M.TAVEL (Verts/PG) : PAS de RESTAURATION SCOLAIRE

le Dauphiné du 7 mai

La future ex Première Adjointe d’Eric Piolle, Maud Tavel chargée de certaines basses oeuvres et du personnel de la ville a déclenché une nouvelle grève du personnel qui a eu des conséquences concrètes pour les parents et les enfants.

PAS DE RESTAURATION SCOLAIRE JEUDI 9 MAI

Pas de restauration scolaire le jeudi 9 mai et un personnel vent debout contre la gestion municipale. La “mère de famille” (!) est plus efficace et généreuse quand il s’agit de caser les siens : elle a signé avec facilité le contrat à 6000 € du Directeur de la com et celui du compagnon de Lucille Lheureux, l’Adjointe au Maire, contestés tous les deux par la Chambre Régionale des Comptes.

ELLE A CASÉ Pierre KERMEN (Verts/Ades) DG de la SEM INNOVIA…

Elle a licencié sans motif Valérie Dioré la Directrice générale de la SEM Innovia -et donc payé en conséquence- pour satisfaire la promesse d’Eric Piolle de caser Pierre Kermen (Verts/Ades) l’ex tête de liste aux élections municipales. Puis indemnisé celui-ci généreusement afin qu’il parte avant les municipales…

… REMPLACÉ M.JULLIAN SUR LE PATRIMOINE

C’est elle qui a perdu les procès des personnels licenciés, contraintes de les réintégrer et de les indemniser aux frais du contribuable.

c’est Maud Tavel qui a remplacé sans état d’âme Martine Jullian l’Adjointe au Patrimoine qui avait refusé par éthique de porter la délibération permettant de brader le patrimoine aux amis.

DES POLITICIENS QUI FONT LA SOURDE OREILLE”

Par contre pas de pitié pour les Assistantes maternelles. Manque de personnel, remplacements tardifs, « on se retrouve face à des politiciens qui font la sourde oreille » affirme Chritiana dans le “Dauphiné” (7/5/19). On est loin de la “mère de famille…” telle que Maud Tavel se présentait faussement sur France 3 face à Alain Carignon.

“ON VA TRAVAILLER LA BOULE AU VENTRE”

Les personnels des écoles et de la direction jeunesse, éducation se sont donc mis en grève cette semaine et organisent des pique nique géants devant la Mairie tous les jours entre 11H 30 et 13 H 30.

« Il n’y a pas de respect de la part de la hiérarchie, s’indigne Joséphine, 53 ans, agente d’entretien et de restauration à Élisée-Chatin et à la Capuche à Grenoble. Il y a une vraie souffrance, on est considérés comme des incapables, on va travailler avec la boule au ventre. »

VICTIMES D’AGRESSIONS EN SORTANT DU TRAVAIL

Prête à faire grève toute la semaine, elle demande à ce que « le personnel soit écouté et respecté. On veut plus de remplaçants, qui auraient plus d’heures de travail pour nous éviter la surcharge.» Naïma, qui a le même poste dans une autre école, abonde : « On n’est pas reconnus, c’est vraiment le mot ! J’ai été victime d’une agression en sortant du travail, deux collègues aussi, mais on dirait que les élus s’en moquent. Et les salaires ne bougent pas et pourtant, on a de l’ancienneté. » (Dl du 7/5/19)

SEULE AVEC 21 ENFANTS A EMMENER AUX TOILETTES

« On demande une Atsem par classe dans toutes les écoles, rappelle Jalila. Et on manque d’animateurs, notamment sur le temps de la cantine où c’est l’usine. La semaine dernière par exemple, j’avais 21 enfants toute seule à emmener aux toilettes, donc pour la sécurité, on n’y est pas ! »

“LES ENFANTS EN PÂTISSENT”

Christiana ajoute : «Il y a un délai de 48 heures pour prévenir en cas de besoin de remplacement. Et souvent, on n’est pas remplacés avant une semaine : les enfants en pâtissent ! Quand il manque une collègue, on se divise, on fait les tâches de deux, voire trois personnes ; il y a une fatigue physique et psychologique, autant côté Atsem qu’enseignants ou enfants. » (DL du 7/5/19)

C.BOUTAFA (FO) : “UN ACCUEIL des ENFANTS DÉGRADÉ”

Pour Chérif Boutafa, secrétaire général Force ouvrière Ville de Grenoble, «le manque de moyens et de personnel conduit à un accueil dégradé des enfants. Et les agents sont mal payés. On invite les parents à nous rejoindre pour leur expliquer la situation. »

UNE ADJOINTE AU PERSONNEL DÉCONSIDÉRÉE

Pour Eric Piolle qui se vante à longueur de colonnes d’avoir l’école comme priorité, le constat du terrain est humiliant. Son Adjointe au personnel est aussi déconsidérée dans son secteur que Corinne Bernard (Verts/Ades) à la culture.

M.TAVEL A TENTÉ de BRISER LA GRÉVE

Maud Tavel sous prétexte de rappeler les règles à tout fait pour briser la grève amenant les syndicats à protester “vertement”. Ces Rouge/Verts grenoblois seront jouissifs jusqu’au bout !

PARENTS ET ENFANTS PREMIÉRES VICTIMES

Leur suffisance et leur sectarisme auront tout emporté sur leur passage. Mais les premières victimes sont les enfants et les parents grenoblois contraints de se débrouiller avec un service public défaillant. La faute à qui ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *