MALHERBE : “E.PIOLLE NOUS PREND POUR DES IDIOTS UTILES”

Ça chauffe entre le quartier Malherbe et Eric Piolle. Le Grand Timonier accumule des bévues. Sa planque derrière un arbre confirmée par le Président de l’Association est probablement la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

DEMANDE POUR JUILLET, RÉPONSE EN OCTOBRE

Dans un communiqué rendu public cette semaine Mimoun M’Rad le Président de l’association “Convivialité à Malherbe” proteste : « alors que nous avons un échange sur le terrain  avec Saint Ouen le 12 juillet prochain, la municipalité me répond qu’elle viendra à notre prochain conseil d’administration d’octobre pour répondre à notre demande de subvention !

T.CHASTANER (Verts/PG) : “DIALOGUE DE SOURDS”

“« Convivialité à Malherbe «  est abandonné par cette municipalité et le dialogue avec M.Chastaner qui la représente est un dialogue de sourds. Nous n’avons pas été aidés lors de notre dernière fête de quartier. Nous avons eu droit à la police pour venir saisir une piscine pliée et rangée dans un lieu privé qui avait servi aux enfants les deux jours de canicule pendant lesquels les piscines municipales étaient fermées !

“E.PIOLLE EST VENU CACHÉ DERRIÈRE UN ARBRE”

Eric Piolle est venu caché derrière un arbre observer de loin nos activités. Dans ses réponses la municipalité comptabilise dans ses aides les salaires d’agents de la ville, du directeur de la MDH. Eric Piolle  nous prend pour des idiots utiles. Ça ne peut plus durer cet abandon des quartiers.

Devant tant de mépris accumulé nous attendons maintenant le changement de municipalité qui est notre seule chance d’en sortir «.

T.CHASTANER BUREAUCRATE STALINIEN

De partout ça s’accumule contre le Grand Timonier. Il est vrai pas aidé par des élus tel Thierry Chastaner (Verts/PG) qui se comporte en bureaucrate stalinien. Répondre à une demande en urgence en expliquant qu’on assistera au prochain conseil d’administration, il faut le faire.

LES ROUGE/VERTS VEULENT L’ASSOCIATIF à la BOTTE

En réalité les Rouge/Verts grenoblois ne veulent que des associations à la botte, relais du pouvoir local. Ils imposent leurs animations, leur programme et ne conçoivent pas des initiatives qu’ils ne maitrisent pas.

LA BIFURK, ANNEXE DES ROUGE/VERTS GRENOBLOIS

L’exemple du Directeur de la Maison des Habitants dans le quartier ou de la Bifurk un peu plus loin est éloquent. Cette dernière est une annexe de la majorité municipale. C’est là que tout se passe d’Avrillier aux Grenopolitains en passant par les consultations virtuelles de citoyens.

UN COÛT EXORBITANT POUR LE CONTRIBUABLE

A un coût exorbitant. En effet pour la prendre en mains à son arrivée la municipalité à dissout la régie RC2, licencié ses deux salariés  Laurent Simon et  Frédéric Rossi. Sauf que le tribunal a jugé l’opération illégale. Les deux agents doivent être réintégrés au sein de la régie !

UN ÉQUIPEMENT AU SERVICE D’UN PARTI

Cette décision judiciaire dont la municipalité a fait appel afin de retarder la note a pour conséquence de réintégrer le bilan de la Régie depuis sa liquidation en 2016, de régler les deux ans de salaires de MM Simon et Rossi, plus les dommages et intérêts et leur réintégration.

Mais pour Eric Piolle mettre un équipement municipal au service d’un parti n’a pas de prix. Pour le contribuable.

UNE ASSOCIATION LIBRE FAIT HORREUR

C’est dans ce contexte qu’il faut replacer le conflit avec “convivialité à Malherbe” une association locale libre de quartier. Tout ce qui fait horreur au clan au pouvoir.

Au lieu d’admettre une poche de liberté dans un océan de normalisation de l’associatif, la municipalité Piolle a voulu l’étouffer. Pas de chance pour elle. Le quartier Malherbe n’est pas décidé à se laisser faire.

LE CHANGEMENT DE MUNICIPALITÉ, NOTRE SEULE CHANCE…”

Au final, à force d’acculer les bénévoles associatifs, voilà qu’ils déclarent publiquement attendre “maintenant le changement de municipalité qui est notre seule chance d’en sortir“. Qui doutait de ses talents ? Le Grand Timonier réussit l’exploit d’accumuler les mécontents du nord au sud de la ville, en passant par le centre…

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *