VÉRAN/CHALAS, LE COLLABORATEUR et la VENTE DES MASQUES

Olivier Véran (PS repenti) lui a donné le meilleur de lui-même : ses collaborateurs... La malheureuse Emilie Chalas (LREM) aura vécu la campagne des municipales comme un véritable chemin de croix.

ELLE AVAIT DU RECOMPOSER SA LISTE

Elle a recomposé sa liste au dernier moment alors que les affiches avec les candidats étaient déjà collées. Elle avait obtempéré suite  au Scud de Didier Rambaud, le Sénateur (LREM, PS repenti) : “Je demande solennellement le retrait de la candidate ex gilet jaune de la liste de Émilie Chalas. C’est une nécessité morale.” La messe était dite. Elle l’a pris en plein flanc gauche et la déflagration a tout emporté.

UNE CAMPAGNE EN SOLITAIRE

Ça flanchait du côté de nombre de colistiers dont Me Franck Benhamou et l'attelage brinquebalant a (mal) tenu jusqu'aux rives du premier tour, fortement dépité par le résultat. La campagne solitaire de la tête de liste, son refus d'écouter personne et son attitude cassante ont pesé lourd dans la dégringolade.

RELÉGUÉE AVEC O.NOBLECOURT à 13 %

Il y avait eu l'affaire de Jean-Claude Borel-Garin, autre membre de sa liste, prenant à partie un journaliste dans un climat de tension et d'agression peu compatible avec une compétition électorale. Le résultat est connu : partie dans les sondages à 25 %, la Députée LREM s'est retrouvée reléguée avec O.Noblecourt (PS) à 13 % des voix.

UN ATTACHÉ PARLEMENTAIRE TENTE de MONNAYER SES SERVICES

Mais les révélations de Mediapart sur l'ex-attaché parlementaire d'Olivier Véran qui a poursuivi sa mission avec Emilie Chalas donne le coup de grâce. Selon le site d'information en ligne repris par le "Dauphiné", il aurait cherché à monnayer ses services pour l'achat de masques par le Ministère de la Santé...

UN PROCHE COLLABORATEUR d'Olivier VÉRAN (PS repenti)

Ce proche collaborateur d'Olivier Véran qui officiait particulièrement dans les quartiers pour le Député (PS repenti) lequel pratiquait un certain clientélisme pour s'éviter de traiter les problèmes de fond, avait repris du service pour Emilie Chalas la Députée LREM de la 3 ème circonscription, qui comptait également sur son type d'aide.

E.CHALAS TERMINE 4 ÈME DANS SA CIRCONSCRIPTION

Tout ceci n'a pas donné les résultats escomptés puisque dans sa propre circonscription Emilie Chalas finit 4 ème aux municipales compromettant sérieusement son avenir de Députée.

O.VÉRAN : "CETTE HISTOIRE NE ME CONCERNE PAS"

Le tout nouveau Ministre et la Députée ont évidemment très vite réagi de la même façon, comme chaque fois qu'ils sont empêtrés. C'est tout juste s'ils connaissent ce collaborateur. «Cette histoire ne me concerne pas (...) j'ai vraiment d'autres choses à gérer dans la période » a immédiatement répondu le courageux, fidèle et si solide Olivier Véran.

SOUS QUEL STATUT PENDANT LA CAMPAGNE ?

De son côté Emilie Chalas n'avait embauché le collaborateur d'Olivier Véran que le 1 er avril. Pourtant il était actif dans sa campagne municipale. Sous quel statut ? On le sait,ce n'est pas indifférent du côté des comptes de campagne puisque les salaires des collaborateurs doivent être intégrés à ceux-ci s'ils y participent.

UNE AFFAIRE PEUT EN CACHER UNE AUTRE

Une affaire, comme les trains, peut toujours en cacher une autre. Il faudra bien que la situation professionnelle de ce collaborateur soit éclaircie : qu'en était-il avant le 1 er avril, période de la campagne municipale d'Emilie Chalas ?

E.CHALAS SE DRAPE DANS SA DIGNITÉ OFFENSÉE

Mais la Députée a mis fin le 8 mai à son contrat en exigeant sa démission. Et comme toujours elle se drape dans sa dignité offensée : « Je condamne avec la plus grande fermeté ces faits et comportements qui sont contraires aux valeurs qui fondent mon engagement politique (...) Ces faits me heurtent, l’intention me heurte. ». Elle menace d'attaquer quiconque la mettrait en cause....

GRENOBLE HABITUÉE DES TARTUFFES

A Grenoble on est très habitué aux Tartuffes, grandes consciences morales dont le coeur saigne en toute occasion, tellement ils sont sensibles au malheur des autres. On connait aussi l'actionnaire à Singapour qui lutte contre les paradis fiscaux.

DES LIENS QUI ONT SERVI PENDANT DES ANNÉES

Olivier Véran et Emilie Chalas coupent avec d'autant plus de bruit et d'indignation des liens anciens avec un collaborateur qui les gêne électoralement tout à coup, qu'ils se sont accommodés -voire servi- des mêmes pendant de longues années.

PAS ENVIE DE LES AVOIR POUR CHEFS

Qu'Olivier Véran et Emilie Chalas aient évidemment ignoré les faits révélés par "Mediapart" ne les exonère nullement de leur responsabilité passée, pas plus que leur couardise à chaque épreuve ne donne envie de les avoir pour chefs.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *