F.O POLICE MUNICIPALE DÉMENT AUSSI E.PIOLLE

Après Darmanin dans le "Dauphiné", les révélations du syndicat FO de la police Municipale,  la charge d'Alain Carignon sur C'News vendredi soir n'a pas du mettre du baume au coeur d'Eric Piolle. Le malheureux se fait remettre à sa place sur la forme et le fond après la catastrophique vidéo des hommes armés à Mistral . 

"SI ON APPELLE LA PM APRÉS 18H, IL FAUT APPELER LA NATIONALE"

Les grenoblois sont révoltés quand il annonce que la police municipale est disponible la nuit ! Ils réagissent fort sur les réseaux : "n’ayant pas peur du ridicule et pour défendre l'indéfendable vous pérorez à la télé que la police municipale intervient la nuit comment expliquez-vous que si on les appelle après 18h ils nous répondent que ce n’est plus à eux d’intervenir et qu’il faut appeler la police nationale ? (un mensonge de plus, mais de cela à Grenoble on a l'habitude, et je pense bientôt les journalistes "nationaux")" lui écrit un habitant du Village Olympique. Entre autres. 

LA MOITIÉ SUD DE GRENOBLE ABANDONNÉE LE SOIR 

La police municipale est faible en effectif, n'est pas armée et dans un communiqué qui répond à Piolle, le Syndicat FO qui représente 75 % des effectifs de la police municipale précise  qu'il existe seulement "une à deux patrouilles lissées sur la journée de vacation pour 160000 habitants la journée et 80000 habitants la nuit, car la police Municipale de Grenoble ne travaille pas sur les secteurs 3, 4, 5 et 6 le soir !"  Soit la moitié de Grenoble. Il précise qu'il n'y a pas de PC opérationnel avec les caméras.

MISTRAL : "LA POLICE MUNICIPALE NE MET PAS UN PIED"

Concernant Mistral le syndicat FO ajoute que "la police municipale ne met pas un pied dans ce quartier et aux abords que ce soit de jour comme de nuit." Et ajoute : "La police municipale  n'a aucun travail de proximité sur les quartiers de l' Alma, St Bruno, Bajatiere ou encore le VO et Villeneuve, juste un travail de verbalisation au stationnement et de visite aux ephad, c'est tout !

Y.BIANCHERI : "LA CARENCE de la MAIRIE EST RÉELLE..."

Comme un malheur n'arrive jamais seul c'est aussi Yannick Biancheri, le secrétaire départemental du syndicat Alliance Police qui a trouvé « bon » que le ministre de l’Intérieur "rappelle les obligations d’un maire, et notamment à celui de Grenoble, en termes de sécurité"  (DL du 29/8/20). "Je rappelle que lorsqu’il est devenu maire, la première disposition qu’il a voulu prendre était de supprimer la vidéoprotection. (...) Ensuite, il a annulé une commande d’armement pour ses policiers municipaux, faite par son prédécesseur. Clairement, dans ce courrier, M. Darmanin montre les carences de la mairie et elle est réelle. Il faut donner aux policiers municipaux les moyens d’aller dans ces quartiers aussi, y compris la nuit et en les armant". Le Grand Timonier ramasse. 

LE DOGMATISME MUNICIPAL RÉCUSE la SÉCURITÉ

Sur C'News Alain Carignon a pourfendu en direct "le dogmatisme municipal qui récuse la sécurité, il n'y a pas d'Adjoint à la sécurité. C'est un mot qui ne doit pas être prononcé ..." 

L'IMAGE DE GRENOBLE PÉNALISÉE

Pour le leader de l'opposition grenobloise "il y a beaucoup de victimes, cela nuit à l'image de la ville, parce que cette grande ville universitaire, de recherche, d'industrie se trouve maintenant pénalisée par son image d'insécurité. Ça devient très prégnant. Il y a même des étudiants qui aimeraient venir à Grenoble puisque nous avons une très belle Université, mais qui refusent pour cette raison". 

Alain Carignon a répondu à Eric Piolle vendredi sur C'News 

A.CARIGNON : "DES EFFETS NÉGATIFS à la CHAÎNE"

Alain Carignon a répondu au journaliste  Julien Pasquet "on a donc des effets négatifs à la chaîne. Nous avons des baisses de valeur de l'immobilier considérables en particulier dans ces quartiers, les gens ne peuvent plus vendre leur logement à des prix qui leur permettent de se reloger ailleurs."

DES FEMMES CHEFS DE FAMILLES DOIVENT FUIR 

Très à l'écoute des Grenoblois Alain Carignon rapporte que "cette semaine des femmes chefs de familles monoparentales me disaient qu'elles devaient fuir, déménager si elles pouvaient, demander une mutation" 

G.DARMANIN à RAISON : PIOLLE DOIT S'OCCUPER de GRENOBLE

Pour lui "Gérald Darmanin a raison quand il dit que le Maire de Grenoble doit d'abord s'occuper de sa ville. Il a raison. Eric Piolle a été réélu le 3 juillet et il est immédiatement parti une semaine après pour engager sa campagne nationale contre Yannick Jadot. En réalité la ville est abandonnée par un Maire qui court un autre lièvre". 

HOSTILE AU CUMUL des MANDATS MAIS COURT APRÈS UN MANDAT

Il note au passage que "les Verts sont hostiles au cumul des mandats et on a un Maire qui, lui, court après un autre mandat et y passe l'essentiel de son temps"

 

"NOUS AVIONS AVERTI LES GRENOBLOIS"

Le chef de file de la liste de la Société Civile pour l'alternance ne peut pas s'empêcher de rappeler : "nous avions averti les grenoblois qu'ils risquaient de vivre cette situation avec la réélection de cette municipalité".

"IL Y A DU CYNISME DERRIÈRE CETTE POLITIQUE"

Mais Alain Carignon va plus loin dans l'analyse en relevant que "dans ces quartiers abandonnés l'abstention a été considérable, ce qui est un effet électoral positif pour la municipalité. Il y a 80 % d'abstentions. Ces quartiers abandonnés abandonnent aussi la citoyenneté. Ça permet à la municipalité d'être réélue avec 65 % d'abstention globalement. Il y a du cynisme derrière cette politique. Il faut alerter l'opinion publique car si on ne réagit pas cette grande Métropole aux atouts formidables va être de plus en plus en difficultés".

E.PIOLLE POURSUIT SA FUITE EN AVANT 

Eric Piolle a bien ouvert la boite de Pandore. Ça tombe sur lui comme à Gravelotte, localement et nationalement. Au lieu de se réfugier à Grenoble et de s'attaquer aux racines du mal, de reprendre pieds dans la ville et les quartiers, il poursuit sa fuite en avant, papillon attiré par la seule lumière des caméras. Il doit être à Blois ce week end. 

LES GRENOBLOIS VEULENT UN DÉBAT  à GRENOBLE

Pour sortir du trou il demande un "débat" à Gérald Darmanin. Qu'il refuse d'engager à Grenoble car il devrait rendre compte de ses décisions et de leurs conséquences. Les grenoblois comptent sur l'opposition pour le lui imposer. 

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *