PIOLLE-NOBLECOURT-CHALAS : UN ENTRE DEUX CHAISES DANGEREUX

Ça explose déjà. La future alliance Noblecourt/Chalas a pris l’eau avant même d’avoir reçu un début d’application. Le groupuscule “Go Citoyenneté” et les responsables de Génération.s (le parti de Benoit Hamon) qui ont rejoint Noblecourt ont lancé dans un tweet « Et bien non, Emilie Chalas, l’équipe de “Grenoble nouvel air” ne fera jamais alliance avec La République en marche. PS, MRC, PRG, Go + des ex-Génération.s et une partie de Grenoble Ecologie et leurs militants, choisiront la gauche pour Grenoble, et jamais le gouvernement des riches. » (DL du 19/12/19). ..

E.CHALAS ANNONCE SEULE UNE ALLIANCE…

La malheureuse Emilie Chalas qui décide tout toute seule -son équipe n’est jamais consultée sur rien- pensait qu’il suffisait d’annoncer qu’elle s’allierait avec le candidat du PS au second tour pour que ça se fasse. De plus à l’intérieur de LREM une grande majorité ne se voit pas enfourcher le cheval de Noblecourt collaborateur pendant 19 ans de la municipalité Destot avec le résultat que l’on voit.

…DONT LA LISTE DE NOBLECOURT NE VEUT PAS

Dans cette confusion générale Go Citoyenneté a retiré son tweet mais en réaffirmant que “la position de GO est claire”. En effet le mouvement a rejoint Noblecourt qu’à condition d’une alliance avec Piolle!

NOBLECOURT : PLUS D’INVESTITURE PS SI ALLIANCE AVEC LREM

Le même Noblecourt naviguant dans l’ambiguïté puisqu’il n’excluait pas “un rassemblement large au second tour”. Sauf qu’il arriverait dans ce cas au candidat ce qui est arrivé à Jérôme Safar en 2014 quand il avait refusé l’alliance avec les Verts : le retrait de l’investiture du PS. L’exclusion des membres du parti qui suivraient cette tactique tel David Bousquet membre du comité directeur du PS.

E.PIOLLE A PEUR DU SECOND TOUR : IL MÉNAGE NOBLECOURT

Ça fait à coup sur une perte non négligeable des électeurs. On remarque d’ailleurs qu’Eric Piolle, de son côté, a totalement changé de stratégie eu fur et à mesure qu’il conscientise la crainte de l’échec : il n’attaque plus le scélérat serviteur de Macron ! Qui sait s’il n’aura pas besoin de lui au second tour ?

... MAIS SA LISTE N’EN VEUT PAS !

Mais les Insoumis, Génération.s, les PS qui ont trahi le PS pour le rallier au premier tour (MJ Salat, M.Allotto) ne veulent pas non plus de Noblecourt. La liste de gauche qui se constitue à la gauche de Piolle verrait aussi d’un très mauvais oeil cette alliance avec celui qui a cautionné la politique du gouvernement. Quel pataquès.

CEUX QUI PARLENT DE MORALE EN ONT LE MOINS

La politicaillerie locale éclate de son insincérité. Ceux qui parlent de morale en ont le moins. Il s’agit pour eux de magouiller dans un sens ou un autre pour attraper le pouvoir sans aucune considération pour les projets.

LES JEUX DE CHAISES MUSICALES DÉCONSIDÈRENT

On a ainsi vu Stéphane Gemmani (girouette professionnelle) annoncer qu’ayant été refusé par Eric Piolle, il ralliait Olivier Noblecourt lequel avait jusque là souligné l’incompétence et l’absence de sérieux de l’ex élu de la municipalité Destot… Bonjour les dégâts.

M.CHAMUSSY (LR repenti) SUPPLIE E.CHALAS (LREM)

On a entendu, pathétique, Matthieu Chamussy (LR repenti) lancer des perches à LREM pendant tout le Conseil Municipal de lundi afin de s’attirer les bonnes grâces d’Emilie Chalas. Il veut figurer sur la liste LREM à n’importe quel prix. Celle-ci hésite à se ringardiser avec lui et craint de se marquer à droite rendant difficile sa chasse à l’électorat de gauche. A quoi ça tient un destin de conseiller municipal quand on a un itinéraire politique de chien crevé au fil de l’eau depuis 25 ans.

UN CONTRASTE AVEC LA VÉRITÉ NUE, SOBRE d’A.CARIGNON

Ces coulisses qui se donnent en spectacle sont en train de faire exploser l’image que chacun entendait donner de lui. Le contraste avec la vérité nue, sobre, forte exprimée par Alain Carignon face aux chiens déchainés à ses trousses a fini par faire basculer Grenoble.

LES TÉMOIGNAGES D’ADHÉSION SE MULTIPLIENT

Cette solitude assumée qui dévoilait en creux tant de lâchetés des élus locaux a produit des effets qui n’en finissent pas d’irriguer : au fur et à mesure que des grenoblois entendent Alain Carignon, de cercle en cercles, les témoignages d’adhésion, de soutien se multiplient. Les vidéos de ses interventions son vues par des milliers d’entre eux.

AVRILLIER, COUTAZ, MALBET… EXTREMISENT LA LISTE PIOLLE

Les tenants de la haine et des fake, les préposés aux basses oeuvres de Piolle, dans la lignée Avrillier (Coutaz, Malbet …) sont sur la défensive tellement les propos qu’ils tiennent sur Carignon sont de plus en plus excessifs. On sent la rage. Par leur ton ils extrémisent un peu plus encore la liste Piolle qui n’a pas besoin de ça avec la prégnance des Insoumis de Mélenchon.

S.ECHINARD (DL) : “SES ADVERSAIRES AURAIENT TORT DE TROP L’ATTAQUER”

Même un journaliste averti, chef des Informations au “Dauphiné”, Stéphane Echinard a mis en garde sur Public Sénat : “Ses adversaires auraient tort de trop l’attaquer (…) de trop le dénigrer“. Citant des débats “à la limite de la haine”.

QUELQUE CHOSE A BASCULÉ DEPUIS LE CONSEIL MUNICIPAL

Bref quelque chose a basculé depuis le conseil municipal de lundi. L’accentuation des magouilles Piolle-Noblecourt-Chalas autour d’alliances confirme deux points : ils oublient Grenoble et ont peur du second tour. Elle produit aussi un effet d’image détestable pour eux.

Décidément la fraîcheur et l’authenticité ne sont pas du côté ou on l’attendait.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *