ICI, C’EST LE GRENOBLE de E.PIOLLE…

La vidéo des hommes sur-armés de Mistral fait le tour de France et au-delà. "Grenoble-Chicago" de Piolle assoit sa réputation et ne se la laissera pas voler celle-là. 

Le malheureux Christophe Ferrari, qui n'a pas encore d'exécutif à la Métropole, va pouvoir remiser sa marque "Grenoble-Alpes" censée redresser l'image négative de notre territoire. Tant que le "produit" n'est pas protégé par ses élus, la marque positive ne peut pas s'imposer.

QUELS SONT LES DÉGÂTS SUR L'ATTRACTIVITÉ du TERRITOIRE ?

Quels sont les dégâts économiques, les conséquences pour l'emploi , les pertes d'attractivité, d'étudiants, de familles qu'une telle vidéo induit ? Personne ne le mesure évidemment parmi les élus si friands d'analyses statistiques sur tant de détails. 

LA DÉLINQUANCE A PRIS LE POUVOIR ET ENTEND LE MONTRER

Mais une chose est certaine : la délinquance a pris le pouvoir et entend le montrer. Face à elle la nouvelle Adjointe "au temps de la ville" (?) récupérée là car il n'a pas été possible de lui donner une Vice-Présidence de la Métro comme prévu, Maud Tavel (Verts/FI)" condamne fermement ces images" ("Dauphiné" 26/8/20). Ça doit trembler dans les cités. 

LA MUNICIPALITÉ : CONTINUEZ, NOUS NE FERONS RIEN 

Le message implicite et fort délivré par la municipalité est clair : poursuivez, nous ne ferons rien. On continuera à parler "renforts policiers", chaine judiciaire, le Procureur Vaillant rappellera la "determination du Parquet" et on attend la suite. 

TOUS LES LOCATAIRES SE SOUMETTENT AUX VOYOUS

Cet immobilisme habillé de mots d'action est inscrit dans les murs grenoblois qui se dégradent de jour en jour. Au Lys Rouge des appartements ne trouvent plus preneurs et de nouveaux locataires s'en vont. A Hoche d'autres locataires sont menacés. Cela avait été le cas pour une cinquantaine d'entre eux à Jouhaux, qui s'étaient révoltés, avaient demandé leur mutation, puis se sont soumis aux voyous pour avoir la paix. 

ARLEQUIN, VILLAGE OLYMPIQUE, ALMA....

C'est la même chose au 110 galerie de l'Arlequin. Au Village Olympique. A L'Alma il est impossible à un locataire de témoigner car le quadrillage  de chacun par les délinquants permet de repérer -même par déduction- celle ou celui qui s'exprimerait. 

la vidéo qui fait du mal à Grenoble

LA MUNICIPALITÉ et les "PROBLÈMES RÉCURRENTS ...."

A Mistral, selon Serge Massé qui en rend compte dans le DL (24/8/20), pour le Président de l'Union de Quartier, Karim Kadri  "certains problèmes récurrents à notre quartier sont du domaine de l'Etat. C'est à l'Etat de les régler, ce n'est pas le rôle des habitants de Mistral". On le comprend pour les habitants. Partout ou un habitant s'est dressé contre les délinquants,  il a du partir. 

Mais la municipalité n'aurait donc aucune responsabilité dans "certains problèmes récurrents" ...

A.CARIGNON : QUI LOGE LES DÉLINQUANTS ?

« Mais qui loge les délinquants en leur attribuant un logement ? Pourquoi les gardiens ne sont pas assermentés afin de dresser procès-verbal ?  Pourquoi la police municipale n’est pas armée et ne peut donc pas pénétrer dans la moitié de la ville ? Pourquoi le Maire, Officier de Police Judiciaire, Président d’Actis n’intervient jamais quand les délinquants qui menacent sont nommément désignés comme habitants dans des appartements qu’il leur a attribué ? Pourquoi refuse-t-il un déploiement massif de caméras de vidéo protection, l’installation d’un PC opérationnel 24 h sur 24 ?"?  a demandé hier Alain Carignon au nom du groupe d'opposition.

GRENOBLE PREMIÈRE POUR LES AGRESSIONS VIOLENTES

C'est tout de même sous Eric Piolle que Grenoble est devenue la première grande ville de France pour les agressions violentes et les vols à la tire pour 1000 habitants. Ce n’est pas un hasard. Partout des habitants appellent à l’aide et abandonnés, menacés,  finissent par se taire, se soumettre au joug de la délinquance qui dicte sa loi ou décident de déménager.

E.PIOLLE FAIT SA PROMOTION PERSONNELLE de CAMÉRA en CAMÉRA

Pour Alain Carignon, « pendant qu’Eric Piolle fait sa promotion personnelle de caméra en caméra, Grenoble est en proie à une délinquance endémique et à une ghettoïsation accélérée et les grenoblois abandonnés à leur triste sort. La municipalité doit enfin réagir vite sous peine de faire de nouvelles victimes et d’abîmer encore l’attractivité de la ville».

DES QUARTIERS GÉRÉS DIRECTEMENT PAR L'ÉTAT ?

L'urgence. Chaque jour qui passe permet à la gangrène de progresser. Il sera un moment ou aucune reprise en mains ne sera possible sans une lourde intervention armée. Il y a 3 ans déjà, Alain Carignon indiquait sur la base de la dérive engagée, qu'il faudrait un jour que la gestion des quartiers soient retirés à la municipalité pour être confiés à l'Etat.  Afin que le clientélisme électoral soit coupé. On approche. 

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *