Félix VIALLET : L’UNION de QUARTIER DEMANDE la SUSPENSION des TRAVAUX

La gare est une pagaille sans nom. Le Grand Timonier impose ses décisions sans mesurer aucune des conséquences. Les grenoblois -ou de l’extérieur- qui viennent chercher des passagers ne peuvent évidemment pas tous aller côté Europole.

E.PIOLLE ET Y.MONGABURU DÉCIDENT SEULS

D’ailleurs aucune information sérieuse n’a été effectuée. Aucune signalétique n’a été mise en place. Eric Piolle se moque de tout le monde. La “Métro” ce monstre froid n’existe pas. “La Métro” ne décide pas. Ceux qui décident s’appellent Yann Mongaburu, Vice Président (Verts/Ades) aux déplacements, élu Grenoblois et Eric Piolle Maire de Grenoble parce que les élus de la Métro ne peuvent pas décider sans l’avis favorable du Maire.

LES VOITURES SONT PARTOUT ….

Dans le quartier les taxis stationnent rue de l’Isère et quand ils ne sont pas là, les voitures qui attendent des passagers se mettent aux pieds des immeubles. Ou bien sur l’autoroute à vélo de la rue Casimir Brenier.

LES HABITANTS SUBISSENT LE BRUIT et la POLLUTION

Les habitants subissent les nuisances du bruit, de la pollution et de ceux qui attendent des passagers et viennent se soulager dans les rues, au bord des jardins. Les papiers, les mégots de cigarette envahissent les trottoirs.

LES AUTOCARS : UNE CIRCULATION ACCRUE

Bientôt la question du stationnement des autocars qui ont leur temps de repos à accomplir -une heure 30- se posera avec acuité car toute possibilité de stationnement sera supprimée ! Ils sont contraint de se garer hors du parking de la gare routière et n’auront plus d’endroit avec le prolongement de l’autoroute à vélos. Conséquence ? une circulation accrue d’autocars (bonjour la pollution) repartant stationner à l’extérieur pour revenir et dérèglement des horaires.

LE BOYAU de la RUE CASIMIR BRENIER POLLUÉ, ENCOMBRÉ

C’est toute l’économie locale des déplacements qui est chamboulée au détriment des habitants. Le boyau de circulation de la rue Casimir Brenier est encombré, pollué.

E.PIOLLE : FERMER UNE VOIE de CIRCULATION avenue Félix VIALLET

A ce capharnaüm créé par l’incompétence et le dogmatisme, la municipalité voudrait ajouter “la fermeture d’une voie de circulation dans l’avenue Felix Viallet, de la gare vers l’intersection avec le Boulevard Gambetta, dans le cadre de la création d’un bus à haut niveau de service” écrit l’Union de Quartier Centre-Gare.

LES TRAVAUX de Félix VIALLET RECOMMENCERAIENT !

Rappelons que les travaux dans l’avenue Félix Viallet viennent de… s’achever ! Trottoir, chaussée, arbres, les habitants ont souffert de longs mois. Dans ce bateau ivre qui s’appelle la gouvernance Piolle/Ferrari, il faudrait recommencer. Leur capacité d’anticipation est très limitée.

“AUCUNE CONCERTATION AVEC LES HABITANTS”

Ajoutant : “elle affirme qu’une concertation a été faite avec les habitants, ce qui est faux. Alors que le calendrier de cette concertation serait achevé, les intéressés ignorent ce qu’il en est vraiment du projet sur cette avenue”.

TOUT VA SE DÉVERSER RUE Casimir BRENIER”

Et L’Union de Quartier de préciser : “le passage de la circulation en sens unique (Est/Ouest) de l’avenue Felix Viallet ne peut être accepté : toute la circulation Ouest/Est venant de la gare, va se déverser rue Brenier. Cette rue est étroite, déjà saturée et polluée, avec des immeubles ayant des appartements au rez-de-chaussée, des 1ers étages peu élevés. Pourquoi diminuer la circulation dans l’avenue la plus large pour la faire passer dans une rue plus étroite, très peuplée et déjà saturée aux heures de pointe ?”`

E.PIOLLE EST SPÉCIALISTE DES REPORTS de CIRCULATION

Poser la question c’est y répondre. Car c’est la spécialité d’Eric Piolle : l’avenue Agutte Sembat est un désert, le bd Gambetta encombré et pollué. Tout comme Lesdiguières, rue Hoche, Championnet, rue Ampère…

Rue DE WASHINGTON : IL VEUT FAIRE PASSER LES VOITURES

En ce moment c’est sur la rue de Washington que se concentre l’idée de faire passer les voitures en ouvrant la voie des Jeux Olympiques, coupant… la piste cyclable !

GARE : LES HABITANTS N’ONT JAMAIS VU Y.MONGABURU (Verts/Ades)

Partout sévit la bêtise crasse à front de taureau. Jamais les habitants de la gare n’ont eu l’honneur de voir Yann Mongaburu l’élu chargé des déplacements qui met en oeuvre toutes ces décisions imbéciles.

“NOUS DEMANDONS LA SUSPENSION D’UN TEL PROJET”

Débordé par sa fonction bien rémunérée qu’il exerce pourtant à plein temps ? Alors qu’il laisse la place. L’Union de Quartier est claire : “si le projet en question consiste bel et bien en une suppression d’une voie de circulation et/ou d’une voie de stationnement, nous vous demandons la suspension d’un tel projet”.

ILS N’ONT JAMAIS EU DROIT à la CONCERTATION

Les habitants réclament encore et encore une concertation à laquelle ils n’ont jamais eu droit. N’évoquons pas une éventuelle “co-construction” qui était l’engagement N°1 de la municipalité Piolle !

EMBLÉMATIQUE DE LA PÉDANTERIE MUNICIPALE

L’aménagement de la gare est emblématique de la pédanterie municipale. Elle a tout faux, mais elle s’obstine. Elle n’accepte aucune confrontation avec le réel. Yann Mongaburu, en petit Marquis de la Nomenklatura locale, n’a jamais consenti à considérer un autre avis que la lecture des notes de ses services qu’il applique docilement. Voulant faire croire avec elles qu’il a une doctrine…

UN CAS D’ÉCOLE DE L’ABSURDE MUNICIPAL

L’aménagement de la gare est l’aboutissement raffiné de l’ubuesque municipal, de cette insoutenable prétention à faire le bien en créant le mal pour tous. Il sera un cas d’école de l’absurde quand il s’agira de renouer avec le quotidien des grenoblois.

Alain CARIGNON A RENCONTRÉ DE NOMBREUX HABITANTS

Alain Carignon a rendu visite à de nombreux habitants du quartier ces dernières semaines et rencontré des responsables de l’Union de Quartier, Jacqueline Girard figurant d’ailleurs dans le collectif. Il existe une forte inquiétude d’autant que le quartier subit une forte dépréciation de valeur.

LE COLLECTIF S’ENGAGE à REMETTRE à PLAT le DOSSIER

Dans son projet municipal Alain Carignon s’engage à remettre à plat l’ensemble du problème de l’accès à la gare en complète concertation avec les habitants, les taxis, la gare routière et SNCF afin de dégager des solutions qui protègent la vie du quartier et de ses habitants







Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *