BD FOCH : LES HABITANTS SE SUBSTITUENT à E.PIOLLE

E.Piolle ne peut rien faire. Depuis 6 ans il répond inlassablement que la prostitution n’est pas son problème. Il n’y a pas de lien entre les multiples camps qui se renouvellent dans la ville avec le développement de celle-ci. D’ailleurs rien ne se tient.

Il aura mis un an pour admettre que le bidonville Esmonin était un foyer de prostitution : de là-bas les filles partaient contraintes de se livrer à ce commerce et rapportaient leurs recettes. De là-bas partaient les opérations de cambriolages parfois violentes.

E.PIOLLE A MIS UN AN POUR ÉVACUER ESMONIN

Eric Piolle a fini par accepter l’évacuation du camp après que la situation soit devenue insupportable pour toute l’agglomération.

Maintenant dans toute la ville des camps se multiplient : parc Henri Tarze, gare SNCF, parc Pompidou, Villeneuve… Le square Roger Genin est devenu impraticable aux familles à de nombreuses heures de la journée. Au fur et à mesure que ces familles sont logées dans des HLM les camps se reforment pour loger les suivants. Tout le monde a bien compris que ce rythme soutenu n’a pas de fin. Sauf Eric Piolle qui a appelé les migrants à franchir les Alpes.

GRENOBLE : ELDORADO du LOGEMENT “INCONDITIONNEL”

Tout le monde à lu l’histoire que cette famille rom a raconté au DL : avion pour Paris, puis voiture vers Grenoble, l’eldorado du logement “inconditionnel”.

E.PIOLLE EXPULSE UNE EMPLOYÉE COMMUNALE

Rue Léo Lagrange Eric Piolle n’hésite pas à demander en référé l’expulsion d’une employée communale qui paie son loyer pour continuer à libérer l’immeuble pour loger des migrants de l’est. Evidemment sans aucun accompagnement, ni suivi social.

LA MUNICIPALITÉ IMPORTE LA PROSTITUTION

Quelle est la part de la prostitution importée par la municipalité qui se fait ainsi complice de proxénétisme ? Personne ne le sait car la transparence s’arrête la ou commence l’intérêt politique.

LA VIE INFERNALE BD Maréchal FOCH

Le secteur Foch est symbolique d’une existence infernale que doivent supporter les habitants. Le square St Georges devant l’église Orthodoxe est devenu un haut lieu de la prostitution. Une prostitution sauvage, crue, affichée qui se déroule sous les yeux des riverains, des passants , contre un muret, près d’un arbre.

LA MASTURBATION PUBLIQUE FILMÉE et ENVOYÉE a E.PIOLLE

Une prostitution qui attire une faune de voyeurs, de profiteurs, et même des enfants qui veulent voir. Les rues sont parfois le théâtre de masturbation publique telle qu’elle a été filmée et envoyée au Maire par un commerçant. Auquel il a publiquement répondu que ça ne le concernait pas.

Parc Pompidou
Gare SNCF/Berriat …

LA PEUR DES DÉTRAQUÉS SEXUELS

Il y a de la peur à rentrer chez soi en croisant ces ombres à l’entrée des immeubles, ces personnages douteux, haletants, détraqués parfois qui errent dans le quartier à la tombée de la nuit.

E.PIOLLE AFFICHE UN MÉPRIS SUPERBE ET GLACÉ

A l’assemblée des habitants du quartier Foch/Aigle/Libération Eric Piolle avait affiché un mépris superbe et glacé aux habitants qui lui avaient décrit la situation. Toujours dans une posture prétendument “morale” qui lui permet de fuir le réel, il avait répété que ce n’était pas son problème.

LES HABITANTS OCCUPENT LE SQUARE ST GEORGES

Les habitants cherchent donc à se substituer à la municipalité défaillante en attendant qu’une autre assume ses responsabilités. Ils ont organisé jeudi un vide-grenier pour occuper le terrain. Ils vont régulièrement conduire des opérations dans le square de façon à déranger les habitudes , perturber ces ombres inquiétantes qui errent dans le quartier.

A.CARIGNON LEUR A APPORTÉ SON SOUTIEN

Ils veulent protéger leurs vies et celles de leurs enfants, la valeur de leurs biens, leur activité professionnelle qui souffrent de cet envahissement. Alain Carignon leur a à nouveau apporté son soutien.

LES IMPÔTS LES PLUS ÉLEVÉS DES GRANDES VILLES

Alors qu’ils paient les impôts les plus élevés des grandes villes, les habitants doivent à nouveau se substituer à la municipalité pour assurer non pas le superflu, le plaisir, le loisir, l’accès à la culture, mais seulement la possibilité d’aller et de venir chez soi et d’utiliser l’espace public.

A quel niveau de besoin Eric Piolle aura réduit les grenoblois par sa suffisance et son incompétence ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *