EN GRÉVE de la FAIM CONTRE E.PIOLLE

Désespérée, au bout du rouleau, Juliette* a entamé une grève de la faim ce mercredi 7 août, comme on lance une bouteille à la mer” révèle le site d’information en ligne Place Gre’Net.

” ELLE VIT UN VÉRITABLE ENFER”

Propriétaire d’un appartement de 95 m² en centre-ville acquis en juillet 2017, la trentenaire vit un véritable enfer. En cause : des voisins, locataires du bailleur social Actis qui l’empêchent de proter de son bien. Jets d’ordures sur son balcon, excréments devant sa porte, dans sa boîte aux lettres, urine dans les parties communes, sur son paillasson, vol de courrier… les actes de vandalisme n’ont cessé de se multiplier. La famille se déleste sans vergogne de ses encombrants dans les locaux communs. Juliette a également droit à un dégât des eaux, parce que les enfants transforment leur salle de bain en piscine…

” ELLE NE PEUT PLUS VIVRE CHEZ ELLE”

Depuis novembre 2017, la jeune propriétaire loue même un appartement pour pouvoir dormir et ne plus avoir à subir le vacarme nocturne de ses voisins mais le bail de ce second logement expire le 15 août. À cette date, Juliette se retrouvera à la rue, arme-t-elle, rongée par l’inquiétude. Et pour cause, elle n’a sur Grenoble ni amis, ni famille où se réfugier. La jeune femme a en effet pris possession de son nouveau poste, et par la même occasion de son nouvel appartement, il y a à peine deux ans”.

A LA RUE LE 15 AOÛT

Les lamentables opérations de com’ d’Eric Piolle avec son arrêté anti expulsion aboutissent à ce qu’elle soit à la rue le 15 août alors qu’elle a acquis un appartement par le fruit de son travail. Elle ne bénéficie pas de l’arrêté de Piolle !

LES DÉLINQUANTS ABRITÉS PAR E.PIOLLE

Tandis que les délinquants demeurent aux frais du contribuable dans l’appartement qu’Actis leur a attribué.

Dès août 2017 “ Grenoble, le Changement” avait dénoncé cette injustice criante, Alain Carignon lui apportant son soutien : elle avait du se réfugier à l’hôtel après avoir acquis son appartement !

ILS ONT PIÉTINÉ TOUTE ÉTHIQUE DE RESPONSABILITÉ

Eric Piolle Président d’Actis et Maryvonne Boileau (Verts/Ades) qui règnent sur le logement social auront été les fossoyeurs du vivre ensemble. Ils auront piétiné toute éthique de responsabilité au profit d’un clientélisme et d’une démagogie coupables.

PARTOUT DES INJUSTICES INSUPPORTABLES

L’explosion se produit partout avec des injustices insupportables : ces élus imposent aux locataires des HLM , aux propriétaires dans les quartiers, aux copropriétaires des immeubles mixtes une vie infernale en attribuant des logements au gré de leur intérêt électoral.

LE CYNISME ABSOLU DES ROUGE/VERTS

Le cas de l’immeuble de la rue Raoul Blanchard en plein centre ville est emblématique de cette descente aux enfers de la ville. Le cynisme absolu caractérise les Rouge/Verts dont la compassion s’arrête à leur dogme.

LA DESTRUCTION D’UNE VIE

Cette grenobloise est écrasée par une machine sans coeur, ni voix, par l’anonymat des bureaux d’Actis qu’Eric Piolle empile entre elle et lui .Cette destruction d’une vie est symptomatique de cette culture de type stalinien qui veut que la personne n’est rien face à la doctrine.

UN DRAMATIQUE ÉTÉ MEURTRIER

Cette gréviste de la faim solde de façon dramatique l’été meurtrier – au sens propre- d’Eric Piolle. Toute sa gestion est ramassée dans ce visage souffrant, poussé aux dernières extrémités par le silence et le mépris.

UNE TRADUCTION CHARNELLE du DRAME GRENOBLOIS

Qui aurait pu penser que ce que notre collectif pressentait, annonçait parfois sous les ricanements des “observateurs” distingués, serait vécu de façon aussi humaine, traduit de façon aussi charnelle par ce corps abattu?

ILS MÉRITENT D’ÊTRE CHASSÉS

Que se passerait-il si cette situation était vécue sous un Maire d’une autre étiquette? L’émotion ne s’emparerait elle pas des médias enflammés?

Poser ces questions, c’est y répondre. Mais la réplique – comme on le dit d’une secousse sismique- devrait venir dans les urnes en mars prochain. Ceux qui ont fait ça méritent d’être chassés.

*nom d’emprunt mais le collectif a aussi été en contact direct avec la grenobloise concernée

source notamment: https://www.placegrenet.fr/2019/08/12/conflit-de-voisinage-avec-des-locataires-dactis-une-proprietaire-de-grenoble-entame-une-greve-de-la-faim/255062

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Comments

Répondre à Jo38 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *