12 000 PASSAGES-VOITURES RUE AMPERE APRÉS LE PLAN PIOLLE!

« En journée, on manque de se faire écraser régulièrement et le soir, les nuisances sonores et les rodéos s’accumulent », témoigne Jihane Zemmouri«  dans le ” Dauphiné “.

UNE DES VICTIMES DU PLAN de CIRCULATION

La rue Ampère est l’une des nombreuses victimes du plan de circulation Piollesque avec le bd Gambetta, la rue Hoche, la rue Lesdiguières, le quartier Championnet …

E.PIOLLE A REFUSÉ L’ÉTUDE D’IMPACT PRÉALABLE

Les phares de l’occident qui ont la science infuse ont refusé une étude préalable d’impact avant de mettre en place leur plan. Résultat la pollution de l’air a considérablement augmenté dans ces secteurs de la ville.

UN HABITANT: ” UNE SITUATION MAL BARRÉE “

Rue Ampère “ Il faut rattraper une situation mal barrée” a lancé aux élus Olivier Gallot-Lavallée lors d’une réunion à laquelle un sous-phare de l’humanité, Yann Mongaburu ( Verts/Ades) a fait l’honneur d’assister.

1, 3 MILLIONS D’€ POUR CETTE CATASTROPHE

Un privilège pour les habitants car sa présence est rare. Entre le SMTC qu’il préside, la ville et la Métro 1, 3 Millions d’€ ont été consacrés à des aménagements qui mettent en danger les piétons. Evidemment avec des panneaux ” ville apaisée…”

LES ÉLUS JOUENT LA MONTRE et L’ENDORMISSEMENT

« Je ne sais pas à quel moment ça va devenir grave », s’emporte Karine Sutra une autre habitante selon le DL.

Alors que les élus ont joué la montre depuis des mois, n’ont pas répondu aux pétitions, ont organisé des réunions d’attente comme ils savent si bien le faire avec Jacques Wiart ( Verts/PG) spécialiste de l’endormissement, ils sont maintenant au pied du mur. `

ILS VONT FAIRE DES TRAVAUX ” DANS LE PREMIER TRIMESTRE”

Comme il n’y a pas un centime d’€ dans le budget 2020 de la ville, le gros malin de Yann Mongaburu parle de travaux ” dans le premier trimestre…”. Suivez mon regard.

POURQUOI NE PAS Y AVOIR PENSÉ à L’ORIGINE ?

« Votre message a été entendu, a-t-il dit. Il faut agir face à l’insécurité et l’inconfort. Et il y a besoin de mesures transitoires. » Et d’annoncer, après quelques discussions, la possible création d’un plateau surélevé (pour ralentir les véhicules) et surtout, dès ce premier trimestre, l’implantation d’îlots centraux, de coussins ralentisseurs et de marquages supplémentaires au sol, notamment pour mieux sécuriser les abords des écoles Ampère et Vallier. Pourquoi cette municipalité qui voit si loin en 2050 sur tout n’y a pas pensé à l’origine?

LE PRÉFET N’EST-IL PAS COUPABLE ?

La municipalité suivante se chargera de tenir les promesses fnancièrement non budgétées. Mais de plus Eric Piolle a trouvé un coupable capable de réparer ses fautes: le Préfet Lionel Beffre ! Il doit installer des radars en … 2021 . Ce que Jean-Benoit Vigny le journaliste juge ” comme une vraie nouveauté“.

B.de LESCURE: ” L’UNION de QUARTIER et des HABITANTS S’Y OPPOSENT”

Pourtant le Président de l’Union de Quartier , Bruno de Lescure rappelle qu’ « Il n’y a pas de consensus sur le radar, l’union de quartier et des habitants s’y opposent. » Peu importe. ça permet de faire oublier la catastrophe de décisions prises sans aucune concertation , la suppression imbécile des feux tricolores à proximité des écoles et les reports de circulation dans la rue Ampère.

JUSQU’A 12 000 PASSAGES PAR JOUR !

L’étude chiffrée révèle que l’on enregistre 25 000 véhicules par semaine et par sens. En semaine, on peut compter jusqu’à 12 000 passages par jour (source le Dauphiné).

La Grand Timonier toujours sur son Aventin, pétri de certitudes, conduit le navire .Peu importe les avaries. D’ailleurs c’est tout juste si ce n’est pas la faute au travaux de l’A480 qu’il a d’ailleurs voté…

LES VICTIMES COLLATÉRALES DU BONHEUR POUR DEMAIN

Pour tous les sujets il aura agi de même: commerçants, artisans, économie locale, chômeurs supplémentaires , augmentation de la pollution de l’air pour des milliers d’habitants sont les victimes collatérales nécessaires du bonheur pour demain. La chanson est connue.

AUCUN ÉLU N’EN SUPPORTE JAMAIS LES CONSÉQUENCES

A noter au passage, comme chaque fois dans l’histoire, aucun élu qui décide de telles politiques ne figure jamais parmi les personnes concernées par leurs conséquences négatives. Car si Madame Lheureux (Verts/PG) ou une autre avait ses enfants dans ces écoles, gageons que ça aurait bougé bien avant…

La rue Ampère n’échappe donc pas à cette régle générale.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Répondre à Grenoble, le changement Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *