FRANCE 2 a BIDOUILLÉ UN REPORTAGE avec PIOLLE

On en apprend encore un peu plus sur le “reportage” du 20 h de France 2 diffusé le 26 novembre ! Un grenoblois attentif a découvert que le “chef d’entreprise” fan du vélo, qui juge que toutes les livraisons doivent être effectuées par ce moyen de locomotion : il n’est autre qu’un ex-salarié du groupe Rouge/Verts de la ville !

J.CURAROLLO (Verts) MET 10 MN AU LIEU DE 20 MN POUR LIVRER…

Jérôme Curarollo qu’on voit dans ce “reportage” en train de charger au marché de gros des fruits et légumes sur son vélo explique que “c’est moins cher, plus rapide, moins de frais d’assurances …” Il met “10 minutes au lieu de 20 pour livrer un supermarché Bio”, évidemment.

UNE HAGIOGRAPHIE BENÊTE

On se demande pourquoi est-il le seul à être intelligent dans toute la ville ? D’ailleurs le journaliste commente : “pour un professionnel qui travaille en ville c’est l’idéal…“. L’hagiographie benête est totale. Car évidemment la problématique des livraisons dans la ville n’est pas si simpliste.

J.CURARELLO ÉTAIT L’ATTACHÉ DU GROUPE ROUGE/VERTS !

Pourtant il s’agit peut être d’un rôle joué provisoirement par Jérôme Cucarollo.

Il a été jusque là attaché du groupe des Rouge/Verts à la mairie de Grenoble (2012/2013) puis du groupe au Conseil départemental (2013/16). A t-il bénéficié de conditions de départ qui lui permettent de jouer ce rôle jusqu’aux élections municipales ?

FRANCE 2 LE PRÉSENTE COMME ” UN JEUNE ENTREPRENEUR”

En tout cas France 2 le présente comme un jeune entrepreneur de “Toutenvélo” visiblement soudainement touché par la grâce du Grand Timonier. Mais qui donc a donné ce seul nom de chef d’entreprise à nos journalistes si investigateurs et vigilants?

FRANCE 2 CITE LA STATISTIQUE QUI FAIT PLAISIR à PIOLLE

D’ailleurs, après l’avoir présenté, les “envoyés spéciaux” de France 2, S.Ricottier, S.Lerch, C.Pary, I.Tartakovski enchainent tout de suite sur l’autre Fake de la municipalité selon laquelle “15% des déplacements domicile-travail s’effectuent en vélo”. Qui est une Fake par omission : elle oublie de donner la part modale du déplacement en vélo à Grenoble qui est un échec cuisant. Pourquoi citer la seule niche statistique qui fait plaisir au pouvoir local ?

LE TÉLÉSPECTATEUR EST TOTALEMENT TROMPÉ

Le téléspectateur est donc totalement trompé. Non les livraisons ne s’effectuent pas en vélo à Grenoble (!) et non la pratique du vélo n’est pas meilleure qu’ailleurs, elle est inférieure à Bordeaux et Strasbourg.

LA CARICATURE DU MÉCONTENTEMENT : la FICELLE EST GROSSE

Evidemment, afin de ne pas être totalement pris en défaut, nos “journalistes” vont interviewer un seul commerçant qui vend des lits et des matelas au bord de l’autoroute à vélo : comment serait-ce de la faute de Piolle s’il n’en vend plus ? La ficelle est grosse.

E.PIOLLE A FAIT DE MÊME AVEC “FUSÉE”

S’ils avaient pris la peine d’interroger l’opposition ils auraient été alertés sur les pratiques municipales et quelques faits autrement saillants.

Après les dernières élections Eric Piolle a confié des marchés sans appel d’offres à l’association “Fusée” qui avait collé ses affiches pendant la campagne. Une information judiciaire est en cours à ce sujet.

DES INTERVENTIONS POUR UNE SOCIÉTÉ DE VÉLO ÉLECTRIQUE

Pendant son mandat la société de vélo électrique de Raphaël Marguet, conseiller municipal (Verts/PG) a fait l’objet d’interventions soutenues de l’un des hommes d’Eric Piolle -Yann Mongaburu (Verts/Ades)- afin d’obtenir des marchés de la Métro ou il siège comme responsable des déplacements. La confusion des sentiments est permanente chez ces gens-là.

QUAND SERA T IL DE J.CURAROLLO APRÉS LES ÉLECTIONS ?

Qu’en sera-t-il de Jérôme Curarollo après les élections municipales ? Personne ne peut évidemment l’annoncer aujourd’hui. Mais on le devine. En attendant il aura donné une image totalement fausse de la réalité Grenobloise aux téléspectateurs de France 2.

DES COMPLICITÉS CONSCIENTES OU NON ?

Ces méthodes classiques auxquelles les grenoblois sont habitués trouvent malheureusement des complicités conscientes ou non du fait des cultures politiques propres aux médias en général et au service public en particulier. Elles sont souvent consanguines, avec les conséquences que l’on sait en termes de qualité de l’info.

LE 20 H DE FRANCE 2 A MANQUÉ à SON DEVOIR D’INFORMATION

Mais ce manquement démontre à nouveau avec éclat que la démocratie ne vaut plus rien sans opposition. Inutile de rapporter la colère des grenoblois qui ont vu ce reportage, de constater qu’il ne ressemble en rien à la ville dans laquelle ils souffrent. En ne servant qu’un camp, le 20 h de France 2 n’a pas veillé à l’équilibre de l’information. Il a manqué à son devoir.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *