MÊME PAS LE RESPECT DES MORTS

De nombreux grenoblois nous alertent à nouveau sur l'état des cimetières de la ville. Eric Piolle démontre chaque jour qu'il n'a aucune attention pour les préoccupations de vie quotidienne des grenoblois.

Tout préoccupé qu'il est, comme le lui a dit Alain Carignon au Conseil Municipal , à " donner des leçons au monde".
Mais il n'a pas non plus le respect des morts. Le devoir de mémoire est une notion abstraite pour lui. Il ne concerne pas les personnes.

Pourtant à chaque Toussaint les grenoblois qui honorent leurs morts sont choqués de la dégradation des cimetières de la ville, de l'absence d'entretien, y compris les abords.

Cette situation lamentable persiste et en dit long sur le mépris du Grand Timonier qui s'aggrave avec le résultat du premier tour des municipales.

Il est si certain de Lui qu'il se permet de passer à sa promotion pour l'élection présidentielle, jugeant que moins il en donne aux grenoblois, plus ils votent pour lui.

Peut-être ce temps allongé entre les deux tours aura été celui de la réflexion?

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *