LES RATÉS de la SOLIDARITÉ

Depuis quelques jours un certain nombre d'associations présentes sur le terrain alertent sur la désorganisation de la solidarité.

En effet les différents appels à la présence auprès des personnes isolées, âgées, à mobilité réduite ont multiplié des intervenants sans coordination.

DE MULTIPLES APPELS TÉLÉPHONIQUES

La logistique de cet élan de générosité bienvenu n'a pas été pensée. Ainsi toutes les associations et organismes qui s'assuraient déjà du suivi de ces personnes ont été alertés par un grand nombre d'entre elles sur le nombre de coup de fil et de SMS qu'elles recevaient produisant d'importants effets anxiogènes sur elle.

DES SMS à 2 HEURES DU MATIN

Certaines ont reçu des SMS à ... 2 heures du matin. On imagine les chocs. Des professionnels sont aussi inquiets car tous les intervenants ne sont pas obligatoirement "bienveillants".

ÉVITER LES MULTIPLES INTERVENANTS

Un minimum de coordination et de professionnalisme est nécessaire en direction de ces publics fragiles. Il serait souhaitable que la municipalité demande que les fichiers des grenoblois déjà suivis par les organismes publics et les associations soient croisés afin que ces personnes ne soient plus perturbées par d'autres intervenants.

CORRIGER LE TIR DANS CE DOMAINE AUSSI

Les bonnes volontés doivent être canalisées et servir ceux qui sont réellement abandonnés.

Ces problématiques ont surgi dès les premiers jours de la mise en place de la plateforme municipale. Si la situation exceptionnelle doit durer la municipalité doit corriger maintenant le tir dans ce domaine aussi.

UNE ANALYSE DE TERRAIN POUR ÊTRE EFFICACE

La structuration de l'accompagnement humain, social, psychologique mérite en effet une analyse du terrain afin de de s'exercer de façon efficace, plutôt que traumatisante.

SEULE L'EXÉCUTION DONNE LA VICTOIRE

Il ne s'agit pas d'énumérer des principes de solidarité mais bien de répondre à des cas individuels, ceux des grenoblois les plus faibles, qui méritent toute notre attention. Même -et surtout- en temps de guerre ce ne sont pas les déclarations martiales qui comptent, mais seule l'exécution qui donne la victoire.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *