E.PIOLLE DÉSAVOUÉ AUSSI PAR R.AVRILLIER

Je leur dis aussi qu’il faut savoir écouter ceux qui ne sont pas du même avis que nous. Et que c’est en tenant compte de la pluralité qu’on peut avancer. Je leur conseille également d’être réalistes, pragmatiques et de ne pas croire qu’ils ont la science infuse. Et ça, je le dis même, et surtout, aux élus de la municipalité grenobloise… » (DL du 9/6/19)

SON PARRAIN SE DÉSOLIDARISE de la MUNICIPALITÉ

Alors qu’il a participé au bureau municipal qui prenait les décisions pendant tout le mandat Raymond Avrillier (Verts/Ades) le malade de la procédure ,considéré par ” Libération” comme le “parrain “de la municipalité Piolle s’en désolidarise à la fin.

Il revient de loin. Pendant la campagne municipale le même vendait Piolle et… “ sa capacité d’écoute qui fait que tout le monde accepte sa décision” … (!)Il s’agissait de faire voter.

LA SUFFISANCE de PIOLLE et de la MUNICIPALITÉ

Il rejoint l’appréciation largement partagée à Grenoble quant au dogmatisme, à la suffisance au sentiment de supériorité donné par la majorité municipale . Alors que par ses échecs sur la pollution, les déplacements, l’emploi, l’insécurité, rien ne les justifiait.

R.AVRILLIER : L’ÉLU LE PLUS COÛTEUX DE GRENOBLE

Eve Moulinier rapporte aussi les propos de Raymond Avrillier selon lequel « Carignon a été le seul à payer, mais il n’était pas seul ». Toute l’existence l’existence d’Avrillier aura , elle , un prix. Chargé de recherche en sciences sociales à mi-temps qui n’aura jamais rien trouvé, sa vie publique aura été entièrement tournée vers la destruction. Il n’aura jamais rien apporté de positif dans ses fonctions d’élu et coûté des sommes folles au contribuable . Ses procédures contre la construction du Stade des Alpes auront multiplié par trois le coût de sa construction.

Raymond Avrillier au coeur du dispositif des Rouge/verts: ici avec E.Piolle, P.Clouaire, O.Bertrand

SA MUNICIPALITÉ A VERSÉ 10MF à la LYONNAISE DES EAUX…

Oubliant que lui-même, alors qu’il était Adjoint au Maire, a fait payer le contribuable… 10 MF versés à la Lyonnaise des Eaux pour racheter le fameux contrat d’eau . 10 MF qui étaient dans les caisses de la ville au départ d’Alain Carignon. Avec ses collègues élus Verts/Ades , il restera dans l’histoire locale comme le seul élu qui a versé un chèque à une grande société privée.

… AU MOMENT OU LA LYONNAISE RACHETAIT LA SOCIÉTÉ de DESTOT

Il est vrai que concomitamment , aux mêmes dates, une filiale Belge de la même Lyonnaise des Eaux rachetait la société en faillite de Michel Destot alors Maire ( PS) qui signait le chèque de la ville. Une histoire Grenobloise vraie qui aura été maintenue sous les radars de la justice et des médias par un système – un vrai – mélange de gauche, d’extrême gauche et d’affairisme, de financements publics avec des appuis organisés dans l’appareil judiciaire.

Toujours derrière Piolle au moment de la victoire qui était la sienne

MAL PLACÉ POUR ÊTRE L’ÉTALON de la MORALE

Le fait qu’il n’y ait eu jusque-là aucune condamnation ne confère évidemment aucune autorité à M.Avrillier, encore moins à Eric Piolle actionnaire à Singapour, pour s’ériger en étalons de la morale.

E.PIOLLE NE PEUT PLUS MASQUER LA DÉBANDADE

Mais le lâchage de Raymond Avrillier à 8 mois des élections est symbolique de la débandade municipale qu’Eric Piolle ne peut plus masquer. Son isolement, sa marginalisation qui est sa caractéristique à l’égard des Grenoblois gagne par capillarité toutes les chapelles qui sont autour de lui.

Raymond Avrillier organisateur ici avec E.Plenel dans la coulisse du Palais des Sports pour le meeting de la honte sur fonds publics: Eric Piolle contre l’état d’urgence après l’attentat du Bataclan

E.PIOLLE ” NOURRIT LE PLAISIR DE LA MOBILITÉ”

Mais après le Village Olympique, la fête des Tuiles , Eric Piolle continue dans le déni . Dans ” La Tribune” ( 6/6/19) il explique : “ Il faut nourrir (…) le plaisir de changer. C’est ce que nous faisons par exemple à Grenoble sur la mobilité” . Visiblement Eric Piolle n’entend rien , même pas le conseil d’Avrillier : “ je leur dis qu’il faut savoir écouter” .

“QUE VOUS AYEZ ENVIE DE ME VOIR PLUS, J’EN SUIS RAVI”

Car à ce point d’autisme on est renversé: Ou sont les grenoblois qui prennent leur pied de plaisir aux travaux du nouveau plan de circulation? A-t-on vu nombre d’entre eux en jouissance sur les trottoirs ?

Eric Piolle ne sort pas de sa bulle, sauf pour provoquer un peu plus les grenoblois en colère de le voir quitter la réunion après 50 mn alors qu’il ne répond pas à leurs problèmes : ” que vous ayez envie de me voir plus j’en suis ravi…” a t il répondu aux habitants du village olympique qui l’attendaient depuis un an

” J’AI DES CENTAINES de GRENOBLOIS QUI M’ATTENDENT”

Ajoutant, alors qu’il est 21 H et qu’il rentre chez lui , qu’il n’y a rien au programme public du Maire :” j’ai des centaines de grenoblois qui m’attendent également là…” Il faut regarder cette brève vidéo pour savoir qui il est.

SEUL MAIRE QUI FUIT LES GRENOBLOIS

Seul Maire en non cumul de mandat” -comme il le leur rappelle- il est le premier qui fuit les grenoblois ! Au vu du cumul de ces scènes électoralement dévastatrices , les propos “du parrain” illustrent l’inquiétude qui grandit dans les rangs de ce qui reste de la majorité municipale. Rien ni personne ne semble être en mesure de faire entendre raison à Eric Piolle, visiblement exaspéré de n’être pas apprécié à hauteur de l’estime qu’il a de Lui.

Raymond Avrillier avec quelques uns des hommes clefs de son système: Vincent Fristot, Olivier Bertrand, Vincent Comparat

R.AVRILLIER SE RALLIE A L’AVIS DE TOUS LES GRENOBLOIS

Après les Insoumis qui ne supportent plus Piolle qualifié par eux “de Destot sans gluten” , la prise de position de Raymond Avrillier rejoint la doxa locale sur l’absence totale d’écoute de la municipalité Piolle. Elle est loin d’être anodine.

VERTS/ADES: LE PREMIER GROUPE de la MAJORITÉ MUNICIPALE…

Son groupe des Verts/Ades est le premier de la majorité municipale avec 15 élus , ce qui avait été caché aux grenoblois et révélé par Guy Tuscher. La mère de ses enfants, Claire Kirkyacharian est la Première Vice Présidente de la Métro. La famille de Vincent Comparat, le Président de l’Ades est aux commandes de Grenoble-Habitat et de la politique de la ville ( Maryvonne Boileau, sa compagne) et de la communication et des fichiers ( Laurence, sa fille est Adjointe au Maire).

… AUX POSTES CLEFS

Mais les amis d’Avrillier détiennent toujours le logement pratiquement depuis … 1995 ( Christine Garnier, Vice Présidente de la Métro), l’urbanisme ( Vincent Fristot Adjoint au Maire), l’animation et la culture (Olivier Bertrand et Corinne Bernard) ,les finances ( Hakim Sabri Adjoint au Maire et Président de la compagnie de chauffage) etc…

Dans le ” Dauphiné” ( 9/6/19) Raymond Avrillier estime qu’Alain Carignon “c’est quelqu’un qui est capable de faire du judo , c’est à dire de retourner les arguments des adversaires (…) c’est quelqu’un de très intelligent à ce niveau et en l’occurrence ça passe en matière de communication”.

QUE RESTE T -IL A Eric PIOLLE ?

Par ses propos Raymond Avrillier traduit la pensée de tout son groupe d’élus. Mais que reste t il donc à Eric Piolle ? Les élus Insoumis sont mécontents, les élus Verts/Ades dénoncent maintenant son incapacité à écouter les grenoblois, le faux “réseau citoyen” a dit ce qu’il fallait penser des engagements , deux élus ont quitté le navire, une Adjointe au Maire (Martine Jullian ) s’est désolidarisée des décisions prises dans son domaine et l’immense majorité a déserté le terrain.

UN PETIT NOYAU QUI DESSERT LA MUNICIPALITÉ

Ne demeurent que quelques affidés qui n’ont visiblement pas tout compris ou sont intéressés pour des raisons personnelles. Il ne sont pas ceux qui sont les mieux à même de faire entendre la parole municipale! Il suffisait de voir les malheureux Antoine Back ou Alan Confesson ( Verts/PG), hors de leur milieu naturel, à l’assemblée générale des habitants du Village Olympique, pour comprendre combien ils sont décalés face à l’interpellation vive du réel qu’ils ont créé.

Eric PIOLLE N’EST PLUS LA SOLUTION, IL EST LE PROBLÉME

Au fil du temps qui reste et se resserre le retrait d’Eric Piolle n’est -il pas envisageable? N’est-il pas devenu le problème plus que la solution pour ces forces qui n’entendent certainement pas sombrer avec lui? Le fait qu’incapable de reconnaitre ses échecs et de toute humilité , qu’au contraire il se cabre, se raidisse de plus en plus, s’enfermant dans ses discours fumeux sans prise, est un danger mortel pour tous ceux-là.

LA FIN DE L’HISTOIRE N’EST PAS ÉCRITE

La fin de l’histoire n’est pas écrite. Très tôt – et solitairement – “Grenoble, le changement” ,sous les moqueries des biens-pensants, alors que la mode était à Piolle, avait évoqué la seule ville de plus de 100 000 habitants ayant été dirigée par un Maire de même tendance qu’Eric Piolle: Montreuil avec Dominique Voynet. Elle n’avait pas pu se représenter notamment à cause de ses dérives personnelles de comportement …

AVRILLIER: “CARIGNON ça PASSE EN MATIÉRE DE COMMUNICATION”

En lançant le coup de pied de l’âne, Raymond Avrillier semble indiquer que cette même issue n’est pas exclue. D’autant que, répondant à Eve Moulinier il juge en même temps qu’Alain Carignon ” c’est quelqu’un qui est capable de faire du judo , c’est à dire de retourner les arguments des adversaires (…) c’est quelqu’un de très intelligent à ce niveau et en l’occurrence ça passe en matière de communication”.

LE CHANT du DÉPART ?

Alors l’un ” passe en matière de communication ” et les autres “ ne pas croire qu’ils ont la science infuse“. On sait bien que chez Avrillier et ses amis si les arguments de fonds développés par Alain Carignon, ses propositions rencontrent l’adhésion , ce ne peut être que “communication”.

Mais on imagine aisément qu’Eric Piolle aurait aimé beaucoup mieux de la part d’Avrillier et de ses amis comme démarrage de sa campagne électorale. A ce rythme, ce départ en fanfare devrait devenir vite le chant du même nom.


Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *