MISTRAL : GRENOBLE S’EMBRASE à NOUVEAU

Deux jeunes sont décédés en fuyant la police sur un scooter, sans casques. Ce nouveau drame endeuille la ville et le quartier.

Les violences qui ont suivi avec l’attaque du cantonnement de CRS, les voitures brûlées en particulier ceux du service voirie de la ville, les abri bus détruits, les poubelles en flamme, les attaques contre les policiers, les pompiers …. sont intolérables et dénotent un climat insurrectionnel.`

La nuit dernière les violences se sont étendues à nombre de quartiers: Villeneuve, Abbaye, Echirolles … un appel à l’insurrection avait été lancé.

L’appel à l’insurrection sur le fond et la forme démontre la destructuration complète de la ville après tant d’irresponsabilités des élus

E.PIOLLE NE PEUT PLUS S’EXPRIMER DANS GRENOBLE

De son côté Eric Piolle a été rejeté par le quartier selon les journalistes de France Bleu: ” aucun dialogue n’a finalement été possible entre l’élu et des habitants” notent Laurent Gallien et Virginie Salanson. Il ne peut désormais plus s’exprimer nulle part dans la ville. Il est totalement rejeté.

RIEN N’A CHANGÉ DERRIÉRE LA FACADE”

Les habitants ça fait longtemps qu’ils ont baissé les bras, a expliqué Karim Kadri le Président de l’Union de Quartier , ils disent ” à quoi bon puisque nous sommes des oubliés”. Ajoutant : Les rénovations urbaines, nombreuses et coûteuses réalisées dans le quartier “n’ont rien changé derrière la façade“.

Exactement ce que dit Alain Carignon.

UNE CENTAINE de PERSONNES CONTRE LA POLICE

Le 25 février dernier, déjà, une centaine de personnes s’étaient mobilisés contre la police alors que celle-ci avait découvert un appartement vide d’Actis (Président Eric Piolle) utilisé comme lieu de deal. A cette date nous avions demandé pourquoi Eric Piolle se croise les bras ?

500 apprentis infirmiers sans lieu de formation, des voitures détruites…

E.PIOLLE RESPONSABLE des ATTRIBUTIONS de LOGEMENTS

Les logements, les attributions de logements sont de ses attributions directes. Ces responsabilités sont à la base de la dégradation à Mistral comme des autres quartiers. Son “appel au calme” dans un communiqué 24 heures après les faits n’a été entendu par personne.

DES APPARTEMENTS HLM UTILISÉS PAR LES DEALERS

Il ne l’exonère en aucune façon de ses lourdes obligations auxquelles il n’a pas fait face après les incidents du 25 février. Pourquoi ayant découvert qu’un appartement vide était utilisé par les dealers n’a-t-il pas comme Président d’Actis engagé une enquête immédiate pour savoir combien d’appartements sont dans ce cas ?

Pourquoi n’a t il pas engagé de procédure d’expulsion des locataires confondus de trafic de drogue ?

Sous la municipalité Destot/Safar des émeutes avaient contraint d’évacuer un immeuble

DES INCENDIES et des ÉVACUATIONS D’IMMEUBLES

Les émeutes de ces derniers jours s’inscrivent dans une longue série étalée sur de nombreuses années. On se souvient sous Destot/Safar de l’incendie de dizaines de voitures qui avait contraint à l’évacuation d’un immeuble.

DES CAVES AMÉNAGÉES EN BUREAUX LUXUEUX PAR LES DEALERS

De la découverte des caves des HLM organisées en bureaux avec canapés, écrans plats, vidéo surveillance permettant aux trafiquants d’être totalement opérationnels. Aucun élu, aucun cadre n’avaient entendu les marteau-piqueurs qui avaient travaillé pour percer les caves et les relier entre elles…

Sous la municipalité Destot les caves avaient été percées au marteu piqueur pour être aménagées en somptueux bureaux, écrans plats et… caméras de vidéo surveillance alors refusées par les élus !

UN IMMOBILISME COUPABLE, VOIRE COMPLICE

Récemment c’est une voiture-bêlier volée qui avait défoncé un local municipal pour protester contre un passage de la police…

La municipalité est totalement absente de ces faits, elle regarde ailleurs. Alors qu’elle dispose de tous les moyens étant le logeur de ceux qui commettent ces actes délictueux. Cet immobilisme est coupable, voire complice.

L’ABOUTISSEMENT de CETTE INCURIE : LA MORT de 2 JEUNES

L’aboutissement de cette incurie volontaire, délibérée, est la mort de deux jeunes auxquels la collectivité n’a rien appris, devant lesquels elle n’a placé aucune borne, aucune frontière, qui se réfugient dans une tribu faute de protection et de sentiment d’appartenance, faute de destin collectif partagé.

M.DESTOT (PS) A PLACÉ “MISTRAL en TÊTE” PENDANT 19 ANS !

Il faudrait en finir avec les discours lénifiants des hommes politiques. Michel Destot (PS) n’avait il pas osé dire que son plus grand succès était Mistral ? » dès les premières semaines de mon premier mandat de Maire de Grenoble (1995), j’ai placé en tête de nos priorités municipales la réduction des inégalités entre les gens, entre les quartiers. Et Mistral fait partie de ces quartiers sur lesquels nous nous sommes le plus engagés en termes de renouvellement urbain et social » (!) déclarait il, vantant » le lien social, l’ouverture du quartier sur le monde».

Municipalité Piolle : voiture bélier volée pour incendier un local municipal afin de protester contre une incursion de la police. La note au contribuable

POUR Eric PIOLLE “SA TRANSFORMATION AVANCE …”

Avec Eric Piolle “Mistral poursuit sa mueet  « sa trans­formation avance ». 

“Les élus continuent à tricher” avait déjà dénoncé Alain Carignon. Le collectif de la société civile avec les citoyens a fait des propositions disruptives pour inverser la tendance :

ROMPRE AVEC CES POLITIQUES

– un tiers de HLM , un tiers de propriétaires, un tiers d’activités installées dans les logements du quartier dont le siège de la police municipale et de services municipaux importants afin que des salariés viennent travailler à l’intérieur même  du quartier. 

«- Un objectif quantifié pour le mandat de sortie de la pauvreté par l’insertion sociale  et le travail.

« – La fin de l’impunité pour ceux qui utilisent le logement social comme plateforme de l’économie souterraine : convocation des familles par le Maire, avertissements, amendes et expulsions demandées à la justice comme d’autres communes.

«-L’habilitation des gardiens et des cadres du service public, sur la base du volontariat, afin qu’ils puissent eux-mêmes dresser procès-verbal et dénoncer les faits dont ils sont témoins.

Sur une porte d’une tour de Mistral : la majorité de la population est la première victime. Elle est contrainte publiquement de dénoncer la police sous peine de représailles

Alain CARIGNON : “FAUT IL ENCORE ATTENDRE D’AUTRES MORTS ?”

Dans un communiqué publié dimanche Alain Carignon juge que les événements «sont un nouveau démenti au discours lénifiant sur les quartiers tenus par la municipalité. Ils sont  le résultat de l’échec d’une politique de la ville qui n’a jamais publié de bilan quant à l’insertion par l’emploi ni le nombre de personnes sorties de la pauvreté. Seules nos propositions de requalification des quartiers l’habilitation des cadres municipaux volontaires pour dresser procès-verbal, la mise en place de la vidéo-protection 24 h sur 24 en parallèle à la reprise d’une politique active et forte en faveur du sport, de la culture, des chantiers de jeunes et de l’éducation permanente dans les quartiers sont de nature à inverser la tendance. Faut il encore attendre d’autres morts et d’autres violences pour que cette politique soit enfin mise en œuvre ? « 

L’EMBRASEMENT de TOUS LES QUARTIERS N’EST PLUS UNE FICTION

A contre temps, rejeté par la population, ridiculisé par son ” appel au calme” auquel il a été répondu par un redoublement de violence , Eric Piolle est démonétisé. . La marmite continuera à bouillir.

Il laisse monter la température, refuse que le thermomètre soit analysé et n’entend aucune des solutions pour soigner la maladie. La perspective que tous les quartiers de la ville s’embrasent à la fois, que la ville devienne un foyer unique n’est plus une totale fiction.

L’heure sera alors à la démission d’Eric Piolle, mais à quel prix ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *