INCENDIE de L’HÔTEL de VILLE : LA RESPONSABILITÉ de E.PIOLLE ENGAGÉE



Les causes de l’incendie qui s’est déclaré dans la nuit de dimanche à lundi dans la salle du conseil municipal ne sont pas encore établies. Tout laisse penser que la vétusté des installations en est le responsable.

COMMISSION de SÉCURITÉ : “AVIS DÉFAVORABLE à L’ACTIVITÉ”

E.Piolle n’ a en effet pris aucune mesure après le rapport de la commission de sécurité d’avril 2017 qui émettait   « un avis défavorable à la poursuite du fonctionnement « de la mairie. Sa responsabilité est à nouveau engagée.

LA CRC EXIGE “SANS DÉLAIS LA MISE AUX NORMES”

En septembre 2018 la Chambre Régionale des Comptes rendait un jugement imposant des recommandations “urgentes” à Eric Piolle :  «procéder à une étude chiffrant le coût de mise aux normes de l’hôtel de ville et établir sans délais la programmation des investissements correspondants ».

E.PIOLLE DOIT RENDRE COMPTE DES MESURES PRISES

Conformément à l’article L243-9 du code des juridictions financières qui contraint à en rendre compte un an après Alain Carignon a demandé hier à Eric Piolle de “rendre publiques ces mesures d’urgence prises à la suite des recommandations de la CRC de septembre 2018″.

E.PIOLLE PIÉTINE LA LOI

Une demande qui place encore Eric Piolle devant son irresponsabilité : il semble qu’il ne se soit pas acquitté non plus de cette obligation piétinant la loi.

PAS DE DÉTECTEURS DE FUMÉE ?

Chez les employés municipaux on indique que la salle du Conseil Municipal ne bénéficiait même pas de détecteurs de fumées contrairement à la réglementation. Eric Piolle aurait pris la décision de poursuivre les activités au détriment de la sécurité.

GRENOBLE N’EST PLUS ASSURÉE

Par ailleurs il semble que la ville ne soit plus assurée, les compagnies demandant des primes et des franchises exorbitantes compte tenu du degré de »sinistralité « atteint sous la municipalité Piolle. Le contribuable serait donc appelé pour des millions d’€ à remettre en état l’hôtel de ville.

LE RIDEAU de FUMÉE de la TOUR PERRET

Cette affaire replace dans son contexte électoral la palissade posée devant la Tour Perret pour faire croire aux travaux. Sa réfection est annoncée à grands renforts de com’ pour … 2020 alors que la ville ne dispose d’aucun Euro à mettre aux 8 Millions qu’exigent sa réparation. Pas plus que pour l’hôtel de ville. Ou l’ancien Musée de la place de Verdun.

“GRENOBLE LE CHANGEMENT” A ALERTÉ SUR LE DANGER

Dans l’indifférence générale -à l’exception notable de France Bleu Isère– “Grenoble, le Changement” a alerté de nombreuses fois sur le danger que représente désormais l’hôtel de ville. Les organisations syndicales aussi.

UNE SITUATION FINANCIÈRE CATASTROPHIQUE

L’incendie à l’hôtel de ville illustre dramatiquement la situation financière catastrophique de Grenoble, la municipalité étant dans l’incapacité de faire face à ses obligations de base 

LE PROJET de la SOCIÉTÉ CIVILE EST LE SEUL CRÉDIBLE

Il démontre que le projet de restructuration, d’installation des élus et des services dans les quartiers proposé par le collectif de la société civile avec Alain Carignon est le seul crédible pour sortir Grenoble de la crise sans nouveaux impôts

E.PIOLLE APPLIQUE LE PROGRAMME CARIGNON DANS L’URGENCE

D’ailleurs la décision prise dans l’urgence de réunir désormais le conseil municipal dans la salle des délibérations de la Métro est le début de l’application du projet municipal de la société civile qui prévoit cette économie de moyens.

E.PIOLLE NE PEUT QU’AUGMENTER MASSIVEMENT LES IMPÔTS

D’incident en drame l’avenir de Grenoble se découvre : le roi est nu. Sa com’ inconvenante ne peut plus cacher la réalité de son bilan. S’il était réélu les grenoblois comprennent bien qu’ils subiraient une nouvelle douche d’impôts sans précédent. Car E.Piolle joue la montre.

A.CARIGNON : “PLUS QUE JAMAIS NOTRE PROJET EST D’ACTUALITÉ”

Mais l’incendie de l’hôtel de ville siffle la fin de sa comédie. Ce qu’Alain Carignon a souligné hier: “Plus que jamais notre projet de restructuration, de répartition des services et des élus dans les quartiers est d’actualité. L’actualité dramatique contraint les élus actuels de commencer à appliquer notre programme.”

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *