/FI) est censé être un élu "responsable" du secteur. On ne l'a pas plus vu rue Chenoise que les habitants du Village Olympique ne le voyaient quand il était en charge de ce quartier. Au moins les habitants du VO ont placé la liste Carignon en tête!

DES PROPOSITIONS POUR AMELIORER LEUR SORT

Tandis que quartier Notre Dame on semble aimer être délaissé. Les habitants rencontrés par les élus de l'opposition ont évidemment des propositions à faire pour améliorer leur sort. 

Outre les mesures pour la surveillance et la sécurité qu'Eric Piolle refuse toujours, l'idée serait d'installer des stores bannes tout le long de la façade, ce qui limiterait l'effet du bruit dans la rue.

L'URGENCE DE REHABILITER UN BÂTI ABÎME 

Cette forme d'installation avait été faite au début du cours Berriat vers Fontaine au niveau des commerces et de la copropriété.Mais il serait urgent de réhabiliter un bâti abîmé ou bien de le vendre aux occupants si Actis ne peut pas agir. 

L'ALMA : DES HABITANTS APPELLENT à l'AIDE AUSSI 

Rue par rue la situation se dégrade et la vie devient impossible. Tout à côté à l'Alma des habitants inquiets ont lancé un appel anonyme pour les sortir de leur enfermement. Un " Help" " Au secours" " on n'en peut plus" dont le texte en dit long sur ce qu'ils supportent au quotidien. 

FAUT IL ATTENDRE QUE TOUTE LA VILLE VIVE CES CONDITIONS?

Faut-il attendre que toute la ville, toutes ses rues, du nord au sud , de l'est à l'ouest ressemblent à la rue Chenoise, au Lys Rouge à Hoche, aux Vignes à l'Ile Verte, au Rondeau.... vivent ces conditions pour réagir? 

L'opposition municipale envisage de lancer une vaste pétition sur toute la ville afin de rassembler tous ceux qui veulent demander à Eric Piolle d'abandonner sa posture dogmatique et de faire face à l'insécurité. Avant qu'il ne soit trop tard. 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *