MASQUES : L’OPPOSITION PIOLLE/CARIGNON

Eric Piolle a proposé une coordination des commandes au sein de la métropole grenobloise, « afin que toutes les communes de l’agglomération soient à égalité pour s’approvisionner en masques » raconte le "Dauphiné" (16/4/20)

Mis sous pression par Alain Carignon depuis 15 jours, Eric Piolle a reçu la question orale déposée à ce sujet par l'opposant pour le Conseil Municipal de lundi prochain.

E.PIOLLE EN APPELLE AU GOUVERNEMENT

Il prend donc les devants et cherche à baliser sa retraite. Comme à son habitude il fuit toute responsabilité. Il a fait de même chaque fois, sur le Burquini comme sur les masques. Il a tenu a dire à Eve Moulinier (le DL) qu'il appelle "le gouvernement à clarifier la répartition des rôles entre l'Etat et les collectivités locales en matière de commande, approvisionnement, circuits de distribution des masques..." (!).

RIEN N'EMPÊCHE LES COLLECTIVITES D'AGIR

Tout est pourtant très clair. L'Etat a la priorité et les personnels au contact également. Mais rien n'empêche les collectivités d'agir notamment par une fabrication locale complémentaire. Ça demande simplement de sortir des sentiers battus et de se remuer plutôt que de se contenter de com'.

E.PIOLLE : "HORS DE QUESTION DE FOURNIR des MASQUES"

Le 9 avril il répondait encore à Alain Carignon lors de la conférence téléphoniques des présidents de groupes : “J’ai relayé la position de l’Académie de Médecine. Il n’y a pas de visibilité à ce sujet. Il est hors de question de fournir des masques à la population”. 

UN PETIT TÉLÉGRAPHISTE

Il n'est toujours pas question de fournir des masques à la population avec ses nouveaux propos. Il s'agit toujours d'habiller son immobilité. Depuis le début de la crise Eric Piolle s'est comporté en petit télégraphiste. Il a appliqué ce qu'on lui disait de faire sans rien percevoir lui-même des besoins.

AUCUNE INITIATIVE, AUCUNE ANTICIPATION

Il n'a pris aucune initiative, n'en a soutenu aucune, n'a rien anticipé sur rien (masques, tests...). Alors que tant de villes, de régions, de départements passaient à l'action. Observer Eric Piolle dans cette période, c'est bien connaitre ses limites politiques. Il ne sait pas dominer une bureaucratie et s'emparer d'un événement pour faire mieux que les autres.

PLUS A L'AISE AVEC LA COM' SUR LES MIGRANTS

Il était plus à l'aise pour appeler les migrants à braver la loi, à franchir les frontières pour s'installer chez nous dans son appel lancé au Montgenèvre. Cette com' irresponsable, qui a produit tant de conséquences humaines négatives à Grenoble, lui ressemble mieux. Elle montre un bon profil et n'empêche pas de se croiser les bras en accusant le gouvernement de ne rien faire.

L'APPEL DES MÉDECINS GRENOBLOIS POUR LES MASQUES

Dans sa question à nouveau posée au Conseil Municipal lundi Alain Carignon "demande que l’exécutif municipal prenne une initiative locale sur les masques en complément des stratégies nationales. Des médecins grenoblois éminents tels les Docteurs Didier Legeais , membre de la cellule de crise, la professeure Marie-Thérèse Leccia, Présidente de la commission médicale d’établissement du CHU et le docteur Guillaume Richalet, médecin, microbiologiste, directeur de clinique et de laboratoire d’analyse ont alerté et lancé un appel public sur l’importance d’être tous masqués. 

Yannick NEUDER : UN MASQUE POUR CHAQUE HABITANT 

Il rappelle : "Tout en respectant la priorité aux personnels exposés, des grandes villes et plus près de nous encore, à l’initiative de Yannick Neuder, médecin hospitalier et élu tout un territoire s’est mobilisé avec l’objectif:un masque pour tous. Ces initiatives viennent soulager les problématiques nationales puisqu’il s’agit de fabrications locales. Il me paraît essentiel que les collectivités se mobilisent aux côtés de toutes les initiatives citoyennes que nous connaissons afin de répondre à l’ampleur du défi.  

LE MODÈLE DE LA BIÈVRE EST PERTINENT

Ajoutant : "Afin de me situer à l’écart de toute polémique, exclusivement sur le terrain de la proposition afin de contribuer modestement à l’amélioration de la situation des grenoblois en particulier, afin que Grenoble soit exemplaire dans la période,  cette question demande à l’exécutif municipal de prendre des initiatives dans ce domaine sans le contraindre sur les modalités bien que le modèle de la Bièvre nous paraisse très pertinent, afin de rattraper notre retard.

A.CARIGNON "FAIT CONFIANCE à L’EXÉCUTIF"

Afin de se situer dans une perspective d'union et de rassemblement dans la crise Alain Carignon "précise que, si vous adoptez ma question, nous faisons confiance à l’exécutif pour mettre en œuvre les modalités que vous choisirez puisque seul compte un objectif commun."

L.WAUQUIEZ PREND UNE INITIATIVE EN CE SENS

Depuis lors Laurent Wauquiez a pris une nouvelle initiative dans ce sens, sur le modèle de ce qu'a inventé Yannick Neuder pour le territoire de la Bièvre. Ce qui démontre combien les initiatives locales ont leur importance.

ON EST LOIN D'UNE MUNICIPALITÉ ACTIVE et PIONNIÉRE

Les grenoblois auraient mérité une municipalité active et pionnière, consciente des enjeux en particulier pour les familles, les parents et les enfants qui vont devoir retourner à l'école. On est loin de là.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *