LYS ROUGE : LA DÉGELÉE D’E.MARTIN et de G.NAMUR

Elisa Martin prise à partie par les habitants du Lys Rouge

"Pas la peine que je vous raconte de conneries, oui la concertation n'a pas été organisée" a été contrainte de reconnaitre, le dos au mur, Elisa Martin la Première Adjointe (Verts/FI) face à la bronca des habitants du Lys Rouge excédés que tout ait été décidé sans eux dans les aménagements du quartier. 

L'ADJOINT à la FRAÎCHEUR A ÉTÉ REFROIDI 

On retrouvait l'Adjointe qui avait écrit à propos du plan d'austérité de la ville avoir "validé le plan sans faire gaffe, qu'elle conne". Une habitude visiblement. L'Adjoint à la fraîcheur (!) Gilles Namur (Verts/FI), présent lui aussi, a été sérieusement refroidi ce soir-là ! 

La vidéo d'Elisa Martin et de Gilles Namur face aux grenoblois : c'est une autre réalité que les délibérations -déclamations du Conseil Municipal....

PIOLLE A DÉCIDÉ DE SUPPRIMER DES PLACES de PARKING

Les fanas de la démocratie participative ont en effet déjà réalisé 70 % des travaux d'un projet qui n'a jamais été soumis aux habitants du quartier. Ils prévoient allègrement de faire passer les places de parkings déjà rares de 58 à 37 -pourquoi les grenoblois modestes auraient-ils des voitures en effet- et de transformer deux impasses devant les immeubles en rue à double sens. Merci pour les rodéos déjà intensifs dans le secteur. 

DES EMBROUILLES, des BAGARRES POUR UNE PLACE

Les habitants sont d'autant plus furieux qu'Elisa Martin avait promis il y a quelques mois qu'on ne toucherait pas aux parkings. Après Alan Confesson les grenoblois ont bien à faire avec une municipalité de "gros menteurs."

"Supprimer c'est politique, ça va être infernal , des embrouilles, des bagarres pour une place de parking" dit un habitant.

"ON NE VA PAS RACONTER D'HISTOIRES..."

Face aux protestations le malheureux technicien dépêché pour faire rempart de son corps, lui aussi, était contraint de reconnaitre penaud: "on ne pas se raconter d'histoires, on enlève des places de stationnement".

Alain Carignon a cité le mauvais exemple du Lys Rouge alors qu'Eric Piolle se gargarisait de sa démocratie locale exemplaire

SÉCURITÉ : DES BARRIÈRES BIOLOGIQUES ....

Pareil pour la sécurité du jardin. La municipalité ne veut rien entendre : "on ne veut pas entendre parler de clôtures avec portails d'entrée mais on parle d'entrées libres avec barrières biologiques, merci pour la sécurité " dit un autre. En effet les délinquants tremblent devant les barrières biologiques.

"ET L'ACCÉS DES POLICIERS ?"

Alors que les élus tentent de faire justifier l'ouverture de la rue pour l'accès aux poubelles, des ambulances -comme s'il n'existait pas depuis l'origine- une habitante lance "et l'accès des policiers ?". Bref une nouvelle Bérézina municipale. Car c'est bien le seul endroit de la ville ou les Rouge-Verts ouvrent des rues ! Sur les quais et ailleurs on ferme. 

Elisa Martin et Gilles Namur n'ont pas répété les grands engagements sur la démocratie locale du Conseil Municipal : ils se seraient fait écharper

UN RÉFLEXE DE CLASSE

Elargir un jardin peu fréquenté ce qui n'est demandé par personne n'est évidemment pas le but. Il s'agit plutôt de satisfaire la haine de la voiture et de faire souffrir les plus modestes qui osent en utiliser encore. On sent bien le réflexe de classe derrière tout ça.

LES INSOUMIS D'Elisa MARTIN CONTRE LE PEUPLE

Voir Elisa Martin des Insoumis (!) porter tout ça tandis qu'un Gilles Namur, visiblement très en phase avec cette culture de mépris Piollesque n'arrive pas à placer un mot, est également un enseignement de cette vidéo. Jusqu'à quand les partisans de Jean-Luc Mélenchon vont ils se battre contre le peuple pour des bourgeois-bobos nantis qui veulent faire son bonheur malgré lui ? 

 

Des habitants excédés

ILS RÉDUISENT PARTOUT LES ESPACES VERTS

On ne voit pas pourquoi ceux qui veulent urbaniser le jardin Tarze à Jean Macé, qui n'ont toujours pas réalisé le modeste jardin de la Presqu'ile attendu depuis 4 ans par les habitants, qui ont réduit le parc Hoche, ne prévoient aucun parc nouveau pour les 2000 logements de Flaubert voudraient tout à coup agrandir le jardin du Lys Rouge ? 

GALTIER : ARBRES ET JARDINS RASÉS

Pas loin du Lys Rouge, sur le site Galtier, ils ont rasé les arbres, supprimés les jardins, construit 150 logements sans vergogne ni état d'âme menaçant même au portefeuille les associations qui s'y opposaient. 

E.PIOLLE SE GARGARISE DE SA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

Démontrant sa volonté "de faire pénétrer le réel dans le Conseil Municipal" Alain Carignon a saisi le moment ou Eric Piolle se gargarisait encore de sa démocratie participative exemplaire en adhèrent à une association, pour citer le mauvais exemple du Lys Rouge.

le commentaire des habitants...

A.CARIGNON : LA VIE DES HABITANTS PLUS DIFFICILE

"Il n'y a eu aucune concertation préalable pour les travaux qui ont été engagés. Il y a la des travaux qui suppriment des places de stationnement, qui vont rendre plus difficile la vie des habitants de la rue Capitaine Camine et du Lys Rouge" a rappelé Alain Carignon.

ENGAGEMENT N°1 : LA CO-CONSTRUCTION 

Citant pour rire l'engagement N°1 de la majorité municipale "la co-construction, il fallait que les habitants puissent décider avant que les projets ne soient élaborés pour qu'ils puissent donner leur avis plutôt que d'avoir à discuter de projets ficelés".

... qui ne se sont pas trompé sur Gilles Namur aussi

VOUS TRAHISSEZ TOUS LES PRINCIPES QUE VOUS ÉNONCEZ

Au Lys Rouge "ils discutent de projets engagés sur lesquels ils n'ont plus de part (...) il est paradoxal d'adhérer à des grands principes, de prononcer des grands mots mais que vous ne pratiquez aucunement dans l'action municipale (...) et ce type de délibération ne correspond aucunement à vos pratiques".

E.PIOLLE VEUT IMPOSER SES SOLUTIONS AU QUARTIER

Après la dégelée du quartier toute la majorité en recevait une autre au Conseil Municipal. Evidemment Eric Piolle ne veut rien entendre et imposer Ses solutions aux habitants. Lui qui fait déjà tant de mal au quartier avec ses attributions irresponsables de logements comme Président d'Actis. 

LE BULLDOZER MUNICIPAL VA TROUVER DES RÉSISTANCES

Mais ce n'est pas fini. Les habitants ne vont visiblement pas se laisser faire. Le bulldozer municipal qui écrase partout les contestations va bien finir en effet par trouver des résistances. 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *