E.CHALAS et O.SIX : LREM SE DÉCHIRE

Six est moins crispant et moins cassant que Chalas” déclarent les partisans d’Olivier Six candidat à l’investiture pour la Mairie de Grenoble contre la Députée Emilie Chalas (DL du 5/6/19). Ils jugent qu’il est «davantage en capacité de rassembler l’arc progressiste grenoblois »(!).

E.CHALAS : “CRISPANTE, CASSANTE PAS EN MESURE de RASSEMBLER”

Si on résume le patron du parti LREM en Isère, Olivier Six pense qu’Emilie Chalas est crispante, cassante et pas en mesure de rassembler l’arc progressiste. Ça c’est pour les amabilités publiques.

O.SIX : “HABITE SEYSSINET ET EST VICE PRÉSIDENT du MEDEF”

Les amis d’Emilie Chalas précisent dans le Dauphiné « qu’elle n’est pas au Medef, et qu’elle habite Grenoble et pas Seyssinet » (!)

Car Olivier Six n’est pas Grenoblois et il est Vice Président du MEDEF 38. On se bat sur “l’arc progressiste” ?

G.GOMEZ EX de L’ÉQUIPE d’Alain CARIGNON

En interne on s’envoie des photos telle celle de Gérald Gomez un responsable de LREM, ex membre de la majorité municipale d’Alain Carignon -ce qui prouve sa capacité de rassemblement- en soulignant qu’en interne il est un partisan d’Olivier Six.

MOBILITÉS : NI CAP NI PERSPECTIVE

Ah cet “arc progressiste”. Bien entendu sur le fond il n’y a rien. Le désert absolu. Le débat sur les déplacements l’a montré avec les propos d’Emilie Chalas qui n’ont apporté ni cap ni perspective.

O.SIX : DES PROPOS à la Christophe FERRARI …

De son côté Olivier Six justifie sa candidature ainsi :”remettre Grenoble et son territoire au cœur des grands enjeux : la transition écologique, le développement économique, la révolution technologique, l’innovation sociale et sociétale… Autant de défis que nous devrons relever ...”On croirait du Christophe Ferrari (PS repenti) et on connait le résultat.

Olivier VÉRAN (PS repenti) à ÉRUCTE

Est-ce qu’un de ces candidats pense sérieusement que dans la crise qu’ils vivent les grenoblois vont se contenter de cet enfilade de perles ?

Bien entendu Olivier Véran (PS repenti) éructe de son côté de voir une bataille dans laquelle il ne s’est pas officiellement engagé se dérouler sans lui. Il ne renoncerait à sa candidature à Grenoble à la seule condition qu’Emilie Chalas soit désignée afin de pouvoir conserver le siège de Député de Grenoble qui restera après qu’une circonscription sur les deux ait disparu.

E.CHALAS : VERS UN POSTE HONORIFIQUE ?

Ce n’est pas l’élection d’Emilie Chalas qu’il recherche, mais de voir le terrain se dégager pour son propre avenir. Olivier Véran est aisé à lire. Il se mord un peu les doigts d’avoir évoqué la possibilité de caser Emilie Chalas dans un poste honorifique de Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale pour dégager le terrain grenoblois à son profit, car Olivier Six voudrait aussi appliquer cette solution. On ne sait pas encore si Emilie Chalas acceptera ces maigres compensations. Ça en dirait long sur sa passion pour Grenoble…

LA SCOUMOUNE d’Emilie CHALAS

En tout cas la scoumoune la poursuit. Le lendemain de sa prestation sur les mobilités au Citelec alors qu’Alain Carignon avait marqué des points, Olivier Six a annoncé sa candidature stoppant son élan solitaire. La nouvelle explosion par l’envoi de noms d’oiseaux entre eux intervient alors qu’elle avait annoncé une réunion pour ce vendredi 7 juin sur la sécurité dans l’agglomération. Elle va devoir s’assurer principalement de sa sécurité politique….

JC COLAS-ROY (Député LREM) SOUTIENT Olivier SIX

Mais il y a déchirements dans les déchirements puisque le Député LREM Jean-Charles Colas-Roy de la 2 ème circonscription (St Martin d’Hères/Echirolles) à qui personne ne demandait rien soutient activement… Olivier Six son patron du parti.

LA GUEULE DE BOIS

On est bien dans un nouveau bateau ivre des résultats de la liste Macron aux Européennes. Les anciens de l’équipe qui ont des connaissances dans l’histoire électorale nous demandent de rappeler que le dernier Président victorieux largement qui a voulu transformer sa victoire aux élections municipales s’appelait le Général de Gaulle…. En 1965 ça s’est mal terminé pour les gaullistes. E.Chalas, O.Six et O.Véran risquent bien de se réveiller avec la gueule de bois.

PARIS DÉSIGNERAIT LE MAIRE DE GRENOBLE!

Jusqu’où les protagonistes d’En Marche vont ils se déchirer pour leurs ambitions personnelles ? Eve Moulinier y répond dans le “Dauphiné” : “Alors quel sera le choix de Paris ? Pour l’instant, nul ne le sait.

Par anticipation sur France Bleu Isère Alain Carignon expliquait : “Nous n’avons pas à vivre ce que les candidats de la République en Marche ont à vivre, attendre d’une commission nationale d’investiture à Paris de savoir qui sera désigné comme l’éventuel Maire de Grenoble”.

JAMAIS LES GRENOBLOIS N’ÉLIRONT UN MAIRE DÉSIGNÉ

Mais jamais les Grenoblois n’accepteront d’élire un Maire de Grenoble dépendant d’un parti et désigné par une commission parisienne. C’est méconnaitre l’attente de liberté et le refus des carcans.

RÉDUITS AU SILENCE SUR LE DOSSIER BURKINI

En étant contraints au silence par leur parti sur l’affaire du burkini dans les piscines grenobloises, Olivier Véran, Emilie Chalas et Olivier Six ont démontré qu’ils ne pouvaient pas être en mesure de diriger Grenoble. En effet compte tenu du fait que la “doctrine” d’Emmanuel Macron n’est pas établie sur ces sujets il est interdit aux représentants d’En Marche d’exprimer une position. Aucun des trois n’a osé enfreindre cette règle démontrant qu’ils sont des prisonniers d’un parti.

LAISSERONT ILS LES GRENOBLOIS SE DÉBROUILLER ?

Demain dans toutes les questions qui nécessitent du courage et de l’action pour lutter contre l’insécurité, le communautarisme seraient ils ligotés par leur parti qui les aura désigné et laisseront-ils les grenoblois se débrouiller préférant lui obéir ? Laisseront ils l’islamisme radical prendre le pouvoir pour ne pas déplaire à leur patron ?

LE VIEUX MONDE A DE BEAUX JOURS DEVANT LUI

Poser ces questions c’est y répondre. En attendant, cette explosion et le fait de s’en remettre “à Paris” (!) pour désigner un Maire de Grenoble démontre qu’avec eux le vieux monde a de beaux jours devant lui. Mais ce n’est pas celui des Grenoblois.



Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *