“L’ANTENNE de SA SOCIÉTÉ A BIEN RECU des SUBVENTIONS…”

"En effet -et Eric Piolle commence à le reconnaître dans sa réponse en précisant que cela n’a été vrai qu’avant son élection- l’antenne grenobloise de la société dont il est actionnaire à Singapour et dont son épouse est directrice a perçu de fortes subventions publiques et avances remboursables" a répondu François Tarantini, animateur de GLC à Eric Piolle (DL du 16/6/20).

E.PIOLLE S'ATTAQUE AU COLLECTIF "Grenoble, le Changement"

En s'attaquant au collectif de citoyens qui anime "Grenoble, le Changement" Eric Piolle démontre que nos révélations commencent par porter. Certes la justice est lente le concernant. Mais l'éventuel "conseiller intéressé" du fait des subventions publiques à sa société, comme les dossiers du rachat du Crédit Agricole et des marchés sans appels d'offres à ses amis pour la fête des Tuiles représentent une accumulation de "soupçons avérés" -comme dirait Castaner- qui finira bien par déboucher sur un faisceau de présomptions. Et qui sait, une mise en cause pour éclairer le fond ?

LE GRAND TIMONIER ACCLAMÉ par les FOULES EST COURROUCÉ

Dans le "Dauphiné" du 13 juin le Grand Timonier, de retour de Marseille ou il avait été acclamé par les foules en délire, posait sur une page du quotidien, photo déterminée, pour dénoncer, courroucé, que la "ligne jaune avait été franchie". Pensez donc !

ÉCLAIRER LES CITOYENS : CRIME de LÈSE-MAJESTÉ

Notre collectif par une conférence de presse publique avait saisi le Procureur de la République afin qu'il éclaire les citoyens sur les rapports avec les fonds publics de la société dont le Maire est actionnaire! Crime de lèse-majesté.

DES RUMEURS CONTRE L'ARC HUMANISTE !

Eric Piolle y va de toute sa Tartufferie "Il y a un moment où il faut savoir être ferme contre ceux qui propagent des rumeurs. (....) ce qui se passe à Grenoble se propage partout en France. Des rumeurs sont désormais lancées dans toutes les communes où l’arc humaniste, écologiste et citoyen est en passe de remporter les élections.... » Lui demander des explications sur des faits, c'est tout simplement "propager des rumeurs" et mettre en cause tout "l'arc humaniste"...

UNE ATTAQUE DE GRANDE AMPLEUR CONTRE l'ARC HUMANISTE

Ce qui fait répondre avec humour par François Tarantini : "Voilà qu’en posant des questions sur la société dont il est actionnaire « Grenoble, le Changement » participe d’une volonté de déstabilisation de tout « l’arc humaniste ». Une attaque de grande ampleur qui se manifeste partout en France contre les bons écolos actionnaires à Singapour qui luttent de l’intérieur contre le grand capital aveugle au devenir de la planète. Il va falloir qu’Eric Piolle trouve meilleure défense pour sa campagne présidentielle"  

"GRENOBLE, le CHANGEMENT", LANCEUR d'ALERTE

Plus largement François Tarantini explique :« Je ne suis pas étonné qu’Eric Piolle manie avec autant d’arrogance le camouflage et lance des rumeurs nauséabondes en prétendant en être la victime. Le collectif «Grenoble, le Changement» est un collectif de citoyens comme il en existe tant à gauche et à l’extrême gauche, est un lanceur d’alerte parfois et on ne voit pas pourquoi ces fonctions-là seraient réservées exclusivement à un camp. Les grenoblois qui l’animent s’affichent publiquement, il n’y a rien d’anonyme ni d’illégal. Ils soulèvent des thématiques guère relevées ailleurs qui gênent beaucoup la classe politique locale qui aimerait le faire taire pour retrouver l’entre soi.

R.AVRILLIER (Verts/Ades) PEUT LANCER DES RUMEURS

Et de préciser : « Lorsque Raymond Avrillier fait une conférence de presse pour poser la question au Procureur de savoir si Alain Carignon est un "conseiller intéressé"  au sens juridique alors qu’il n’y a pas le début d’un fondement à la question, personne ne s’en offusque. La rumeur est lancée, entretenue, développée afin de salir un homme pour empêcher de débattre de ses projets et de s’expliquer sur un bilan. 

F.TARANTINI : "J'AI ÉTÉ ENTENDU SUR MA PLAINTE"

« Notre collectif, dont je suis l’animateur, a déposé une plainte au Procureur de la République pour lequel j’ai été entendu par la Police Judiciaire qui l’instruit. Je n’en ai pas fait la communication qu’Eric Piolle pratique  à propos de l’instruction de sa plainte.  Son actionnariat à Singapour est en totale contradiction avec ses propres engagements municipaux  selon lesquels la ville se refuse à aider toute société qui a un siège dans un paradis fiscal, se refuse à travailler avec une banque qui a seulement une filiale dans un paradis fiscal. 

LA QUESTION SE POSE AVEC DES ÉLÉMENTS PROBANTS

« La question que nous posons et à laquelle il mérite d’être répondu : comme Conseiller Régional puis conseiller Métropolitain Eric Piolle a siégé dans des instances qui ont accordé directement ou indirectement ces subventions. Il a subventionné des organismes après son élection qui avaient largement arrosé sa société avant. La question posée sans fondement par Raymond Avrillier sur Alain Carignon ne se pose-t-elle pas avec un peu plus d’éléments probants pour Eric Piolle ?  

"E.PIOLLE NE DOIT PAS AVOIR PEUR DE LA JUSTICE"

« Bien entendu c’est à la justice d’y répondre et Eric Piolle ne doit pas avoir peur d’elle. Elle fera la lumière mais quoi qu’il advienne il est déjà établi que la société à laquelle il participe a bien été largement subventionnée par le contribuable en ayant un siège à Singapour, ville-état ou la distribution des bénéfices est particulièrement opaque. 

"IL N'A AUCUNE QUALITÉ POUR DONNER DES LEÇONS"

"Cela ne confère aucune autorité particulière à Eric Piolle pour se draper dans une posture morale. Au vu de ces faits déjà établis il n’a aucune qualité pour y prétendre et donner des leçons". 

E.PIOLLE, LE BEAU, LE BON et le BIEN

Pas de chance pour Eric Piolle. L'arroseur est copieusement arrosé. Il voudrait bénéficier d'un statut spécial, celui de l'impunité permanente parce que l'actionnaire à Singapour est quand même le représentant du Beau, du Bon et du Bien. Par nature. Tous ceux qui osent poser de simples interrogations face à ce phare que nous avons la chance d'avoir à la tête de Grenoble, ne peuvent être que des sous hommes qu'il faut châtier.

L'HUBRIS, BOUQUET VÉNÉNEUX de la SATISFACTION DE SOI

"L'hubris est un bouquet vénéneux composé de satisfaction de soi, orgueil, emportement, mégalomanie, mauvaise appréciation des forces en jeux, tendance au mépris des petites gens et au franchissement des bornes" rappelle Teresa Cremisi. Cela ne vous évoque personne ?

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *