LES HÉROS de VILLENEUVE CLAQUENT la PORTE de PIOLLE

Même si ça ne figure pas dans le titre, ça s'est mal passé pour E.Piolle....

 

L'opération de récupération politique d'Eric Piolle de vendredi à l'hôtel de ville s'est retournée contre lui. La quasi totalité des "héros de Villeneuve" a quitté la salle municipale au moment ou Eric Piolle a pris la parole pour rendre hommage à ceux qui ont sauvé les enfants se jetant par la fenêtre galerie de l'Arlequin le 21 Juillet dernier. 

Hôtel de ville vendredi : remise des médailles avec l’assemblée qui cherche les médailles en fond de salle de ceux qui refusent de monter sur scène…

 
Alors que deux jeunes enfants se retrouvaient seuls dans un appartement en flammes, des jeunes du quartier ont su avoir les bons réflexes en prévenant les pompiers, en mobilisant les voisins, en tentant d’ouvrir la porte et d’éteindre le feu... d’autres se sont retrouvés en bas pour rattraper les enfants qui ont dû sauter...
Autant de mobilisation qui a permis de sauver la vie de ces deux jeunes garçons. Autant de mobilisations qu’il est important de reconnaître individuellement. 
Une reconnaissance pour chacun de ces jeunes au nom de la République et de la Cité, une reconnaissance qui permet aussi d’en faire des modèles de solidarité aux yeux de toute la société. 
 

"SEULS DEUX OU TROIS RÉCIPIENDAIRES SUR 17..."

Malheureusement ça s'est mal passé. "Ils ont quitté la salle, et seuls deux ou trois récipiendaires sur 17 sont finalement venus chercher cette fameuse médaille" note sobrement Isabelle Calendre dans le"Dauphiné" (1/8/20). Une terrible gifle. 

Il s'agissait d'une opération politique puisqu'Eric Piolle avait affiché la couleur : attaque de Nicolas Sarkozy qui a eu l'outrecuidance de dénoncer l'insécurité après les émeutes et fusillades de juillet 2010. 

La mère des 2 jeunes enfants sauvés remerciant les habitants et les jeunes

DEUX JEUNES MASSACRÉS A L'ARME BLANCHE EN 2012

Pourtant deux ans après le discours de Sarkozy, en septembre 2012, une bande armée a pu traverser à pieds toute la Villeneuve au milieu du dense tissu associatif pour aller massacrer à l’arme blanche deux jeunes de 20 et 21 ans. La faute à Sarkozy ?

LA MAJORITÉ PS/PC/VERTS A RETIRÉ LES ASSISTANTES SOCIALES

C'est aussi en 2012 que, sans tambours ni trompettes la majorité PS/PC/Verts du Conseil Général, sous la houlette éclairée d’André Vallini (PS) retirait toutes les assistantes sociales de Villeneuve ne pouvant plus  » assurer leur sécurité ». En 2020 Eric Piolle veut en retirer à son tour le siège du CCAS. 

Entre temps un collège, un gymnase et un Théâtre ont brûlé. Ne comptons pas les voitures. Mieux vaut parler de Sarkozy. 

La garde rapprochée d'Eric Piolle empêche la presse de filmer le moment ou il est pris à partie révèle Place Gre'Net 

 

E.PIOLLE VOULAIT TIRER LA COUVERTURE POLITIQUE à LUI

Bref Eric Piolle voulait saisir l'opportunité des "héros de Villeneuve" qui ont montré la capacité de réaction, le courage et le sens du devoir d'une grande partie de la population pour tirer la couverture politique à lui et faire oublier ses manques. 

la spectaculaire image : les enfants se jettent dans le vide, faisant confiance en leurs sauveteurs

SON OPÉRATION A RATÉ

Son opération a  raté parce que -comme à son habitude- éloigné du terrain, bureaucratique comme personne, il a refusé de mettre sur un plan d'égalité tous ceux qui ont participé au sauvetage des enfants. 

L'un des héros est venu -crime de lèse-majesté- le dire au micro vendredi devant Eric Piolle : « On mériterait tous d’avoir une médaille collective, pas individuelle. Parce que certains des sauveteurs n’ont pas été blessés… et je trouve ça un petit peu dommage de ne récompenser que les blessés ». (DL du 1/8/20). 

"SI JE VEUX PROUVER à MES ENFANTS QUE J'AI SAUVÉ des ENFANTS..."

Ils s'en sont expliqué auprès de la journaliste Isabelle Calendre : «franchement, elle ne représente plus rien, cette médaille collective. L’un des médaillés individuels était avec moi tout le temps. Il a reçu une médaille, mais moi on ne m’a pas appelé comme lui. Moi, si je veux prouver à mes enfants que j’ai sauvé des enfants, je ne peux pas, j’ai rien. En fait, ils ont juste récompensé les blessés. C’est comme si on faisait la guerre, nos potes sont blessés, et on ne remercie que ces potes blessés. Mais on a fait la même guerre! ».

E.PIOLLE : "TOUT LE MONDE N'A PAS LE MÊME GABARIT" (!) 

Un autre d’ajouter : « En fait, on est les assistants des super-héros. C’est dommage. Il aurait mieux valu la même médaille pour tous. C’est juste ça, le problème ».

Eric Piolle avait fait expliquer par la ville faire la différence entre « un acte de bravoure, qui a occasionné des blessures et la médaille collective récompense un acte d’assistance (...) tout le monde n’a pas le même gabarit».

UNE SÉMANTIQUE PIOLLESQUE SI INAPPROPRIÉE

Cette sémantique Piollesque si inappropriée, dont il use et abuse en toutes circonstances pour affirmer sa supériorité, s'est fracassée cette fois sur des sensibilités à fleur de peau, émues d'avoir participé au sauvetage de deux enfants qui auraient succombé sans eux. 

LES REMERCIEMENTS POIGNANTS de la MÉRE des ENFANTS

Nous retiendrons, nous,  de cette cérémonie de remises de médailles de la ville, les remerciements touchants et poignants de la mère des deux jeunes garçons. 
Mais nous ne pourrons ignorer ces jeunes oubliés par les médailles et notre maire et qui étaient pourtant les premiers sur les lieux et sans qui nous ne pourrions nous féliciter de cet heureux dénouement. 
 

L'OCCASION D'UNION et de RECONNAISSANCE ÉTAIT TROP BELLE 

L'occasion était trop belle d'une manifestation d'unité et de reconnaissance sans restrictions. Autour de ce que l'humanité a de plus beau qui s'est exprimé à Villeneuve, par sa population, afin d'éviter le pire des drames, la mort d'enfants. 

Eric Piolle l'a manquée parce que son sentiment de supériorité lui interdit toujours l'accès à ce que la chair des sentiments attend des mots pour être reconnue.

N.PINEL : LA RECONNAISSANCE de TOUS LES GRENOBLOIS

Nicolas Pinel, Conseiller Municipal d'opposition , habitant Villeneuve, était pourtant présent à cette réception afin de marquer la reconnaissance de tous les grenoblois à l'égard de tous ces héros que nous aimons. Comme on n'aime toute personne dont on est fier pour ce qu'elle a fait de grand, qui redonne confiance en l'homme. 

E.PIOLLE EST PASSE à CÔTE D'UNE OCCASION de RÉCONCILIATION

En tirant vers le bas, la politicaillerie et les mesquineries, Eric Piolle est passé à côté d'une occasion forte de réconcilier la ville et ses quartiers, tous les grenoblois entre eux. Décidément il est bien le Maire de la division et du sectarisme.

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *