E.PIOLLE VIOLE AUSSI LA CHARTE ANTICOR

La photo de Jean-Baptiste Auduc – Place Gre’net d'Eric Piolle signant à grand renfort de com' la charte Anticor qu'il n'appliquera jamais

« Anticor monte en puissance. On a de plus en plus de demandes et c’est très chronophage de vérifier que les gens ont bien mis en place les trente propositions » répond de façon extrêmement "transparente" Didier Melmoux, présenté par le site d'information en ligne Place Gre'Net comme le "coordinateur des groupes locaux d’Anticor."

T.LABELLE ET SON BRUIT de CASSEROLES SÉLECTIF a DISPARU

Jusque-là,  le factotum local d'Anticor qui s'exprimait était Thierry Labelle, juge et partie, élu et candidat à Echirolles, couverture de Raymond Avrillier (Verts/Ades), soutien de Piolle. Il a toujours fait un bruit de casserole très sélectif.

On l'a vu manifester place Victor Hugo afin que Fillon, alors candidat à la présidentielle "rende l'argent". L'association avait même porté plainte à grand fracas pour dénoncer un scandale : elle avait découvert des enveloppes timbrées à l’Assemblée Nationale par Christian Estrosi pour soutenir Nicolas Sarkozy !

PIOLLE ACTIONNAIRE à SINGAPOUR : PAS DE QUESTIONS 

Par contre elle n'a jamais soulevé -faute de temps ?- la question de l'actionnariat de Piolle à Singapour, ni étudié le subventionnement public de la société à Grenoble. 

Thierry Labelle, d'Anticor place Victor Hugo demandant à Fillon de rendre l'argent : jamais rien sur Piolle....

SILENCE SUR LES MARCHÉS SANS APPEL D'OFFRES

Elle vient de saisir la justice sur la rémunération d'un collaborateur de Laurent Wauquiez qui avait été relevée par la Chambre Régionale des Comptes mais ne lève pas le petit doigt dans les deux affaires révélées par la même Chambre -les marchés sans appel d'offres de la fête des Tuiles et l'acquisition illégale du siège du Crédit Agricole- qui font pourtant l'objet d'une information judiciaire.

AUCUN COMPTES SUR LA CHARTE NON APPLIQUÉE

S'agissant de la charte signée à grand renfort de Pub' par Eric Piolle en 2014, "il n'a pu la signer 6 ans plus tard" précise Place Gre'Net qui fait état des réponses alambiquées de Didier Melmoux.  Il ne l'a pas appliquée pendant son premier mandat et Anticor ne lui demande aucun compte sur le second non plus ! 

Mais cette charte est pourtant valable puisqu'Olivier Noblecourt l'a signée en 2020. Anticor préfère dédier son temps à « des dossiers plus importants ». Bref regarder ailleurs. 

Les bureaux de la société dont E.Piolle est actionnaire à Singapour : circulez, y a rien à voir...

IL ROMPT LA CHARTE "POUR DES COMMUNES PLUS ÉTHIQUES"

Pourtant dans la philosophie officielle et la charte de l'association « pour des communes plus éthiques » figure la « reconnaissance du rôle des élus minoritaires ». Dont leur représentation dans tous les organismes importants et la présidence de la Commission des finances. Ce que Piolle a signé et piétine. 

L'OPPOSITION : 24 % des ELECTEURS et 1,8 % DES SIÈGES

Le seul groupe d'opposition qui compte 7 élus et comptait une soixantaine de représentations dans la précédente municipalité (2014/2020) mais descend à 8... représentants dans la seconde (2020/2026). Soit 1,8%. Ceux qu'Eric Piolle ne pouvait pas empêcher puisque la loi lui imposait la proportionnelle dans ces organismes, dont le CCAS. Le groupe PS et LREM totalisant 1, 4 % à eux deux par générosité du Guide.

LA MAJORITÉ : 53 % des ÉLECTEURS et 97 % DES SIÈGES ! 

La majorité municipale s'est emparé de près de 97 % des postes de représentation de la ville alors qu'elle n'a totalisé que 53 % des électeurs. 

Didier Melmoux et Anticor ont mieux à faire que de s'occuper de ce viol manifeste et cynique. Il faut même le couvrir. Ils estiment donc que la municipalité fait preuve de  « rigueur remarquable » sur le non-cumul des mandats et loue la « transparence effective sur les informations administratives » (!). 

Cette affaire échappe à Anticor....

LE MAIRE CANDIDAT à la PRÉSIDENTIELLE NE CUMULE PAS

Un Maire candidat à l'élection présidentielle à peine réélu est évidemment un exemple de rigueur sur le non cumul ! Et Didier Melmoux omet la continuité dans les mandats : combien parmi les élus (C.Garnier, V.Fristot...) sont élus depuis... 1995 ? 

Quant à la "transparence sur les informations administratives" il n'aura pas lu Guy Tuscher, pourtant un colistier d'Eric Piolle, ni regardé les multiples plaintes de l'opposition dans les Conseils Municipaux.

E.PIOLLE SIGNE LES CHARTES SANS LES LIRE

Cette nouvelle pantalonnade déconsidère un peu plus cette sorte d'officine tenue, comme les Verts/Ades le sont depuis 30 ans par Raymond Avrillier, par une secte mystérieuse et sécrète. Piolle peut signer toutes les chartes même sans les lire. N'est-il pas signataire de "Roosevelt 2012" qui engage sur l'honneur à boycotter les paradis fiscaux ?  Pourvu qu'il y ait la photo.

IL VOULAIT AUSSI TOUS LES POUVOIRS de la MÉTROPOLE

Mais cette couverture ne cache rien des manquements graves à la déontologie et au sectarisme d'Eric Piolle et de son clan. Il s'est accaparé tous les pouvoirs à Grenoble et voulait faire de même avec la Métropole.

Le coup d'arrêt qui lui a été donné à ce niveau doit beaucoup à ce désir irrépressible de puissance et d'écrasement des adversaires qui a démontré avec clarté l'idée que les Rouge/Verts se font de la démocratie. Le rappeler sera un bon outil pédagogique à l'égard des prétentions de Piolle.

Source (notamment) le site d'information en ligne Place Gre'Net 

 

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *