LE PREMIER RALLIÉ à E.PIOLLE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

«Pourquoi ça changerait quoi que ce soit ? Je n’ai pas volé le sac d’une petite vieille ou brûlé un péage »… répond au DL (30/3/19) Georges Burba le premier élu de la municipalité Destot a avoir rallié Piolle dans la perspective des municipales.

AU TRIBUNAL POUR PRISE ILLÉGALE D’INTÉRÊT

Il est convoqué le 11 juin prochain devant le Tribunal Correctionnel pour “prise illégale d’intérêt“. Ce n’est rien pour eux. D’ailleurs il est aussi responsable de la commande publique au nom de la majorité de la Métro (Verts/PS/PC/Ades/PG). Il rejoint Jean-Paul Trovero le Maire (PCF) de Fontaine dont la gestion au service des copains fait l’objet d’une enquête du parquet national Financier.

UN JUGEMENT ? UN AVIS COMME UN AUTRE

IL est vrai qu’Eric Piolle donne le ton. Après le jugement de la Chambre Régionale des Comptes qui sanctionne sévèrement sa gestion n’avait il pas répondu qu’il avait un avis différent ? Avec Lui un jugement est un avis comme un autre.

D’ailleurs l’enquête judiciaire ouverte sur les marchés sans appel d’offres accordés aux amis qui avaient collé des affiches pendant sa campagne électorale relève de la même “divergence”!

Georges Burba élu de la municipalité Destot, membre de la majorité de la Métro, rallié à Piolle : une dangereuse consanguinité locale qui produit des dérives et l’immobilisme

“L’ADMINISTRATION” NE VOULAIT PAS D’APPEL D’OFFRES…

Eric Piolle ayant osé dire -comme un communiqué de l’ADES de Raymond Avrillier– que l’administration avait choisi de ne pas recourir aux appels d’offres dans ce dossier.

… ALORS QUE C’EST UNE DÉCISION D’Eric PIOLLE

La Chambre Régionale des Comptes a établi que “l’administration” municipale, en l’occurrence le service des marchés, avait au contraire refusé de signer le marché et que celui-ci avait donc été signé par la direction de la com’. De plus afin de faire correspondre le marché avec les dates des documents officiels une tentative d’effacement des dates” a été dénoncée par le jugement de la Chambre des Comptes.

LES MAGOUILLES des DONNEURS de LECONS

Voilà les magouilles auxquelles se livrent nos donneurs de leçons.

La comparution de Georges Burba tombe mal pour Eric Piolle. En février cet élu annonçait quitter la fausse opposition (il était déjà dans la même majorité que Piolle à la Métro) pour le rallier avec des mots énamourés «Si Éric Piolle se représente et s’il a besoin de moi, je serai là pour lui. Je pourrais être sur sa liste, oui ! » déclarait il. S’agissait il de rechercher une protection judiciaire compte tenu de la tradition grenobloise de liens entre la magistrature et les Verts/Ades ?

E.PIOLLE POUVAIT RÊVER D’UN MEILLEUR LANCEMENT

Le Premier rallié et responsable de la commande publique à la Métro (!) devant le tribunal pour prise illégale d’intérêt confirme la scoumoune municipale. Eric Piolle pouvait rêver un meilleur casting en terme de lancement de campagne. Décidément.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *