GRENOBLE CHERCHE MAIRE

Grenoble va t-elle trouver un Maire sur "le Bon Coin" ou la Bastille est déjà à vendre ?

Eric Piolle s'en va à Blois pour les universités d'été du PS, après Chateauneuf, Pantin et autres joyeusetés. Il poursuit sa promotion personnelle comme s'il ne se passait rien à Grenoble. Élu Maire le 3 juillet, il était tout de suite parti à Paris prés d'une semaine comme en ont attesté ses remboursements de frais.

E.PIOLLE LOGE LES TRAFIQUANTS

Des trafiquants peuvent s'installer avec leurs armes au milieu d'un quartier en août, ça ne le touche pas. D'ailleurs il fait mieux : comme Président de l'OPHLM Actis, il les loge ! 

LE NON RESPECT DES CONTRATS DE LOCATION 

Comme Officier de Police Judiciaire il ne leur adresse même pas un avertissement. Ne parlons pas d'une amende. Car ces délinquants ne respectent pas les règles de vie commune imposées dans leur contrat de location avec le bailleur. Qui est le bailleur ? Eric Piolle. CQFD.

la vie des quartiers Grenoblois: ici le Village Olympique

LE MESSAGE AUX DEALERS : SOYEZ TRANQUILLES....

Que ce soit Maud Tavel, l'Adjointe rattrapée "au temps de la ville", donc chargée de la sécurité si on a bien compris les méandres Piollesques des dénominations d'Adjoint, ou Eric Piolle lui-même, le message aux dealers est clair : "soyez tranquilles, nous ne ferons rien". 

POUR PIOLLE UNE ACTION C'EST DE LA COM'

Gérald Darmanin, le Ministre de l'Intérieur Lionel Beffre, le Préfet de l'Isère qui montrent au moins leurs muscles en envoyant des policiers sur place, afin d'occuper les mêmes lieux, pour démontrer que ce territoire n'est pas inaccessible aux forces de l'ordre sont attaqués par... Eric Piolle qui dénonce -il sait de quoi il parle- "une opération de com'".

A.CARIGNON : "UN COUP D'ÉPÉE DANS L'EAU"

Alain Carignon, lui, préfère la saluer dans un tweet et dire "merci au Préfet, au Ministre de l'Intérieur, aux forces de l'ordre pour leur réaction à la vidéo de Mistral. Mais si le Maire, Président de l'OPHLM continue à loger les trafiquants, à ghettoïser les quartiers, ce sera un coup d'épée dans l'eau".

E.PIOLLE NE VEUT PAS PROVOQUER LES DÉLINQUANTS

Mais Eric Piolle adresse un message explicite aux trafiquants en ajoutant : «Rentrer dans cette logique de guerre de provocations avec les dealers, c'est malsain» (Le Figaro du 27/8/20). Il ne faut pas provoquer les petits chéris. Ça peut les énerver. «Je regrette fortement que le ministre (Gérald Darmanin, ndlr) s'engage dans cette logique où on pointe du doigt un quartier de telle ou telle ville», a-t-il ajouté, assurant que le quartier Mistral n'était pas une zone de non-droit (Le Figaro). 

IL DEVRAIT RENONCER a SA TOURNÉE DE PROMOTION 

D'ailleurs aucun quartier de Grenoble n'est une zone de non droit selon Eric Piolle. Le même jour Alain Carignon lui demandait "de renoncer à se rendre à l’université d’été du PS à Blois, d’interrompre sa tournée de promotion personnelle et ses opérations de com’ compte tenu de la dégradation de la situation de Grenoble. L’urgence se situe dans la ville dont il est le Maire."

... et suggère qu'Eric Piolle s'occupe de Grenoble

PLUTÔT QUE BLOIS, ALLER à L'ALMA, à  MISTRAL, AU VO...

Si Eric Piolle veut vérifier qu'aucune zone de Grenoble est une zone de non droit, qu'il écoute la suggestion de son opposant principal : "Aujourd’hui, plutôt que de parcourir la France,  Il doit se rendre à Mistral, au Lys Rouge, à Hoche, à Villeneuve, au Village Olympique, à l’Alma…. et y passer du temps car de nombreux habitants sont menacés par la délinquance qui a pris le pouvoir." 

O.NOBLECOURT (PS) :  "NE PAS NIER LA RÉALITÉ DES TRAFICS"

Ce n'est malheureusement pas un quartier qui est "stigmatisé", c'est toute la ville. Dire le réel n'est d'ailleurs pas stigmatiser. Sur France Bleu Isère, Olivier Noblecourt (PS) lui-même reconnaissait "qu'il ne fallait pas nier la réalité des trafics à Mistral". Ce déni d'Eric Piolle est scandaleux. 

A BLOIS SES "AMIS" JADOT et le MAIRE DE BORDEAUX 

A Blois son "ami" Yannick Jadot sera présent, le Maire (Verts) de Bordeaux aussi. Sa présence n'est donc pas indispensable. Par contre à Grenoble celle d'un Maire qui agit et prend des décisions est plus qu'urgente. Grenoble cherche Maire. 

DES DÉGÂTS AGGRAVÉS POUR GRENOBLE

Car la rentrée scolaire, économique, sociale non préparée par un Maire qui a la tête ailleurs ajoutée à l'explosion de la délinquance pourrait aggraver les dégâts pour les victimes grenobloises et l'image si dégradée de la ville.

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *