“L’ADJOINT à la FRAÎCHEUR” EMPORTÉ par la CANICULE…

Le malheureux Gilles Namur sacré par Eric Piolle, "Adjoint à la fraîcheur" a explosé en vol dès sa première apparition. Sa dénomination n'a pas, en effet, fait baisser la température à Grenoble. Les effets de la sémantique et de la com' Piollesque ont leurs limites. Il reproduit sans imagination la com' de l'été dernier.

G.NAMUR NE FAIT PAS LE POIDS FACE à Mimoun M'RAD

Il ne fait pas le poids face à Mimoun M'Rad, le Président plein de bon sens de "Convivialité Malherbe". L'année dernière Eric Piolle avait envoyé sa police pour saisir la piscine gonflable qui permettait aux gamins du quartier Malherbe de se rafraîchir, justement. 

le quartier Malherbe rappelle Gilles Namur à la réalité

MALHERBE : LES BRUMISATEURS NE MARCHENT PAS DEPUIS 3 ANS

Cette année les brumisateurs qui ne marchent pas depuis 3 ans ne sont remplacés par rien : "Sachant que la canicule arrivait, est-ce que vous pensez que quelqu'un de la municipalité serait venu nous voir pour chercher quoi faire ? demande t'il sur France 3 Alpes.

La fontaine des quais : les grenoblois n'ont qu'à se rapprocher des fontaines selon G.Namur...

G.NAMUR RECONNAIT QUE " LES HABITANTS ONT CHAUD" (!) 

Le malheureux Gilles Namur répond et reconnait que "les habitants ont chaud" (!) et "qu'il faut qu'on travaille sur ce plan là"(!). Il poursuit les mensonges sur la "végétalisation en particulier dans les quartiers..." 

La fontaine de la Gare (réalisation Carignon) qui était très utilisée par les enfants ( et pas que) pour se rafraîchir, est en panne depuis des mois et des mois

LES FONTAINES RUISSELLENT, UN FUTUR GRAND LAC...

Invité en direct sur France 3 Alpes, pendant de très longues minutes, il tentera de se rattraper avec les habituels éléments de langage sur les fontaines qui ruissellent dans la ville et le futur grand lac de Villeneuve pour... la fin du mandat en 2025. Rien sur les piscines des Iris et de Vaucanson fermées pendant le mandat !

La fontaine Alsace Lorraine/Gambetta (réalisation Carignon) en panne depuis quand ? ça n'empêche pas G.Namur de pérorer sur l'eau dans la ville...

25 % DES FONTAINES NE FONCTIONNENT PAS

Il faut dire que la journaliste Forine Ebbhah qui l'interroge semble ignorer ces faits ou ne désire par importuner l'Adjoint au Maire sur le réel. 

Il eut été intéressant de questionner Gilles Namur au moment ou il parle d'elles, de savoir pourquoi à Grenoble  25 % des fontaines ne fonctionnent pas alors qu'il annonce développer leur nombre ?

Ilot Raymond, nouvel ilot de chaleur en plein quartier Berriat

PREMIÈRE VILLE DE FRANCE POUR LA DENSITÉ

Comment se fait-il qu'il annonce "végétaliser" alors que Grenoble est devenue pendant le dernier mandat la première ville de France pour la densité (hors Lyon et la Région parisienne). 

Ici la municipalité va détruire cet ilot de verdure pour créer un carrefour de circulation : rues de Washington et des Jeux Olympiques

HOCHE, TARZE ... LES PARCS EXISTANTS SONT AMPUTÉS

Le "bétonnage" de la ville se poursuit à un rythme soutenu. L'actuel parc Henri Tarze va être urbanisé pour partie, l'actuel parc Hoche est réduit pour construire les écoles non prévues à temps, le projet Flaubert ne prévoit pas de nouveau parc pour plus de 2000 nouveaux logements.

le parc Henri Tarze va être urbanisé en partie. Pour lutter contre la chaleur ?

LES ARBRES ABATTUS PAR CENTAINES

Forine Ebbhah aurait pu évoquer les 19 marronniers de la place Victor Hugo qui n'étaient pas tous malades, les arbres de la piscine Jean Bron, les cerisiers du japon de la place de la gare, les rues ombragées comme Hébert, Lesdiguières qui ont été saccagées. 

WASHINGTON/JEUX OLYMPIQUES : UN ÎLOT VERT MENACÉ

Gilles Namur aurait pu expliquer comment on "végétalise les quartiers" en supprimant l'ilot vert de la rue de Washington et des Jeux Olympiques, coupant la trame verte, pour en faire un carrefour de circulation sous les immeubles existants ? 

Parmi les centaines d'arbres abattus, les beaux sujets de la piscine Jean Bron qui faisaient le bonheur des usagers ont disparu sans ménagement

UNE PANTALONNADE D'ÉTÉ PAS RAFRAÎCHISSANTE

Après la trahison -dés le premier Conseil Municipal- de la promesse de ne pas augmenter le budget des indemnités des élus, cette pantalonnade d'été par rafraîchissante du tout augure mal du mandat qui s'ouvre.

Démission d'un ex Adjoint, armée mexicaine de 40 élus dans l'exécutif, appellations farfelues .... et maintenant un Gilles Namur à côté de la plaque. Quels débuts !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *