M.SOULHOL ACCUSE E.PIOLLE “DE MÉPRIS DE SON HANDICAP”

Plus on avance, plus le caractère cynique de la construction Piollesque est inquiétant. Un membre de sa liste, Marc Soulhol publie une "Lettre ouverte à Eric Piolle" accablante .

Il y est question d'une des pires discrimination, celle due au handicap. Terrible.

"CE QUE JE VAIS DÉNONCER EST GRAVE"

Marc Soulhol explique en effet qu'il a "claqué la porte de Grenoble en Commun le 27 décembre dernier. J'avais vraiment de bonnes raisons de le faire : on me la joue mépris de classe, mépris des militants, mépris de mon handicap. Ce que je vais dénoncer est grave et inadmissible.

"JE PARLE DE VOTRE MÉPRIS DE MON HANDICAP"

"Je parle de votre mépris de mon handicap Pourquoi ? Le Comité des Sages de Grenoble en Commun m'a auditionné. Je suis un militant politique et associatif depuis 22 ans avec la particularité d'être une personne en situation de handicap et je ne m'en cache pas.

CELA M'A PROFONDÉMENT MEURTRI, M'A RENDU MALADE"


"Ce Comité m'a demandé si j'allais pouvoir résister à la pression et à la charge de travail importante d'un élu ? J'ai dit pourquoi ne le ferai je pas ? Alors et c'est la qu'il y a discrimination, il m'a parlé d'une élue actuelle (que je ne peux nommer par respect vis à vis d'elle), en situation de handicap, qui elle n'a pas pu le faire jusqu'au bout. Cela m'a profondément meurtri et rendu malade depuis ce jour".

E.CARROZ (Verts/PG) N'EST PAS LARMOYANT POUR TOUS

Cette discrimination est en effet plus que choquante. On aimerait entendre l'Adjoint concerné Emmanuel Carroz (Verts/PG) qui se répand à longueur de colonnes, larmoyant, sur les discriminations, lui qui monte au créneau pour se donner un bon profil à la moindre occasion. Silence complet.

"J'AI ÉTÉ TROMPÉ, ABUSÉ, ON S'EST SERVI DE MOI"

Marc Soulhol rappelle que deux anges noirs du sytéme Piollesque, Enzo Lesourt et Clément Beaufort "sont venus me chercher pour être un des tous premiers signataires de l'appel Citoyen de Grenoble en Commun. Je n'ai rien demandé Je pensais avoir votre confiance et un minimum de respect et de considération J'ai été trompé, abusé On s'est servi de moi On a mis en avant des citoyens pour après construire une liste d'apparatchiks où les citoyens ont la portion congrue Je méritais mieux, les citoyens méritaient mieux, Grenoble méritait mieux !"

Au passage il se confirme que les membres du cabinet -sur fonds publics- s'occupent de la constitution de la liste. Ce qui est illégal.

"J'AI PARTICIPÉ A TOUTES LES CAMPAGNES"


"J'avais fait à fond la campagne de 2014, précise aussi Marc Soulhol, étant même en 49ème position sur votre liste. Depuis j'ai participé activement en tant que militant à toutes les autres campagnes que vous avez soutenues"

"UNE LISTE D'APPARATCHIKS, D'OPPORTUNISTES"

Il l'accuse d'avoir constitué sa liste avec "des apparatchiks, des personnes de micro-orgas qui ne représentent qu'eux-mêmes, des opportunistes, des personnes qui négocient leurs places sur la liste ?"

IL DÉNONCE "LE MÉPRIS DE CLASSE"

Pour lui avec "Grenoble pas en Commun, La tambouille politicienne est de retour".

Il dénonce aussi le "mépris de classe" car "une personne comme moi précaire, en situation de handicap" est évidemment rejetée alors qu'elle aurait "pu porter des problématiques sur les droits fondamentaux des personnes, les précarités, le handicap notamment, représenter des personnes peu représentées, des petites gens".

"MARRE QUE DES BOBOS DÉCIDENT CE QUI EST BON POUR NOUS"


Marc Soulhol dit tout haut, mais de l'intérieur, ce que tous les grenoblois savent et disent : "J'en ai marre que des intellos écolos bobos dogmatiques décident ce qui est bon pour moi, ce qui est bon pour nous ! Les ouvriers, employés, en situation de handicap, des quartiers, chômeurs, précaires, nous ne sommes pas des sous-citoyens, nous avons notre mot à dire !"

"BILAN BIEN MAIGRE AU NIVEAU SOCIAL"

Il régle aussi son compte au "bilan de votre mandature : il est bien maigre au niveau social Les marqueurs de gauche n'y sont pas
- Baisse de la subvention du CCAS
-Baisse de la subvention de l'Agecsa
-Baisse des subventions aux associations
-Fermetures de bibliothèques
-Plan d'austérité
- Suppression d'emplois dans le service public
-Pas de transports en commun publics gratuits pour les précaires et les 18-25 ans..."
Un cinglant démenti aux élus Verts/Ades de Raymond Avrillier qui rament sur leur site pour vanter "les efforts faits par la mairie" dans le social... Contre toute vérité.

"VOUS JOUEZ UNE LISTE DE FERMETURE"

Pas de chance pour Eric Piolle et son marketing, Marc Soulhol met un point final à l'opération tromperie : "vous jouez une liste de fermeture avec beaucoup d'apparatchiks, votre arc soit disant humaniste ne laisse pas beaucoup de place aux citoyens , aux précaires, aux gens des quartiers populaires".

IL REJOINT LA LISTE DE L'ALTERNATIVE à GAUCHE

Qu'est-ce que ce serait s'il était réélu après ce que les grenoblois viennent de vivre

En conséquence Marc Soulhol annonce qu'il rejoint la liste de l'alternative à gauche constituée par tous les militants sincères trahis par Eric Piolle qui n'a pas tenu ses engagements.

GUY TUSCHER AVAIT DÉCRIT LE DALLAS MUNICIPAL

On se souvient que Guy Tuscher, dans une interview au "Postillon" avait décrit le Dallas municipal, un Eric Piolle qui jouait au copain dans les week end de la majorité municipale. Un Guy Tuscher qui décrivait ce climat malsain, insincère avec -déjà- les mépris de classe qui éclataient.

DES TÉMOIGNAGES DE L'INTÉRIEUR DU RÉACTEUR

Ces témoignages de l'intérieur du réacteur de la majorité Rouge/Verts confirment totalement les éléments si souvent rapportés par "Grenoble, le Changement" sur la réalité municipale.

LA CLASSE POLITIQUE LOCALE EXPLOSE

Plus aucun observateur de bonne foi ne peut prendre à la légère les informations de notre site. On comprend que la classe politique locale enrage de notre existence, tant elle était habituée à une vie douillette , toute en connivences et en accords explicites ou implicites permettant de s'épargner mutuellement et de conserver le pouvoir.

Le témoignage de Marc Soulhol devrait contribuer à dessiller les derniers sceptiques de la si choquante réalité grenobloise.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *