E.PIOLLE PILONNE FERRARI et le PS à la MÉTRO

Piolle-Ferrari : ils ne regardent plus du tout dans la même direction

 

Ça canarde dur à la Métro, selon la méthode bien connue de l'extrême gauche de disqualification de l'adversaire, fut-ce-t-il un allié. Eric Piolle s'en est pris à Grenoble à Alain Carignon, Emilie Chalas, Olivier Noblecourt dans une vidéo ou le contentement de soi éclatait à l'image. 

Eric Piolle traçait "le cadre" du débat. Tout ce qui est hors du cadre défini par Lui relève de l'abaissement, voire de la forfaiture.

E.PIOLLE : PROPULSER Y.MONGABURU PRÉSIDENT de la METRO

Pour l'élection de la Présidence de la Métropole ou il veut propulser Yann Mongaburu, un factotum encore plus obéissant que Christophe Ferrari -on ne voit pourtant pas pourquoi demander mieux que le chéquier actuel ?- il tire à vue  afin de dégager le terrain.

APRÉS 6 ANS LES ÉLUS PS DEVIENNENT  INFRÉQUENTABLES

Dans un "communiqué commun", PCF, Verts, France insoumise, Ensemble et Génération.s de l’Isère appellent tout à coup les socialistes de la métropole avec lesquels les Verts gouvernent depuis 6 ans à... « sortir de l’ambiguïté ».

Un nouveau mauvais coup pour Christophe Ferrari que de voir officiellement les élus communistes -même de plus en plus résiduels- faire cause commune avec le clan Piolle. Car pour le reste des groupuscules -FI, Génération.s et Verts- ils sont obéissants. Pas certain que leur avis ait même été demandé sur le "communiqué commun".

E.Piolle a commencé à tirer à vue depuis un moment....

UN CRIME DE TRAHISON DES IDÉAUX de la GAUCHE... 

Quel crime de trahison des idéaux de la gauche Ferrari et ses amis ont-ils tout à coup commis ? Des alliances contre-nature !  « Ces élections municipales auront révélé au grand jour les compagnonnages entre certains socialistes et LREM », affirment les garants de la pureté idéologique. 

DES FIGURES PS INCONNUES ONT SOUTENU E.ROUX à ST ÉGRÈVE !

Oh là là ! Ainsi des "figures socialistes" totalement inconnues  ont soutenu Emmanuel Roux à St Egrève. Arrivée en troisième position au soir du premier tour sa liste s'est retirée. Le candidat Verts de Piolle,  Laurent Amadieu à de fortes chances de l'emporter dimanche puisqu'il a obtenu 49,27 % des voix. Mais le crime imprescriptible demeure.

Y.MONGABURU EST ALLÉ SOUTENIR JP TROVERO CONDAMNÉ

Plus grave encore le cas  Laurent Thoviste, socialiste soutenu par LREM à Fontaine, dont la liste a fusionné avec celle de Franck Longo désigné «candidat de la droite réactionnaire ». Ces deux-là ont en effet fait savoir qu'ils siégeraient dans la majorité sortante de Christophe Ferrari devenu de ce fait une sorte de renégat aux yeux de Piolle. C'est pourquoi Yann Mongaburu (Verts/Ades) s'est précipité pour aller soutenir le Maire PCF condamné Jean-Paul Trovero. La posture rigoureuse et morale d'Eric Piolle s'arrête la ou commencent ses intérêts politiques. 

Yann Mongaburu (Verts/Ades) est allé soutenir sans état d'âme JP Trovero pourtant condamné pour sa gestion à Fontaine 

 

F.HUGELÉ TOUJOURS MEMBRE DU GROUPE PS à la MÉTRO

L'extrême gauche pure désigne aussi à la vindicte Fabrice Hugelé, ex-socialiste investi en 2017 par LREM, réélu maire de Seyssins. Ils avaient obtenu de Christophe Ferrari qu'il soit vidé manu-militari de son poste de Vice-Président de la Métro quand il a été candidat LREM aux législatives. Jusque-là ils s'accommodaient qu'il soit demeuré membre du groupe ou siège le PS. En vue de rafler la présidence ils inventent un casus belli de ce fait !  Guillaume Lissy -le Président du groupe PS et probable Maire de Seyssinet- doit également vider Hugelé du groupe. 

ILS TIRENT SUR L'AMBULANCE O.NOBLECOURT 

Enfin ils continuent à tirer sur l'ambulance Noblecourt dont le passé de collaborateur d'Edouard Philippe le disqualifie à jamais. Le malheureux qui n'espère plus rien qu'un boulot et de se faire le plus petit possible devient un argument pour empêcher Ferrari de se maintenir à la présidence de la Métro. Va t-on même le refuser dans le groupe PS ?

C.Ferrari avait vidé F.Hugelé de sa Vice Présidence pour délit de Macronisme afin de complaire à Piolle. ça ne suffit plus, il faut le sortir du groupe...

S.LAVAL (St Martin le Vinoux) A TRAVAILLÉ AVEC LA DROITE 

Dans le même genre il y a encore Sylvain Laval, le nouveau Maire de St Martin le Vinoux « qui jusqu’en janvier faisait partie du cabinet de la ministre de la Justice du gouvernement de droite d’Édouard Philippe ». Encore un qui est mal parti. Il doit montrer patte rouge.

LA CHASSE AUX SORCIÈRES, MÉTHODE AVRILLIER  

Cette chasse aux sorcières est bien dans la culture de l'extrême gauche locale, l'esprit qu'a fait régner Raymond Avrillier dans l'agglomération : soupçon, dénonciation, désignation à la vindicte. Etant eux-mêmes les justiciers, il se mettent de facto à l'abri de toute mise en cause. Ils hurlent même au loup si de simples questions d'éthique leurs sont posées.

LES ROUGE/VERTS ALLÉCHÉS PAR L'ODEUR DU SANG

Alliés minoritaires des élus PS de 1995 à 2014, puis alliés dominants de 2014 à 2020, ils se retournent contre eux avec leurs méthodes habituelles que les élus PS ont toujours applaudies quand la droite en était la victime.

Les Rouge/verts sont alléchés par l'odeur du sang. Ils aimeraient emporter le scalp de la Présidence de la Métro afin d’asseoir leur pouvoir alors pourtant que les élus PS ont joué pendant 6 ans le rôle de paillasson confortable.  

Les méthodes de R.Avrillier (Verts/Ades) de disqualification de l'adversaire n'ont pas changé pour les Rouge/Verts

F.CHOLAT (Verts) S'EST EMPARÉ DE CHAMPAGNIER pour PIOLLE

Cette attaque des fantassins pour dégager le terrain avec un communiqué voulu par Piolle et Mongaburu  et officiellement signé des partis est un élément de la stratégie mise en place avec la pénétration du groupe ADIS par Florent Cholat, le Maire de Champagnier et quelques autres afin de racoler des suffrages d'élus pour le candidat de Piolle. 

LE CANDIDAT DE PIOLLE  EN TÊTE des SUFFRAGES

La projection des élections municipales montre que le candidat de Piolle serait largement en première position dans la future configuration. Outre la trentaine de voix de Grenoble s'il gagne, le ralliement du PCF amenant Echirolles et St Martin d'Hères et une autre dizaine de suffrages, il pourrait compter des élus  à Meylan, La Tronche, St Egréve, Champagnier... soit une cinquantaine de voix potentielles.  Il faut 60 voix pour être élu Président de la Métro à la majorité. Les résultats d'Eybens et de Sassenage vont peser suivant qu'ils aillent dans un sens ou un autre.

LE PCF N'A PLUS DE BOUSSOLE

La position du PCF est-elle celle de ses élus ? On le sait à Grenoble le sortant Patrice Voir siégeait dans l'opposition à Piolle tandis que le représentant de l'appareil Nicolas Beron-Pèrez a négocié avec le Maire sortant une place d'Adjoint contre le soutien du parti, malgré le mépris du social de Piolle. Comment le PCF de Sulli à Echirolles auquel s'opposent les Verts et les Insoumis et celui de David Queiros à ST Martin d'Hères ou Piolle a combattu tous ses projets, se retrouverait-il dans cette coalition d'ultra gauche anti Ferrari? 

C.FERRARI (PS REPENTI) EN SITUATION DE FAIBLESSE

De son côté Christophe Ferrari est en difficultés pour prétendre au leadership. Il ne sera pas le premier groupe de la majorité parce que son grappillage des élus ADIS additionné au groupe PS, même augmenté de Seyssinet se situera plutôt entre 20 et 30 voix, en comptabilisant des élus estampillés "compromis avec la droite" dont Piolle ne veut pas. A moins que les élus PCF ne partagent leur vote entre ceux de la banlieue et l'élu grenoblois. 

UN RAPPORT DE FORCE EN CAS d'ÉCHEC de MONGABURU

L'autre hypothèse est que le rapport de force actuellement créé ait aussi pour objet de se positionner en cas  de défaite de la candidature de Mongaburu : imposer aux forceps  une alliance avec Ferrari dont on mesure bien les contours. Le "chéquier de Pont de Claix " conserverait sa présidence factice, flanqué d'un premier Vice Président type Mongaburu, les vice présidences essentielles toujours assurées par les Rouge/Verts grenoblois et  une majorité fermée de la gauche "pure", celle reconnue comme telle par les seuls grenoblois.

la fin d'un attelage qui aura fait beaucoup de mal à la Métropole

HUGELE, LAVAL, THOVISTE... SACRIFIÉS PAR FERRARI  

Les Hugelé et autres Laval seraient alors sacrifiés sans état d'âme par Ferrari, tout comme Thoviste et Longo, afin de complaire aux dogmes édictés par Piolle qui définit seul le vrai, le beau et le juste. Tous les autres calculs de coulisse sont faux parce que Ferrari ne peut pas se faire élire par le PS et par la droite à cause des accords électoraux nationaux et locaux encore plus évidents dans la perspective des départementales, régionales, et même présidentielles ou les uns ont besoin des autres. 

UN FERRARI ÉMANCIPÉ DEMANDERAIT DU COURAGE

La seule autre hypothèse, celle d'un Ferrari émancipé, libre, constituant une majorité de projet, affrontant les Rouge/verts grenoblois frontalement, contraignant les communistes à sortir du bois, demande du courage. Il s'agirait de proposer des alliances, non pas avec "la droite", mais  avec toutes les communes quelle que soit leur couleur politique pour constituer une majorité avec les élus PS. Il faudrait subir les foudres des élus grenoblois déchaînés et gouverner sans et contre eux. 

UN POSITIONNEMENT  D'ÉPICIER APEURÉ

Son positionnement d'épicier apeuré qui attend le décompte définitif des voix suite au second tour, pour jauger de sa tactique et de ses chances de demeurer Président, le met déjà à la merci de ses "alliés" grenoblois qui veulent sa peau et ont étendu leur emprise dans l'agglomération. 

LA SERVITUDE, PUNITION DOUCE AVEC L'APPARENCE du POUVOIR

La servitude est une punition douce quand elle est compensée par l'apparence d'un pouvoir. L'audace exige du tempérament, une conviction forte, la prise risques. ça ne s'invente pas à la fin d'une carrière locale qui n'en n'a jamais fait preuve. Sauf sursaut électorale dimanche, la Métropole grenobloise risque bien de continuer à s'enfoncer dans la crise et la bureaucratie. 

 

 


 

 

 

 

 

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *