E.PIOLLE et C.FERRARI : BATAILLE de POUBELLES

Les rues de Sault et Général Marchand ont été le théâtre ces derniers jours d’une bataille de poubelles entre Eric Piolle (Verts/PG) et Christophe Ferrari (PS repenti).

Commerçants et riverains se sont épuisés au téléphone entre la Mairie et la Métro afin de faire dégager ces immondices symboles de la ville apaisée en plein centre ville.

Ils ont été trimbalés de l’un à l’autre sans qu’aucun élu -conformément à la doctrine Piollesque- ne traite le problème.

Rappelons que la Métro et la ville sont dirigés par les mêmes élus. Qu’Eric Piolle comme premier groupe de la majorité de la Métro est le dirigeant de fait de la Métro.

Précisons que les membres du groupe d’Eric Piolle détiennent toutes les vice présidences exécutives clefs de la Métro dont… les ordures ménagères. Mais aussi les déplacements, le logement, les grands équipements…

Quand une firme commet des défaillances on ne s’adresse pas au lampiste mais au patron. En l’occurrence MM Ferrari et Piolle qui se détestent en fin de mandat et font donc supporter aux grenoblois la fin de leur improbable attelage.

Le “contrat” de départ reposait sur la désignation d’un président de la Métro fantoche, le groupe Rouge/Verts tirant les ficelles. Or sentant venir la fin de Piolle le cave se rebiffe.

Voilà pourquoi rue de Sault et rue Général Marchand les habitants et les commerçants ont du supporter ce paysage de désolation et transporter eux-mêmes ces immondices dans une autre rue.

Ça n’empêche pas le Grand Timonier de continuer à dire qu’il a toutes les solutions pour la planète en 2050. Grenoble, c’est trop petit pour Lui.

Une bonne raison de le libérer en mars prochain des obligations qu’il ne remplit pas afin qu’il puisse au niveau mondial -ou il est si attendu(!)- faire entendre ses fulgurances prophétiques.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *