ESPLANADE : LA CAMPAGNE SUR FONDS PUBLICS

Pourquoi se gêner. Eric Piolle a décidé de financer sa campagne municipale sur fonds publics. A côté de l’opération “Grenoble capitale verte”, il décline par quartier.

Ainsi à l’esplanade rien d’essentiel ne sera réalisé avant 2023, 24 et 25. De plus ces projets vont être remis en cause pendant la campagne et la nouvelle équipe qui succédera aux Rouge/Verts. Pourvu qu’on ait la com’.

E.PIOLLE OCCUPE LE PEUPLE AVEC DES JEUX

Mais dès aujourd’hui l’instrumentaliste Vincent Fristot (Verts/Ades) l’un des piliers du système local très fermé met en place “l’observatoire du temps présent” (!) sur 2000 M2 avec un Totem de 12 mètres de haut. Il annonce “buvette, cadran solaire ludique avec paroi d’escalade, aire de jeu et scène” (DL du 17/4/19). Le peuple veut des jeux pense Piolle. Ça doit faire voter pour Lui.

Elodie PETIT : “UN LIEU QUI COLLE à L’ESPLANADE” (!)…

Il se trouve une Elodie Petit, urbaniste, chargée de projet sur ce dossier pour s’extasier : « Il s’agira d’un lieu atypique, une structure inédite qui colle au contexte de l’esplanade ».

…UNE BUVETTE, UN CADRAN SOLAIRE, UNE SCÉNE…

La buvette, la scène et le cadran solaire ludique “collent au contexte de l’esplanade” ? Du n’importe quoi qui démontre ce que tout cela cache et également la légèreté et le mépris Piollesque.

Le bétonnage a commencé mais ça s’appelle “scénarios d’aménagement”…

MAISON DU PROJET : UN FIASCO COMPLET pour 300 000 €

“L’observatoire” succède à la “maison du projet” oubliée, un fiasco complet, devenue une friche urbaine qui a d’ailleurs brûlé ! Cette première opération de com’ lamentable aura coûté 300 000 € avec le cabinet parisien HDZ.

AU MOINS DEUX SALAIRES SUR L’OPÉRATION

Pour la suite Vincent Fristot a soigneusement caché le montant que le contribuable va payer pour permettre à la municipalité de faire sa propagande électorale On sait seulement que deux salaires sont déjà affectés à l’opération ceux de Nabil Makhlouf appelé “chargé d’appui à la concertation (!) et Elodie Petit, l’urbaniste.

Avant “l’observatoire” … “la Maison du projet”, 300 000 € de com’ pour rien

UN FAUX DANS L’APPELLATION DU POSTE

Il s’agit déjà d’un faux dans l’appellation du poste et il est regrettable que certains s’y prêtent : depuis le début il y a unanimité de toutes les parties prenantes (Union de quartier, union commerciale, population…) pour constater qu’aucune “concertation” n’a jamais eu lieu, les projets de Piolle étant totalement ficelés. Il ne peut donc y avoir “d’appui” à une concertation qui n’existe pas.

PRES DE 1000 LOGEMENTS SANS ÉCOLE

La construction de près de 1000 logements qui a démarré le démontre amplement. Par exemple la municipalité est incapable de programmer financièrement la passerelle qui doit enjamber l’Isère afin de permettre aux futurs élèves d’aller à l’école ! Mais elle veut bien discuter de 2025…

On retrouve à chaque étape cette méthode indigne qui veut tromper les Grenoblois.

Dans une vidéo, Alain Carignon s’étonne qu’on puisse supprimer 800 places de stationnement sans préparation ni alternative

L’INTERMARCHÉ RAYÉ de la CARTE

Avec les logements elle a même rayé de la carte l’Intermarché de la route de Lyon si utile au quartier et à la ville ! Son propriétaire Louis Simone, se bat pour expliquer que ces projets de logement sont « totalement irréalisable, sauf si l’on considère que l’on va construire sur le site même du supermarché. Or, je rappelle que c’est un site privé, et que je n’ai nulle intention de donner mon accord. Ni aujourd’hui, ni dans 15 ans. »

V.FRISTOT : PLUS DE VOITURES, PLUS DE COMMERCE …

Ça ne défrise pas Vincent Fristot qui continue dans ses dogmes. Il a déjà décidé qu’il n’y aurait plus de voitures dans 20 ans avait t-il annoncé aux habitants de l’Esplanade, alors pourquoi des commerces en effet ?

Le collectif de la société civile avec Alain Carignon est très attaché au devenir de l’esplanade

150 PLACES IMMÉDIATEMENT SUPPRIMÉES

Mais le premier avantage de “l’observatoire du temps présent” -outre son nom qui a pour objet de tromper, car c’est tout sauf un observatoire- est de pouvoir immédiatement supprimer 150 places de parkings sur les 800 qui doivent disparaitre en silence.

“UN EMPILEMENT de LOGEMENTS SANS ÂME….”

Yves Delahaye et Louis Simone, membre de l’Union des commerçants et professionnels de l’esplanade ne s’y sont pas trompés non plus : « on assiste à un empilement de logements, sans articulation, sans âme. L’objectif de la Ville, c’est de créer des logements sociaux ( …) l’aspect vie de quartier, lui, est totalement occulté. » (DL du 17/4/19)

... “SANS ÉCOLE, SANS CRÈCHE…”

Ils ajoutent « Faire 850 logements sans services publics, sans école ni crèche…On va passer de 700 habitants à au moins 2 500, sans aménagements adéquats ! »

Autour de Vincent Fristot (Verts/Ades) les derniers élus du clan qui trichent encore : Olivier Bertrand et Antoine Back accompagnés de Julie Maurel et Erwan Mahé, venus présenter le faux observatoire

“LA CONCERTATION N’EXISTE PAS”

Ils ne veulent pas d’une future “cité-dortoir”. « nous avons réalisé que la concertation dont la Ville parle n’existe pas. Nous ne sommes pas écoutés. Par exemple, tout le monde veut garder la petite esplanade, seul vrai point arboré. Eh bien non, ce sera construit ! »

LE BOULODROME DÉTRUIT SANS ÊTRE REMPLACÉ

Même le boulodrome doit être détruit sans être remplacé. Sauf par un immeuble ! Et les 140 platanes de la petite esplanade qui forment la dernière ceinture verte du nord seront abattus.

CETTE FOLIE STOPPÉE PAR LE COLLECTIF SOCIÉTÉ CIVILE

Heureusement cette folie meurtrière devrait être stoppée par les grenoblois en mars prochain. E.Piolle a trop triché avec l’Esplanade. Le collectif de la société civile avec Alain Carignon s’est engagé à revoir le projet. Il a d’autres ambitions pour l’esplanade et la ville. Ses projets seront mis sur la place publique et débattus.

RENVOYER à la PRÉHISTOIRE CET HABILLAGE DU BÉTONNAGE

Ils devraient renvoyer à la préhistoire cet habillage grossier d’un bétonnage éhonté et cette com’ sur fonds publics qui choque profondément les grenoblois. Si ce qu’on entend ici et là se vérifie, “l’observatoire” devrait avoir autant de succès que la “maison du projet” même si les enfants s’amusent….

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *