LA LISTE E.CHALAS (LREM) TORPILLÉE DE L’INTÉRIEUR

Le scud est arrivé sans avertissement. De Didier Rambaud, le Sénateur (LREM, PS repenti) : “Je demande solennellement le retrait de la candidate ex gilet jaune de la liste de Émilie Chalas. C’est une nécessité morale.” La messe était dite. Elle l’a pris en plein flanc gauche et la déflagration a tout emporté.

E.CHALAS A MANQUÉ DU SENS de la DÉCISION

Emilie Chalas la candidate LREM avait tergiversé, tourné autour du pot, cherché à tout prix l’évitement, manquant de sens de la décision et de sens des responsabilités.

La révélation de posts à caractère antisémite dans la campagne de 2014 contre Jérôme Safar attribués à l’une de ses colistiéres ne souffrait pas d’hésitation, appelait une réaction immédiate et forte. Or Emilie Chalas a d’abord défendu sa colistière en évoquant beaucoup les excès des …gilets jaunes auxquels elle avait appartenu.

J.SAFAR (PS) : “LA CAMPAGNE DE 2014 DANS UN CLIMAT DE RUMEURS”

Mais Jérôme Safar lui-même, le candidat PS de l’époque, est intervenu dans une longue introspection sur sa page Facebook : “Il est aujourd’hui admis, que la campagne de 2014 s’est déroulée dans un climat de rumeurs et de fausses informations à caractère raciste circulant à mon égard et relatives à ma confession réelle ou supposée. […] Malheureusement à l’époque celles et ceux qui savaient ou avaient été alertés ne m’ont pas fait remonter ces rumeurs avant la veille du second tour”…

LE PRINCIPAL BÉNÉFICIAIRE : E.PIOLLE (Verts/PG)

Le Président National de la LICRA est aussi monté au créneau pour dénoncer une tolérance intenable.Localement Me Mohamed Djerbi, son président grenoblois, avait plutôt flirté avec Eric Piolle organisant une réunion de soutien de commerçants en sa faveur, alors qu’il a été le principal bénéficiaire de la campagne de rumeurs de 2014…

O.VÉRAN, D.RAMBAUD : TRAVAIL DE SAPE CONTRE E.CHALAS

L’étau s’est refermé sur Emilie Chalas car Olivier Véran (PS repenti) poursuivait son travail de sape en coulisse. Non seulement il n’est pas venu au secours de sa candidate en danger -pas son genre!- mais on peut penser que l’intervention de son collègue le Sénateur ex-PS Rambaud, ressemble à la reconstitution d’une ligue dissoute.

SABORDER E.CHALAS AU PROFIT DU PS O.NOBLECOURT

Il s’agit de saborder Emilie Chalas au profit du candidat PS, Olivier Noblecourt, un cacique qui a participé 19 ans au système local sous les municipalités Destot. Un monde qui se connait bien, se partage les postes et entend continuer. En réalité ils anticipent la fin du Macronisme et s’organisent déjà pour retomber sur leurs pieds ! Olivier Véran voudrait être un Gemmani qui réussit.

SAMEDI E.CHALAS ANNULE TOUTES SES PRÉSENCES TERRAIN

La victime collatérale est Emilie Chalas qui continue à s’affirmer “de gauche” dans tous ses contacts, s’enfermant toute seule dans une impasse. Samedi, annulant toutes ses présences sur le terrain, elle organisait l’exfiltration de sa coéquipière en lui promettant monts et merveilles pour l’avenir. Ce faisant elle s’enfonçait dans les contradictions. “convaincue de la sincérité de (ses) engagements” dans un communiqué elle “tient à lui apporter son soutien dans cette épreuve qui la place au cœur d’une polémique très politique“.

RÉUNION DE CRISE DIMANCHE avec Me F.BENHAMOU

Au lieu d’éteindre l’incendie, elle l’a rallumé. Le “en même temps” n’est pas possible sur les valeurs. Une autre réunion de crise s’est donc tenue dimanche car on voit mal comment Me Franck Benhamou pourrait tolérer longtemps des approximations sur des sujets aussi sensibles et importants pour les principes républicains. Ça a donc chauffé dans la liste ou tout le monde considère désormais que la bataille est perdue. Certains ont même évoqué son retrait.

QUE SONT DEVENUS R.DJELLAL et JC BOREL-GARIN ?

La crise se poursuit avec cette mèche allumée. D’autant que l’autre branche annoncée bruyamment par Emilie Chalas comme son fer de lance dans les quartiers, Hamid Djellal, a visiblement disparu aussi sans explication. Qu’en est il exactement ?

Demeure également le cas explosif de Jean-Claude Borel-Boulet-Garin qu’elle a mis sous le boisseau après ses esclandres. Jusqu’à quand ?

E.PIOLLE : LE POMPON DU BAL DES HYPOCRITES

Dans ce bal des hypocrites Eric Piolle -comme toujours- détient le pompon. Il n’a pas soulevé un cil en 2014 lorsque la campagne antisémite visant Jérôme Safar battait son plein. Et pour cause. A qui a bénéficié le crime ? Pas plus qu’Olivier Noblecourt d’ailleurs qui attendait son heure. Il est devenu, 6 ans, après le chantre de l’anti-rumeur ! Dans le “Dauphiné” il joue les effarouché.

“LES BASES MALSAINES DE LA CAMPAGNE de 2014”

« Cette nouvelle affaire rappelle les bases malsaines de la campagne municipale de 2014 rappelle d’ailleurs Alain Carignon dans un communiqué «La légèreté et l’irresponsabilité avec lesquelles elle est traitée par la tête de liste LREM sont inquiétants pour l’avenir.  Les excès du clientélisme électoral et du communautarisme font beaucoup de mal à Grenoble. Ils sont une des causes de la dégradation de la ville et de la relégation d’une partie de sa population.

A.CARIGNON “INTRAITABLE SUR LE RACISME ET L’ANTISÉMITISME”

«Pour ma part je demeurerai intraitable dans ma lutte contre le racisme et l’antisémitisme ainsi que toutes formes de discriminations et je défendrai ses victimes quelles que soient leur origine, leur religion, leur sexe ou leur appartenance. « 

Décidément cette campagne ressemble à une mauvaise série. D’un coté un Eric Piolle qui se dirige la fleur au fusil vers une cuisante défaite, ses recettes-promesses qui avaient fait son succès en 2014 sont la cause de son échec en 2020: personne n’y croit.

Les partisans d’Olivier Noblecourt souillent tout le sud de la ville avec leur rage de se voir perdre

Au fur et à mesure qu’Olivier Noblecourt virevolte, éructe, se contorsionne entre la gauche dont il prétend être le représentant et le Macronisme qu’il ne renie pas, débite sa logorrhée verbale dont personne ne retient rien tant c’est démagogique et vide, les électeurs s’éloignent de lui.

LES OPÉRATIONS DÉSESPÉRÉES SOUILLENT LE SUD de la VILLE

Ils l’observent avec indifférence comme s’il était représentant d’un monde politique révolu à l’ancienne. Les opérations désespérées de quelques affidés qui souillent les quartiers sud, les HLM, la poste du Village, les coursives de Villeneuve de slogans contre Carignon et Piolle, lui donnent une image détestable. Quel mépris pour les quartiers. Personne ne s’y trompe. Chacun sait que Carignon et Piolle ce n’est pas la même chose !

CETTE RAGE FACE à la VAGUE DE CHANGEMENT N’EST PAS BONNE

Cette rage face à la vague du changement qui s’annonce n’est pas bonne conseillère. Elle va conduire encore à des dérapages. Il aura manqué à la classe politique un véritable engagement sincère -O.Noblecourt a attendu janvier pour quitter son poste de délégué gouvernemental des pauvres– un attachement profond à Grenoble et aux Grenoblois qui permet d’être entendu. Rien que ça.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *