E.PIOLLE : UNE ARMÉE MEXICAINE D’ADJOINTS

Le Conseil Municipal d'hier a démontré la pagaille qu'est en train de créer la bataille Piolle/Jadot. La ville n'a plus de direction. L'épisode des Adjoints au maire par lequel a commencé la séance a tout de suite prouvé les difficultés de la majorité municipale.

DES NÉGOCIATIONS DANS LA DOULEUR

Plus personne ne comprenait rien. La liste des Adjoints n'était pas distribuée. Il semble que les négociations internes aient duré jusqu'au dernier moment et dans la douleur. Eric Piolle ne savait pas répondre aux questions et pataugeait.  

Christine Garnier et Vincent Fristot (Verts/Ades) inamovibles du clan Avrillier depuis... 1995 récupérés comme Adjoints après l'échec à la Métro

Il ne pouvait pas expliquer les attributions des Adjoints au Maire. Il annonçait avoir pris les arrêtés qui n'ont été trouvés nulle part a souligné Nicolas Pinel, Conseiller Municipal d'opposition. 

LES ADJOINTS RÉMUNÉRÉS SANS ATTRIBUTION 

Si bien qu'Alain Carignon a déposé un amendement qui stipulait que "les Adjoints au Maire n'étaient rémunérés qu'à la date de leur arrêté d'attributions. Avant ils sont rémunérés comme simples conseillers municipaux" 

LA LISTE DES ELUS SACRIFIÉS PAR E.PIOLLE 

Ainsi 9 Adjoints au Maire élus le 3 juillet en grande pompe on disparu le 24 juillet !  Les malheureux Thierry Chastagner, Sylvie Fougères, Sadok Bouzaienne, Isabelle Peters, Katia Bacher, Nicolas Beron-Perez , Hasni Ben-Redjeb, Céline Deslattes, Salima Djidel n'auront été Adjoints au Maire que 3 semaines ! 

Maud Tavel (Verts/PG) avait été programmée pour la Vice-Présidence de la Métro, elle fait dégager un Adjoint pour prendre sa place

RECASER TAVEL, FRISTOT, GARNIER....

Il fallait recaser des caciques programmés vers la Métro : Christine Garnier, Vincent Fristot, Maud Tavel qui deviennent Adjoints. C'est dire si le clan Avrillier et les proches du Maire pèsent lourd dans la distribution. 

O.BERTRAND (Verts/Ades) CUMULE ADJOINT et DÉPARTEMENT

Un autre élu du clan, Olivier Bertrand (Verts/Ades) en profite pour cumuler le poste d'Adjoint au Maire (1700€/Mois) et le poste de Conseiller Départemental (2500 €) ce qui est contraire à la charte des élus Verts. Qu'en pensent ceux qui ont été sabordés ?

UNE ARMÉE MEXICAINE DANS LA MAJORITÉ

Au total "une armée mexicaine" selon Alain Carignon. Jamais la ville de Grenoble n'a compté autant d'Adjoints au Maire et de Conseillers délégués. 22 Adjoints et 23 Conseillers Municipaux délégués. Il n'y a plus de Conseillers de base dans la majorité ! Tout le monde est dans l'exécutif avec Eric Piolle.

on comprend que Luis Beltran -Lopez (à gauche) qui avait pourtant apporté le scalp du PCF soit dépité : il n'aura été Adjoint que 3 semaines ! 

DES PLAIES BÉANTES DANS LA MAJORITÉ

En fait la majorité municipale a été totalement désorganisée par son échec à la Métro. Il s'agissait de récupérer les éclopés de la Métro. Mais à voir Eric Piolle samedi matin cette affaire a créé des plaies béantes. La majorité municipale vacille déjà et certains étaient absents. 

LA DÉRIVE SECTAIRE SE POURSUIT

La séance a duré deux heures sur ces nominations, Eric Piolle accumulant les approximations. Visiblement à coté de la plaque. La suite du Conseil Municipal a été encore plus surprenante. Il s'est achevé à 1h08  du matin. Visiblement, après la Métro,  la dérive sectaire se poursuit. Nous y reviendrons.

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *