MASQUES : O.VÉRAN et E.PIOLLE DEVRONT RENDRE des COMPTES

L’usage des masques est inutile” a affirmé le 4 mars Olivier Véran (PS repenti) actuel Ministre de la Santé. Au lieu de dire la vérité à savoir que la France ne pouvait pas protéger les Français l’ancien Député de l’Isère a préféré lancer cette affirmation qui a probablement fait des dégâts sanitaires.

Le DR JP HAMON : “IL Y AURA DES COMPTES à RENDRE”

Depuis au plan national Olivier Véran a été sérieusement mis en cause. La pénurie de masques de protection respiratoire est due à « l’imprévoyance » des pouvoirs publics, qui auront « des comptes à rendre » après l’épidémie a estimé le Dr Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France (FMF).« L’heure n’est pas à la polémique [mais] il y aura des comptes à rendre, en attendant on va compter les morts », a-t-il ajouté. (l’Obs du 23/3/20).

LES MÉDECINS GRENOBLOIS OPPOSÉS à Olivier VÉRAN

A Grenoble des médecins ont lancé un appel en totale contradiction avec les propos du Ministre de la Santé.

« Si nous ne faisons rien, si nous, médecins, n’alertons pas la population, des centaines de personnes en bonne santé actuellement devront être hospitalisées dans un état grave dans 10 ou 15 jours, faute d’avoir pris les précautions nécessaires. Voilà pourquoi nous devons parler. Nous avons ce devoir moral. C’est maintenant ou jamais ».

le DR Didier LEGEAIS TIRE LE SIGNAL D’ALARME

Le docteur Didier Legeais, vice-président du syndicat des médecins de l’Isère et membre d’une des cellules de crise sanitaires départementales, a tiré le signal d’alarme avec la professeure Marie-Thérèse Leccia, Présidente de la Commission médicale d’établissement du CHU et le docteur Guillaume Richalet, médecin, microbiologiste, directeur de clinique et de laboratoire d’analyse.

LE MASQUE EST UNE RÉPONSE AU DANGER

« La transmission majoritaire du Covid-19 est plus aéroportée que manuportée, même si cette dernière n’est pas négligeable. Le port d’un masque artisanal en tissu, dont les patrons ont été largement diffusés, est une réponse à ce danger. Il ne s’agit pas de la réponse idéale bien entendu, mais dans la mesure où il est indispensable, pour des raisons de pénurie, de réserver les masques chirurgicaux (et FFP2 a fortiori) aux soignants, la protection en tissu permet, dans un temps court, de stopper les gouttelettes », souligne le docteur Guillaume Richalet. C’est clair.

A CANNES, NICE… DES MASQUES DISTRIBUÉS

Sur ce dossier des masques et de la protection de nombreuses grandes villes sont passées à l’action. A Cannes, à Nice ou ailleurs des masques sont distribués d’abord aux soignants s’ils en manquent mais aussi aux populations exposées et demanderesses. Des drive test ont été montés.

A GRENOBLE LA MUNICIPALITÉ REGARDE FAIRE

A Grenoble seules les initiatives citoyennes nombreuses tentent de pallier à l’absence de masques. Le “Dauphiné” raconte celle d’un réseau de couturières bénévoles (3/4/20). Un collectif Voc-Cov (volonté de s’organiser contre le Coronavirus) dont un membre est issu de la fondation INPG a lui aussi collecté 17 000 masques et est en train de valider un prototype pour en fabriquer 5 millions. (DL du 1/4/20). De nombreuses entreprises ont mis des masques à disposition.

C.FERRARI ARRIVE 3 SEMAINES APRÈS AVEC “UNE PLATEFORME…”

La municipalité Piolle a regardé faire. A l’échelle de la Métro il ne s’est rien passé non plus. Pardon. Hier le 3 avril l’efficace (!) Christophe Ferrari (PS repenti) qui a lu l’alerte de “Grenoble, le Changement”, a mis en place une plateforme en ligne “d’entraide entre Métropolitains” (!). Près de 3 semaines après le début des opérations. Ce n’est pas avec lui qu’on risque de gagner une guerre.

A CANNES LE PALAIS DES FESTIVALS POUR LES SDF

A Cannes la mairie a réquisitionné le Palais des Festivals pour accueillir tous les SDF dans des conditions sanitaires parfaites afin d’éviter les contaminations. A Grenoble Eric Piolle a poursuivi le petit train train.

A GRENOBLE LES SDF NE SONT PAS PROTÉGÉS

On observe toujours les mêmes groupes aux mêmes points de la ville, bien serrés entre eux, entre boissons et mendicité. L’irresponsabilité est totale. Eric Piolle n’a pas saisi non plus l’occasion d’une ville en partie désertée pour organiser un grand nettoyage comme le lui a demandé Alain Carignon.

O.VERAN AURA à RÉPONDRE DE SES DÉCLARATIONS

Si l’Isère est actuellement relativement épargnée par le Covid 19 -pourvu que ça dure- ce ne sera décidément pas grâce aux actions municipales.

Au plan national les amis Insoumis et Verts d’Eric Piolle qui votent contre l’urgence sanitaire annoncent qu’ils demanderont des comptes et établiront un bilan de l’action gouvernementale. On imagine qu’Olivier Véran aura à répondre de ses déclarations.

E.PIOLLE N’A PAS BRILLÉ PAR SES INITIATIVES

Il est évident qu’il en sera de même au plan local. Dès le début l’opposition a souhaité que Grenoble soit “exemplaire pendant la crise” s’engageant au rassemblement et à l’union. A ce stade Eric Piolle n’a pas brillé par ses initiatives, par ses capacités d’anticipation, ni par les mesures prises. Rien sur les masques. Rien sur les tests. Rien pour les populations marginales exposées. Il devra donc s’en expliquer.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *