LOGEMENT : E.PIOLLE MIS EN ÉCHEC

Cette fois les grenoblois lui répondent clairement : c’est non. En catimini, dans l’opacité la plus totale, Eric Piolle Président d’Actis est paralysé dans sa dernière opération mirobolante avenue de Washington : 86 logements , 42 en accession à la propriété et 44 HLM. Avec 65 places de parkings au total.

PRIX de VENTE 120 000 € : PAS D’ACQUÉREURS

Malgré un prix de vente de 120 000 € pour un logement il n’a pas trouvé d’acquéreurs. Tout le monde a bien compris que même acquis très bas l’appartement perd immédiatement de sa valeur dans les opérations 50% HLM, 50 % copropriétés.

L’opération est donc en panne et seuls les 44 HLM vont être affectés. C’est le même phénomène qu’avec les copropriétés construites à Mistral.

50 000 € L’APPARTEMENT PLACE des GÉANTS

On est descendu jusqu’à 50 000 € l’appartement place des Géants. A Vigny-Musset la chute est forte, mais également caserne de Bonne. Ne parlons pas du Village Olympique.

FLAUBERT : 1000 HLM SANS NOUVEAU PARC PUBLIC

Malgré ces échecs patents, Eric Piolle s’est obstiné. Il a poursuivi l’opération Flaubert avec 2000 logements dont 1000 HLM. Ce sera Vigny-Musset en pire. Seuls les acquéreurs non informés, les plus modestes, sont pris au piège. Les autres ne se laissent pas prendre.

VIGNY-MUSSET : LES OPÉRATEURS REFUSENT de TERMINER

On le sait les opérateurs n’ont pas pu achever l’opération Vigny-Musset laissant un terrain vierge abandonné en bordure de Marie Reynoard. Le prix de vente des logements construits aurait été trop supérieurs à ceux -occupés- déjà à la vente à côté.

AUCUN ÉLU ROUGE/VERTS DANS CES OPÉRATIONS

Il suffit de constater les difficultés de l’école Marie Reynoard pour comprendre l’irresponsabilité de la municipalité Piolle dans le quartier.

Bien entendu aucun élu Rouge/Verts n’a acquis ou ne va acquérir quoi que ce soit dans ces opérations mixtes qu’ils promeuvent. Nos bobos gauchos sont confortablement à l’abri.

4 ALLÉE DU LYS ROUGE : UN IMMEUBLE QUASI VIDE

La fin de mandat signe l’échec de cette politique de fausse mixité à marche forcée. C’est la débandade totale. Des immeubles entiers de HLM rénovés sont quasi vides comme le 4 allée du Lys Rouge ! Ou Eric Piolle ne parvient pas à les faire accepter ou il n’a que des candidats qui vont accentuer la ghettoïsation.

LE PIÉGE SE REFERME SUR LUI

Le piège se referme sur lui. Personne ne sait ce qui va se produire dans la suite de l’opération Esplanade après les investisseurs institutionnels qui ont mis les biens à la location. Partout ça se délite et les dogmes imposés ont partout produit l’échec.

LES ÉLUS VERTS/ADES ONT PRÉEMPTÉ le LOGEMENT

Secondé par Maryvonne Boileau Présidente (Verts/Ades) de Grenoble Habitat, Eric Piolle aura maitrisé toute la politique du logement avec Christine Garnier à la Métro et Vincent Fristot à la ville, tous deux Verts/Ades du clan.

DÉS 1995 AVEC Raymond AVRILLIER

Déjà en 1995, à l’arrivée de la municipalité Destot, Raymond Avrillier avait pris le logement comme Adjoint au Maire. Le groupuscule a toujours voulu imposer sa doctrine à la soviétique, la densification folle, jugeant que par le logement il pouvait créer un autre homme.

LES GRENOBLOIS VOTENT DÉJA AVEC LEURS PIEDS

Les grenoblois répondent maintenant avec leurs pieds à cette politique inhumaine, en refusant d’y participer, faisant échouer toutes les opérations. Ils votent avec leurs pieds aujourd’hui.

Avec leur bulletin en mars prochain.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *