LE “BETONNAGE” SE POURSUIT

l'opération Galtier de E.Piolle : les jardins sont sous le béton

Récemment une procession de vélos est partie de Grenoble pour aller défendre les jardins de la Buisseratte à St Martin le Vinoux, menacés par l'urbanisation. 

La commune est dirigée par Sylvain Laval, une sorte de Noblecourt pour Eric Piolle, puisqu'il a travaillé dans le cabinet d'un Ministre de Macron. Il a pourtant du avaler qu'il devienne Vice-Président de la Métro dans le cadre de la guerre des gangs et de la paix des braves. 

C'est pas pour autant qu'il va le laisser en paix. Lui aussi va bénéficier d'une "situation d’instabilité chronique" comme Christophe Ferrari. Ainsi les vélos peuvent partir de Grenoble pour défendre les jardins à ... St Martin le Vinoux, mais jamais à Grenoble. 

partis de Grenoble pour défendre les jardins de St Martin le Vinoux....

L'opération Galtier de 150 logements cours de la Libération a rasé de superbes jardins, un bâti de caractère, densifiant un secteur déjà très bétonné et "Vivre à Grenoble" qui contestait les permis a même été menacée de sanctions financières par Maryvonne Boileau Présidente (Verts/Ades) de "Grenoble-Habitat". Pas de vélos en vue...

Galtier, l'occasion perdue d'un espace de respiration cours de la Libération
Galtier avant après, les jardins et les arbres ont été rasés

A Châtelet le dernier espace vert a été sacrifié pour construire alors que le quartier de l'Abbaye et de la rue de Washington est déjà en difficultés et n'a pratiquement pas d'espaces verts : la municipalité veut rompre la coulée verte et la piste cyclable au droit de la rue de Washington et de la rue des Jeux Olympiques pour créer... un carrefour à voitures. Les deux roues mobilisés sont absents. 

A Châtelet, un quartier très densifié, Eric Piolle a sacrifié aussi cet espace libre qui n'est plus qu'un souvenir

Sur la Presqu'ile -dit "éco-quartier"- les habitants attendent depuis 4 ans le modeste jardin promis qui leur permettrait de disposer de  1 M2 d'espaces verts par habitant ! Tandis que tout à coté, à Jean Macé, le parc Tarze, lui, doit être partiellement urbanisé et n'est toujours pas dépollué. Personne n'a vu de procession cycliste les défendre.

Presqu'ile , les habitants attendent depuis 4 ans un modeste jardin qui leur donnera ... un M2 d'espaces verts par habitant !
Quartier Jean Macé, le modeste espace vert Henri Tarze est de trop pour eric Piolle : il veut l'urbaniser partiellement

A Berriat les habitants se sont battus -en vain- pour sauver les “Jardins de l’Abbé” qui consistait à végétaliser le terrain d'un parking sauvage entre la rue Abbé Grégoire et la rue d’Alembert. E.Piolle a voulu urbaniser aussi. ils ont été bien seuls.

A Hoche le parc est encore amputé pour faire face aux besoins scolaires non pris en compte lors de la décision de construire 1 200 logements dans le secteur !

A Hoche des arbres sont abattus et le  parc est réduit au fur et à mesure que la municipalité est contrainte de faire face aux obligations de constructions scolaires qu'elle avait oublié en décidant 1 200 logements supplémentaires entre la rue Hoche et la Caserne de Bonne ! 

Flaubert, un urbanisme des années 60, 2000 logements dont 1000 HLM, pas de nouveau parc : une nouveau quartier explosif sort de terre dans l'indifférence générale

A Flaubert le projet qui sort de terre et prévoit plus de 2000 logements -dont la moitié de HLM- ne disposera d'aucun parc supplémentaire ! 

Dans tous ces cas et de tant d'autres aucun vélo ne s'est mobilisé, ni personne d'ailleurs, excepté notre collectif. Etrange situation que les donneurs de leçons n'en reçoivent jamais ?  Pourquoi la démocratie locale est-elle si ficelée afin de ne servir que les intérêts d'un clan politique qui s'assoit sur ses convictions affichées en matière d'espaces verts ? 

Grenoble lanterne rouge des villes vertes ( classement UNEP)

GRENOBLE LANTERNE ROUGE des ESPACES VERTS 

Grenoble est devenue la lanterne rouge des espaces verts des grandes villes, la première ville centre (hors région parisienne) pour la densification. La multiplication des ilots de chaleur produit des effets négatifs considérables que ne corrigent pas la présence d'un "Adjoint à la fraîcheur", lamentable gadget.

Mais, très étrangement, les jardins d'une commune voisine entrainent une mobilisation absente sur notre propre territoire. C'est aussi à cela qu'on les reconnait.

ATMO ANNONCE GRENOBLE N°1 POUR LA POLLUTION EN 2021

Ce qui se poursuit en ce moment à Grenoble en matière d'urbanisme aura des conséquences d'une exceptionnelle gravité sur la possibilité de vivre ensemble dans la même ville.

Ce qui est annoncé en termes de pollution par Atmo -Grenoble prendrait la tête des villes de France pour les jours pollués- ne semble pour l'instant n'effleurer aucune personne sensible à ces questions.

Mais le tsunami national qui se prépare avec un tel classement devrait faire voler en éclat tous ces procédés et décoiffer sérieusement le Grand Timonier.

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *