la FUSÉE PIOLLE EXPLOSE AU DÉCOLLAGE

La tribune signée de 150 personnes de gauche pour la présidentielle -dont Eric Piolle- poursuit son flop retentissant.
Depuis son interview flamboyante dans le quotidien des bobos de gauche dans laquelle Eric Piolle décrétait “Le rôle de leadership, je l’assume”  ("Libération" 21/4/20), de l'eau a coulé sous les ponts.

LIBÉRATION : "E.PIOLLE SE POSE EN FÉDÉRATEUR POUR 2020"

En pleine crise sanitaire “Eric Piolle se pose en fédérateur de cette renaissance politique avec 2022 en ligne de mire” écrivait François Carrel le journaliste. Il roulait les mécaniques fort de son score de premier tour.

RABATTU SUR L'APPEL DES 150...

Depuis lors il a rabattu de son caquet et s'est donc rangé derrière "l'appel" des 150 aux côtés de son ennemi intime Yannick Jadot le leader des Verts. A Paris il se retrouvait aussi sur cette liste avec Olivier Faure le représentant du vieux PS qu'il récuse à Grenoble et sur lequel il n'avait pas de mots assez durs jusque-là...

BAYOU SUR LEQUEL IL COMPTAIT, SE RETIRE

La signature de Yannick Jadot a aussi amené Julien Bayou le représentant officiel des Verts à refuser de s'associer au texte. Un Bayou sur lequel Piolle comptait...

Même ses amis joueurs de foot pendant la campagne municipale se sont rétractés : Clémentine Autain n'a finalement pas signé, ni "son ami" François Ruffin.

SON AMI F.RUFFIN S'AVANCE AUSSI

D'ailleurs non seulement ce dernier n'a manifesté aucune sympathie pour la candidature Piolle mais il s'avance lui-même comme la solution pour remplacer Jadot et Mélenchon. Décidément.

En effet sur BFMTV il ne dit pas non : "si jamais c'est moi qui doit ramasser le drapeau, j'irai le ramasser". Il avait aussi déclaré au "Figaro": " je ne dis pas que ça n'arrivera pas.." Avec sa surface médiatique, sa tournée nationale, son film "merci patron" il a un autre impact....Les tuiles s'accumulent sur Piolle qui n'a pas bien mesuré de Sa hauteur ou il mettait les pieds en avançant sa candidature.

A PARIS CE NE SONT PAS LES TOUTOUS GRENOBLOIS

A Paris il découvre que le comportement de "toutou" des élus de sa majorité municipale est une exception. Tout le monde ne se couche pas pour un mandat d'Adjoint au Maire ou de Conseiller Municipal.

L'OBS' : "CET APPEL EST UNE MANOEUVRE FOIREUSE"

" L'Obs" rapporte les propos d'un député selon lequel "cet appel est une manœuvre foireuse et, depuis qu'il a été publié , il n'a recueilli qu'à peine 1000 signatures".

Un crime de lèse Grand Timonier. Pourquoi les foules enthousiastes ne se précipitent-elles pas derrière un appel auquel Il s'est joint afin de se propulser vers ce "leadership" auquel il aspire ?

SES GROS SABOTS PRÉSIDENTIELS

Ses gros sabots présidentiels semblent rencontrer plus d'obstacles au plan National qu'il n'en trouve sur son chemin Grenoblois. Autant localement Sa parole est bue sans jamais être confrontée à ses actes, autant quand il se lance avec son cynisme habituel sur un terrain de jeu plus large, les acteurs sont plus vigilants.

Il n'est pas exclu que les grenoblois retrouvent bientôt un Maire à plein temps après sa tentative piteuse. Faudra-t il s'en féliciter ou le craindre ?

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *