TOURISME et CONGRÉS : E.PIOLLE N’EFFACERA PAS SON BILAN

Grenoble a la chance de figurer parmi les 9 stades retenus en France pour la coupe du monde football féminin. Eric Piolle et Christophe Ferrari qui ont échoué à obtenir un étape du Tour de France qu’ils voulaient rétablir en cette année pré-électorale, abusent dans les médias de cette opportunité.

LE PLUS BAS TAUX de FRÉQUENTATION HÔTELIERE

Ils voudraient cacher leur catastrophique bilan en matière de tourisme et de congrès. Un seul chiffre permet de comprendre le niveau auquel ils ont fait descendre Grenoble : notre ville a le plus bas taux de fréquentation hôtelière des villes de sa catégorie. Une étude réalisée par le cabinet Deloitte avait été publiée en son temps par la Chambre de Commerce et d’industrie.

IL MANQUAIT 750 000 NUITÉES POUR ÊTRE DANS LA MOYENNE

Alors Vice-Président de la Métro à “l’attractivité du Territoire” (éjecté depuis pour cause de Macronisme) le PS repenti Fabrice Hugelé a déclaré à son tour (DL du 17/2/16) “L’agglomé­ration accueille 1,2 million de nuits d’hôtel par an quand d’autres aggloméra­tions de même taille en comptent deux millions”. Il manquait donc 750 000 nuitées d’hôtel pour que Grenoble se retrouve dans la moyenne.

Y.EXBRAYAT “UNE COM’ NÉGATIVE NOUS COLLE A LA PEAU”

La situation s’est encore dégradée depuis si bien que les statistiques ont été supprimées. Méthode classique : la suppression du thermomètre doit faire baisser la température ! Mais depuis lors Eric Piolle a sacré Grenoble première ville de France pour l’insécurité. Ce qu’Yves Exbrayat, Directeur de l’Office du Tourisme Métropolitain traduit pas “une communication négative qui nous colle à la peau”. Si ce n’était que de la communication ce pourrait être solutionné.

Mais le décrochage de l’agglomération comme ses difficultés sont établies par tous les acteurs de la vie locale. Ils ne peuvent échapper à personne.

BASTILLE : PREMIER LIEU TOURISTIQUE, UNE CATASTROPHE

On sait ce qu’il en est de la propreté, de l’embellissement et du Téléphérique de la Bastille, première destination touristique de la ville. Après avoir survolé un dépotoir urbain pour monter à la Bastille, on trouve un restaurant municipal fermé du fait des grandes qualités de gestionnaire de Pierre Mériaux (Verts/PG) inspecteur du travail qui a mis au passage 8 salariés sur la paille…

Y.EXBRAYAT “PAS UN TOURISTE QUI VIENNE SANS SE PLAINDRE…”

L’asphyxie de l’agglomération qui compte les 5 ème et 7 ème bouchons Français est devenue répulsive comme le note lui-même Yves Exbrayat : “on constate en tant qu’Office du Tourisme qu’il n’y a pas un touriste qui vienne sans se plaindre des difficultés d’accès” déclarait il encore récemment lors d’une table ronde sur les mobilités. Ça n’empêche pas ses patrons d’affirmer le contraire.

D.CHAVANT MET LES PIEDS DANS LE PLAT

De son côté Danièle Chavant Présidente de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie38, avec son franc parler bien connu met les pieds dans le plat face à la propagande officielle.

Ainsi elle s’étonne qu’Erwan Le Prevost directeur du Comité d’organisation de la Coupe du Monde féminine “puisse lancer à la volée devant 1000 personnes du monde économique grenoblois : “petit message pour ceux qui vont venir à Grenoble pour la Coupe du Monde : il n’y a plus de chambres d’hôtels sur la durée de la Compétition, et, comme par hasard, le prix moyen des chambres a augmenté de 30%”.

COUPE DU MONDE : TAUX de RÉSERVATION DE 30 % des HÔTELS


“Cette phrase, déplacée et sans fondement, prononcée ce mardi 9 avril lors des Rencontres du Crédit Agricole à Alpexpo, pénalise notre destination et cet événement et discrédite le professionnalisme de nos hôteliers.
“Après interrogation de nos adhérents hôteliers, le taux de réservation des hôtels grenoblois, pour les dates de la Coupe du Monde, ne dépasse pas, à ce jour, 30%.

LES TARIFS HÔTELIERS SONT LES PLUS BAS de FRANCE


“Et si, les affirmations de M. Le Prevost sur l’augmentation des tarifs sont fondées, et bien je m’en réjouis car, au quotidien, les tarifs hôteliers grenoblois sont les plus bas des villes de France !
“Néanmoins, soyez assuré, M. Le Prevost, que tous les hôteliers se mobilisent pour que cet événement soit, pour Grenoble, une pleine réussite” conclut-elle.

“L’ATTRACTIVITÉ DE GRENOBLE TIENT A SON IMAGE”

Comme on le constate il y a loin de la coupe aux lèvres. Comme le reconnait Yves Exbrayat “la question de l’attractivité de Grenoble tient à son image”. On sait ce qu’Eric Piolle en a fait.

Entre la coupe du monde et la découverte que les commerçants existent à Grenoble, Eric Piolle cherche à se rattraper aux branches. La “décroissance” est oubliée pendant le temps électoral.

E.PIOLLE DÉCOUVRE QUE LES COMMERCANTS EXISTENT…

Ainsi toutes les lumières de l’équipe Piolle étaient cette semaine aux Halles pour inaugurer les nouveaux éclairages de ce patrimoine d’exception symbole du commerce grenoblois de qualité .

Heureusement que ce bel éclairage fonctionne car les équipes du responsable en chef des lanternes publiques ne brillent pas par leur capacité à faire vivre le centre-ville.

Halle Sainte Claire : Eric Piolle est d’un cynisme absolu. A 9 mois des élections il découvre que les commerçants existent .

GRENOBLE SOUS LA BARRE des 1500 COMMERCES OCCUPÉS

Nos lumignons peuvent en effet s’enorgueillir d’avoir fait passer sous la barre des 1500 les fonds de commerces occupés à Grenoble sans parler des centaines de suppressions d’emplois qui sont liées à cette extinction.

Bravo aux commerçants ,aux hôteliers à toute l’industrie du tourisme pour leur résistance en milieu hostile, pour leur dynamisme et leur persévérance. Tenez bon, on arrive en 2020. Le collectif a bien compris : sécurité, propreté, accessibilité. Ça ira vite en matière d’image.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *