VILLAGE OLYMPIQUE : SAGA des VOITURES BRÛLÉES

Mardi 7 mai la municipalité s’est enfin décidé à ramasser les voitures brûlées qui “ornaient” le quartier depuis un mois. Mais elle a laissé les motos calcinées, les ordures entassées.

E.PIOLLE A REFUSÉ D’ENTENDRE LES APPELS des HABITANTS

Le Village Olympique est emblématique de l’immobilisme qui aura caractérisé Eric Piolle jusqu’à la fin de son mandat. Ici il a commencé par l’incendie du Théâtre Prémol. Lors des Assemblées de l’Union de Quartier le Maire et sa Première Adjointe, Elisa Martin ont écouté les appels de la population qui n’en peut plus. Mais ils ont toujours refusé de les entendre.

Chaque année les habitants alertent en vain la municipalité

QUI DEMEURE LES BRAS CROISÉS ?

Qui attribue les logements dans le secteur social ? Qui demeure les bras croisés (aucun avertissement, amendes, expulsion…) à l’égard de ceux qui empoisonnent la vie du quartier ? Une descente aux enfers qui ne date pas d’hier mais que les élus ont accompagné

A.CARIGNON : UN TÉMOIGNAGE ÉMOUVANT

Alain Carignon a rapporté le témoignage de cette modeste retraitée qui a vu sa voiture brûler deux fois en 15 ans. La dernière fois, l’assurance lui proposant 1 700 € de remboursement, elle ne peut plus s’en acheter une autre, prisonnière de son quartier.

QUI RUINÉ LES PROPRIÉTAIRES ?

Cela n’émeut aucunement les Rouge/verts Grenoblois qui ont la fraternité plus active pour les respectables mangeurs de quinoa (on a rien contre le quinoa…)

Qui abandonne les malheureux propriétaires du quartier qui voient la valeur de leurs biens s’effondrer et sont donc ruinés par une politique municipale ?

UN PROJET de REQUALIFICATION du VILLAGE OLYMPIQUE

Evidemment une autre politique est possible. Le collectif de la société civile avec Alain Carignon veut faire, lui aussi, du Village Olympique un quartier emblématique de Grenoble. Mais positivement.

Par la règle des 3 tiers : HLM, co-propriété et activités par l’installation des services municipaux. C’est mieux que d’acquérir illégalement pour 8 M€ le siège du Crédit Agricole, avec 4 M€ de travaux pour le mettre aux normes !

DES ASCENSEURS DANS LES PETITS BÂTIMENTS

Par la création d’un étage supplémentaire de logements privés pour les immeubles de petite taille afin de financer l’installation d’ascenseurs.

Evidemment par le rétablissement des caméras de vidéo-protection, l’expulsion des condamnés pour trafic de drogue et la verbalisation de tous les actes d’incivilités. Avec un plan global de lutte contre la délinquance.

LA RÉALITÉ ÉCLATANTE de la VILLE et des QUARTIERS

Au moment ou Eric Piolle multiplie les actes de campagne électorale sur fonds publics, fait donner des François Bernheim afin de construire depuis l’extérieur une fausse histoire de son mandat, la réalité éclatante des quartiers et de la ville est sous les yeux des grenoblois. Avec 18 % de pauvres contre 11 % à la moyenne départementale et 5 % de chômeurs de plus que dans l’Isère. Quel succès.

LE “PIOLLE ÉLECTORAL” NE FAIT PAS DISPARAÎTRE LE VRAI

Ses tentatives pour effacer ce bilan désastreux sont vouées à l’échec : le “Piolle électoral” qui sort du bois pour les derniers mois du mandat ne fera pas disparaître le vrai.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *