E.PIOLLE : PLUS DE 17 000 LOGEMENTS VIDES

Avec un parc de 17 740 logements, la seconde “ville” dans l’agglomération grenobloise c’est une ville vide : 53 220 habitants à loger dans des logements vacants, inoccupés, vides : un chiffre à méditer ! Bien loin devant SMH (38 000 habitants) ou Echirolles (36 000 habitants) derrière Grenoble, la seconde ville dans l’agglo c’est celle des logements … vides : 17 740 ! D’où sort ce chiffre ? De l’INSEE ! Chiffre incontesté. Repris par la Métro, par la Ville de Grenoble et par tous les organismes publics locaux. ”

CRISE DU LOGEMENT: LA FUITE, LE REJET, LA GHETTOÏSATION

Le site Grenoble-Agglo de Denis Bonzy révèle ces chiffres qui démontrent ou se situe la véritable crise du logement. Dans la fuite, le rejet, la ghettoïsation .

Les logements sont vides parce qu’ils sont refusés, parce qu’ils ne sont pas mis à la location, parce qu’ils sont inadaptés à la demande.

LES PROPRIÉTAIRES PRIS DANS UN ÉTAU QUI LES ÉTRANGLE

Les propriétaires sont pris dans un étau qui les étrangle: ils paient la taxe foncière la plus élevée de France, la baisse de la valeur de leur bien est la plus forte de France, Eric Piolle annonce qu’ils ne peuvent plus obtenir l’expulsion d’un mauvais payeur avant qu’il n’ait été relogé, ils sont menacés d’être réquisitionnés et les loyers réglementés!

DES RÉSULTATS TOTALEMENT CONTRE-PRODUCTIFS

Qui va mettre son logement en location dans un tel contexte ou il faudra bientôt 3 mois de loyer pour payer la taxe foncière! Ce climat produit des résultats totalement contre-productifs.

Parmi les demandeurs de logements sociaux figurent des milliers de familles actuellement logées en HLM qui désirent changer de quartier.

LES APPELS de PIOLLE : DES EFFETS DÉLÉTÉRES

La démagogie Piollesque sur l’appel aux migrants, le logement “inconditionnel” de tous les arrivants légaux ou non produit des effets délétères.

Par exemple chaque camp sauvage de Roms donne lieu à logement dans l’urgence. Comme Président d’Actis Eric Piolle et Maryvonne Boileau (Verts/Ades) Présidente de Grenoble-Habitat attribuent des logements dans des quartiers de plus en plus ghettoïsés.

DES TOURS de JOUHAUX et du VILLAGE OLYMPIQUE INVIVABLES

Il suffit de visiter le tours de Jouhaux ou du Village Olympique pour mesurer les effets de ces attributions irresponsables. Une grande partie de la population veut quitter ces quartiers , aggravant encore le phénomène.

LA BÉTONISATION à OUTRANCE

La politique de bétonisation à outrance avec 50 % de HLM dans les nouvelles opérations aboutit à tuer toute mixité. Les mauvais exemples de Villeneuve ou de Vigny-Musset ne servent à rien. Dans ce dernier quartier les opérateurs n’ont même pas pu achever l’opération: s’ils avaient construits les derniers immeubles les prix ne pouvaient pas être alignés sur la baisse de valeur des appartements construits.

E.PIOLLE A SPOLIÉ LES PROPRIÉTAIRES

Caserne de Bonne, les acquéreurs subissent également une baisse de la valeur de leurs biens, comme toute la ville puisqu’Eric Piolle a spolié les propriétaires en faisant de Grenoble la plus forte baisse de France.

ça n’empêche pas de continuer à Berriat, à l’esplanade ou à Flaubert: 2000 logements dont 1000 HLM et déjà à la vente des appartements s’effectue au rabais. Selon la Chambre Régionale des Comptes , Grenoble a dépassé Villeurbanne, elle est devenue la ville la plus dense de France ( hors Région parisienne).

E.PIOLLE VOUDRAIT LA PRÉSIDENCE de la MvTRO

Denis Bonzy et Grenoble-Agglo soulignent que cette politique est étendue à l’agglomération qu’Eric Piolle voudrait prendre directement en mains, abandonnant Grenoble. Partout des ilots de résistance se créent quand les habitants constatent qu’on leur enlève la vue sur les montagnes ou qu’on leur supprime le soleil.

DÉVELOPPEMENT des ILOTS de CHALEUR

Mais seul le collectif de la Société Civile pour l’alternance a produit une analyse et une critique globale de cette politique qui est la véritable cause de la crise du logement et du développement en parallèle des ilots de chaleur.

MORATOIRE du BÉTON et RÉVISION du PLUI

Seul avec Alain Carignon il propose un moratoire de la bétonisation préalable à l’analyse des besoins et de la santé publique . Seul il s’engage à la révision du PLUI ( le plan d’urbanisme) de la Métro afin de stopper la densification des communes et respecter la diversité du territoire.

UNE VILLE MORTE de 53000 HABITANTS

Ce chiffre accablant de près de 18 000 logements vides, représentant une ville morte de 53 000 habitants (!) est un nouveau fer rouge dans le bilan de Piolle.

LOGEMENT: CHASSE GARDÉE des ÉLUS VERTS/ADES DEPUIS 1995!

Depuis 1995 le secteur du logement aura été pratiquement tout le temps la chasse gardée des élus Verts/Ades: depuis Raymond Avrillier , Adjoint au Logement de Michel Destot jusqu’à Christine Garnier ( Verts/Ades) aujourd’hui en passant par les adjoints à l’urbanisme et à la présidence des HLM , ils auront fait du secteur leur propriété privée ( P.Kermen, V.Fristot, M.Boileau…).

UN BILAN CATASTROPHIQUE

25 ans de responsabilité ( moins une poignée d’années entre 2008 et 2014 pendant lesquelles leur politique a été poursuivie par… Philippe de Longevialle) produisent ce bilan catastrophique.

Au lieu d’en tirer les conséquences , ils accélèrent et s’enferrent. En mars prochain les habitants de l’agglomération auront à choisir entre la continuité et la rupture. Cette dernière doit être franche .

SOCIÉTÉ CIVILE: INVENTER UNE NOUVELLE POLITIQUE de la VILLE

La requalification des quartiers, l’invention par Grenoble d’une nouvelle politique de la ville avec la règle des 3 tiers pour les quartiers : HLM, copropriétés et activités par l’installation des services municipaux et para municipaux , vont modifier la donne en profondeur.

Dans le cas contraire la paupérisation et la ghettoïsation de la ville et de l’agglomération se poursuivront inexorablement avec toutes les conséquences que chacun peut déjà mesurer.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *